Martin Winckler, médecin des corps et des âmes, dans The Boys Club

Martin Winckler, médecin des corps et des âmes, dans The Boys Club

Par  |  | Aucun Commentaire

Martin Winckler est médecin, professeur et écrivain. Au micro du Boys Club, il parle de sa vie amoureuse, sexuelle, et de sa construction en tant qu'homme !

Suis The Boys Club...

Tu peux à présent suivre The Boys Club sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram !

Ceci est un double podcast ! Retrouve aussi Martin Winckler dans Histoires de Darons, où il parle paternité (il a 6 enfants !) au micro de Fab ♥

Dans cet épisode de The Boys Club, on parle de…

Participe à The Boys Club

Si tu souhaites participer au podcast, envoie un mail à theboysclub[at]madmoizelle.com en te présentant et surtout en m’expliquant ce que tu as à raconter sur la masculinité.

Pas besoin de rentrer dans tous les détails, mais il faut que j’ai une idée de ton « angle » afin de pouvoir te répondre efficacement !

J’ai hâte de te lire ♥

Abonne-toi à The Boys Club

Sur YouTube • Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur SpotifySur Deezer • Sur FeedPress

Mets-moi 5 étoiles sur iTunes pour faire connaître The Boys Club à plus de gens et parles-en à tes potes !

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

jorda

De plus, cette "utopie" selon Winckler, contribue à entretenir de vieux clichés sur la "nature" féminine plus empathique, bienveillante etc.
De part les nombreuses hospitalisations à l'hôpital, je peux confirmer que ça s'est mal passé aussi bien avec des infirmiers que des infirmières (un infirmier qui me menaçait de me frapper parce que j'arrêtais pas de crier de douleur des suites d'une opération - je regrette aujourd'hui de ne pas avoir porté plainte, d'ailleurs / une infirmière qui m'humiliait et m'accusait de jouer la comédie quand je disais ne pas pouvoir manger/boire/marcher jusqu'aux toilettes à cause là aussi des suites d'une opération et qu'ils ont mis 4 jours (4 !!!) à force que je me plaigne pour vérifier ce qui n'allait pas... pour se rendre compte que c'était vrai et qu'il fallait m'opérer tout de suite / une autre infirmière qui me traitait de chouineuse parce que j'avais trop mal, là aussi suite à une opération très lourde et douloureuse - même la morphine peinait à faire effet, c'est pour dire).
Donc la soi-disant empathie universelle des femmes (sans compter ma mère, si on élargit), ça me fait rire.
Il y a des personnes bien, femmes et hommes, et des personnes beaucoup moins bien, femmes et hommes également.

Pour en revenir à Winckler, c'est évidemment une des grandes références en matière de médecine féministe (qui plus est, un homme!) et je le conseille bien évidemment au plus grand monde. Si j'ai le temps (je fais encore plus que le fameux 996 de Jack Ma [9h-21h 6jours/7] vu que moi, j'ai même pas le dimanche, moi c'est 997 pour le moment), je pourrai lire le livre... ça semble intéressant...