Live now
Live now
Masquer
les-jeunes-amants-le-seul-avis-qui-compte

Exit les vieux hommes avec des jeunes meufs : Les Jeunes amants inverse les rapports d’âgisme au cinéma

https://embed.acast.com/2e9bac38-5f50-42bb-9c97-ea29ccd7d612/61fd43fef47bbb0012a4f8c0
Dans Les Jeunes amants, une septuagénaire tombe amoureuse d’un homme de 45 ans, ce qui est assez rare au cinéma pour conquérir notre podcast hebdomadaire Le Seul avis qui compte.

Cette semaine, le podcast hebdomadaire Le seul avis qui compte, dans lequel Kalindi chronique sa mauvaise humeur ciné, s’attaque à l’âgisme au cinéma via la critique du film Les Jeunes amants, de Carine Tardieu. L’article ci-dessous est la retranscription du podcast.

Mercredi 5 mars 2004.

J’ai 12 ans et je suis folle amoureuse de Titouan R., qui en a 10 et demi. Emportée par la passion, j’achète une carte Diddl à 5 euros, et comme Maria Casarès l’aurait écrit à Albert Camus, j’inscris dessus :

« Titouan, je te donne mon coeur, ne le mets pas au mixeur. »

Titouan, qui ne rate jamais une occasion d’être un gros connard, ne faillit pas à sa réputation et hurle « Je veux pas embrasser une vieille » à tous ses copains dans la cour de récréation. 

Alors moi, je suis sonnée, super étonnée même ! Parce qu’évidemment, j’avais déjà anticipé ce rejet mais je pensais qu’il serait dû à ma moustache de malamute en sudation, mon appareil dentaire teinté au curry ou ma coloration violette de chez Color Pulse plutôt qu’à mon âge avancé. 

En tout cas, l’âgisme prématuré de Titouan .me valut une année scolaire d’humiliation et 5 ans de thérapie. 

Mais la roue tourne toujours et aujourd’hui, 18 ans plus tard, Titouan est CRS. 

Cheh, Titouan !

Les Jeunes amants, de Carine Tardieu

Bref, cette semaine sort Les Jeunes amants, le nouveau film de Carine Tardieu qui inverse enfin les rapports de l’âge et de l’amour au cinéma, pour briser la malédiction dont j’ai moi-même été victime à l’école primaire. 

LES JEUNES AMANTS - Bande-annonce

La délicatesse au bout du stylo, Carine Tardieu raconte dans Les jeunes amants l’histoire de Shauna, une femme de 70 ans interprétée par Fanny Ardant, qui est courtisée par Pierre, un homme de 45 ans joué par Melvil Poupaud

Ils s’étaient tous les deux croisés 15 ans plus tôt, dans les couloirs d’un hôpital éclairé aux néons et aux drames, mais ça, Shauna ne s’en rappelle presque pas. Déjà à l’époque, Pierre avait pourtant ressenti une attraction immédiate, un amour fulgurant pour cette femme qu’il garderait toujours dans un coin de sa tête. 

Quand ils se retrouvent alors par le plus grand des hasards, dans une maison de campagne secouée par les vents, dans l’intimité de leur solitude, ils se parlent pendant des heures, sentent monter le désir. Comme moi, l’année dernière à Villedieu-les-Poêles, coincée avec mon dulciné à cause de la bruine — j’étais tellement en chien que j’ai placé le mot « vasectomie » au scrabble.

Plus tard, lorsqu’ils tous les deux rentrés dans leur ville respective, à des lieues de la campagne irlandaise qui nourrissait leurs fantasmes, Pierre rappelle Shauna. Il lui donne rendez-vous, l’embrasse dans une ruelle. 

Elle, elle est désorientée. Elle lui précise qu’elle n’a pas fait l’amour depuis des années, qu’elle ne sait sans doute plus y faire (t’inquiète pas Jacqueline, aucun mec n’a jamais su le faire). Et puis… que pourrait-il trouver à une femme de 70 ans, une vraie grand-mère, lui qui n’en a que 45 ? 

Mais leur différence, Pierre les balaye d’un revers de baiser, parce que l’âge, il n’en a cure.

T’ENTENDS ÇA TITOUAN ? 

Le mythe du vieil homme et de la jeune femme

Bref, Shauna et Pierre entament alors une relation adultère, esquintée à l’avance par une société qui juge les femmes, et surtout les femmes qui se comportent comme des hommes. 

61f2cc9b2c00008604df5a2f

Vous le savez si vous faites partie des quatre personnes qui écoutent régulièrement ce podcast : Le seul avis qui compte, c’est la carte blanche de ma mauvaise humeur, où je chronique le plus souvent des films et des séries qui m’ont atterrés. 

Mais aujourd’hui point de fiel en perspective parce qu’en dépit des défauts des Jeunes amants, comme la nuit américaine HIDEUSE du début du film ou même la présence de Fanny Ardant dont les avis sur le monde foutent la gerbe, le film de Carine Tardieu raconte un amour tellement méprisé, d’ordinaire, par le cinéma, qu’il mérite toute mon indulgence

D’habitude, ce qu’on nous montre, c’est un vieil homme nul qui parvient à pécho par le plus grand des miracles une donzelle bien fraiche d’environ 20 ans de moins. Je pense notamment au film Breezy, de Clint Eastwood, Lolita de Stanley Kubrick, As good as it is de James L. Brooks, j’en passe, et des pires. 

Des clichés façonnés par les hommes pour les hommes censés pouvoir leur permettre de ken des jeunettes en étant vieux, avec les golfes creusés jusqu’aux mollets, et en arborant un bide à bière de la taille de la Russie. Ce qui doit être le cas de Titouan aujourd’hui d’ailleurs. 

Bref, cette maxime vaut pour les acteurs à l’écran mais aussi dans la vie. Rappelons que Romain Duris, 47 ans, sort avec Emma Mackey, 26 ans, que Leo Dicaprio, 47 ans (qui, plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat, recycle ses copines quand elles dépassent la vingtaine) ne sort qu’avec des vingtenaires, et que Vincent Cassel, 55 ans, est marié à Tina Kunakey, 24 ans. Et on s’étonne que j’ai la haine.

Coucher avec un vieux, dans l’imaginaire du cinéma, c’est sexy, sulfureux, excitant. Il est éditeur, auteur, politique (donc il est chiant comme la pluie, globalement, mais bon). Alors que coucher avec une femme âgée, c’est bizarre, interdit et souvent un peu répugnant. 

php0vUFvp
On a vu plus dégoûtant.

L’âgisme au cinéma

De toute manière, la problématique de l’âge gangrène Hollywood, où les femmes ont une date de péremption et disparaissent littéralement passé 50 ans, comme une choucroute après un laxatif. Là où les mecs ont toujours pignon sur rue. 

J’en veux pour preuve l’affaire Kitbag, le prochain film de Ridley Scott, pour lequel le réalisateur a casté Joaquin Phoenix et avait dans son viseur Jodie Comer. Rien d’étonnant jusque là puisque les deux sont des acteurs talentueux et archi-côtés. 

Oui mais voilà, Jodie Comer a 27 ans, tandis que Joaquin Phœnix en a 46. On parle donc de dix-neuf ans d’écart.

D’aucuns diront que l’acting, comme l’amour paraît-il, n’a pas d’âge. Sauf que cette fois-ci, l’Histoire vient toquer à la porte du foutage de gueule !

Car Jodie Comer incarnerait Joséphine de Beauharnais, à savoir une femme qui avait six ans de plus que son mari, Napoléon Bonaparte. Je vous laisse faire les calculs, 6×23, je retiens 4, je pose 2, je retiens…

Putain, je savais que j’aurais besoin de Pythagore quelque part. Merde, vous verrez de toute façon : ils sont foireux et sexistes. 

Bref, au-delà de son intime délicatesse, de la patience qu’il nous enseigne via l’amour fébrile de Shauna et Pierre, au-delà aussi de ses dialogues inspirés, Les Jeunes amants séduit par son élégant pied de nez au sexisme. 

Grâce à sa tendresse et sa passion j’oublie tout — ma mauvaise humeur, la sortie en salles du dernier Philippe Lacheau — et je pardonne même à Titouan sa bêtise. Parce qu’aujourd’hui, de toute façon, il est un homme médiocre et moi je suis une femme sensationnelle.

Abonnez-vous à Le seul avis qui compte

Sur Apple Podcast • Sur Deezer • Sur Spotify

Crédits

Le seul avis qui compte est un podcast de Madmoizelle écrit et présenté par Kalindi Ramphul. Réalisation, musique et édition : Mathis Grosos. Rédaction en chef : Mymy Haegel. Direction de la rédaction : Mélanie Wanga. Direction générale : Marine Normand.

À lire aussi : Sulfureuse, mais pas seulement : pourquoi Pam & Tommy me laisse un goût amer

Les Commentaires
6

Avatar de MorganeGirly
5 février 2022 à 13h57
MorganeGirly
Les deux premiers graphiques sont édifiants @Lady Stardust, j’avais ressenti ado un profond malaise en regardant le couple de L’ost in Translation pourtant presenté comme très poétique mais en voyant que Johansson n’avait que 18 ans, je comprends mieux pourquoi!
Par contre, un peu HS mais le 3e est un peu mauvaise foi par endroit quand même. Pourquoi prendre Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes par exemple alors que le vrai partenaire de Keira Knightley c’était Orlando Bloom? Ils sont présentés comme ayant le même âge dans le film alors que Bloom a 8 ans de plus, ça se suffisait comme donnée, pas la peine d’exagérer artificiellement
Et pareil pour Thé Other Woman, Kate Upton n’est pas là partenaire principale! L’héroïne du film (Cameron Diaz) et l’épouse du mec (Leslie Mann) ont elles seulement 2 ans de moins que lui! Et le scénario c’est justement la vengeance de ces femmes trompées sur un homme qui se tourne vers une plus jeune car il se lasse. Bref, pas tout à fait l’exemple édifiant de Catherine Zeta-Jones/Sean Connery par exemple
Et je trouve ça aussi un peu dommage de prendre ce film comme exemple dans le sens où les films de Cameron Diaz étaient un peu des contre-exemples. Elle avait tellement de star-power sur la dernière décennie de sa carrière (elle a plus ou moins pris sa retraite maintenant en mode burn-out d’où le fait que j’en parle au passé) qu’elle tournait très souvent avec des hommes quelques années plus jeunes, parfois de 10 ans, ou des hommes proches de son âge. Elle était rarement la plus jeune et quand c’était le cas c’était pas plus de 10 ans il me semble (comme avec Tom Cruise).
4
Voir les 6 commentaires

Plus d'Épisodes Le seul avis qui compte

LSAQC_Podcast_Coupez
le_seul_avis_qui_compte

E24 6 min

Coupez ! : coup de génie ou navet ?

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
LSAQC_Tenor_Podcast
le_seul_avis_qui_compte

E23 5 min

Le complexe du white savior mis à l’honneur (beurk) dans le problématique Ténor

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

LSAQC_Podcast_DowntonAbbeyII
le_seul_avis_qui_compte

E22 7 min

Downton Abbey II est une vraie parenthèse d’optimisme et de crumpets dans ce monde de désillusions

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

[Podcast] Le seul avis qui compte
le_seul_avis_qui_compte

E9 7 min

Les SEGPA est, sans surprise, le film le plus problématique de ces 5 dernières années (on exagère à peine)

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

[Podcast] Le seul avis qui compte (2)
le_seul_avis_qui_compte

E20 8 min

Bridgerton saison 2 ne m’aura laissé qu’un ennui profond et une vague envie de perruque turquoise

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

[Podcast] Le seul avis qui compte (1)
le_seul_avis_qui_compte

E19 6 min

Que foutent Ana de Armas et Ben Affleck dans ce thriller érotique foireux qu’est Deep Waters ?

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

[Podcast] Le seul avis qui compte
le_seul_avis_qui_compte

E18 5 min

Vous allez adorer détester les riches de L’Agence, la série-docu infernale de Netflix

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

[Podcast] Le seul avis qui compte
le_seul_avis_qui_compte

E16 8 min

Robert Pattinson a beau avoir l’air d’un tiktokeur émo, The Batman défonce tout !

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

Podcast_ZaiZaiZaiZai
le_seul_avis_qui_compte

E16 8 min

Zaï Zaï Zaï Zaï, la comédie qui agite son poireau sous votre nez vaut-elle le coup ?

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

[Podcast] Le seul avis qui compte (1)
le_seul_avis_qui_compte

E15 7 min

Voici le Seul avis qui compte sur Top Chef saison 13 (oui, le seul)

Le seul avis qui compte

Lire l'épisode

Vous aimerez aussi

1 2 3 4 5 6 7 8 9
10 20