Live now
Live now
Masquer
martin-winckler-the-boys-club
Podcasts

Martin Winckler, médecin des corps et des âmes, dans The Boys Club

Tu peux à présent suivre The Boys Club sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram

 !

Ceci est un double podcast ! Retrouve aussi Martin Winckler dans Histoires de Darons, où il parle paternité (il a 6 enfants !) au micro de Fab ♥

Dans cet épisode de The Boys Club, on parle de…

Participe à The Boys Club

Si tu souhaites participer au podcast, envoie un mail à theboysclub[at]madmoizelle.com en te présentant et surtout en m’expliquant ce que tu as à raconter sur la masculinité.

Pas besoin de rentrer dans tous les détails, mais il faut que j’ai une idée de ton « angle » afin de pouvoir te répondre efficacement !

J’ai hâte de te lire ♥

Sur YouTube • Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur SpotifySur Deezer • Sur FeedPress

Mets-moi 5 étoiles sur iTunes pour faire connaître The Boys Club à plus de gens et parles-en à tes potes !


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

4
Avatar de jorda
17 mai 2019 à 14h05
jorda
De plus, cette "utopie" selon Winckler, contribue à entretenir de vieux clichés sur la "nature" féminine plus empathique, bienveillante etc.

De part les nombreuses hospitalisations à l'hôpital, je peux confirmer que ça s'est mal passé aussi bien avec des infirmiers que des infirmières (un infirmier qui me menaçait de me frapper parce que j'arrêtais pas de crier de douleur des suites d'une opération - je regrette aujourd'hui de ne pas avoir porté plainte, d'ailleurs / une infirmière qui m'humiliait et m'accusait de jouer la comédie quand je disais ne pas pouvoir manger/boire/marcher jusqu'aux toilettes à cause là aussi des suites d'une opération et qu'ils ont mis 4 jours (4 !!!) à force que je me plaigne pour vérifier ce qui n'allait pas... pour se rendre compte que c'était vrai et qu'il fallait m'opérer tout de suite / une autre infirmière qui me traitait de chouineuse parce que j'avais trop mal, là aussi suite à une opération très lourde et douloureuse - même la morphine peinait à faire effet, c'est pour dire).
Donc la soi-disant empathie universelle des femmes (sans compter ma mère, si on élargit), ça me fait rire.
Il y a des personnes bien, femmes et hommes, et des personnes beaucoup moins bien, femmes et hommes également.

Pour en revenir à Winckler, c'est évidemment une des grandes références en matière de médecine féministe (qui plus est, un homme!) et je le conseille bien évidemment au plus grand monde. Si j'ai le temps (je fais encore plus que le fameux 996 de Jack Ma [9h-21h 6jours/7] vu que moi, j'ai même pas le dimanche, moi c'est 997 pour le moment), je pourrai lire le livre... ça semble intéressant...
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Podcasts

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-18T115613.615
Culture

Folie Douce : après La Poudre, Lauren Bastide revient avec un nouveau podcast

Lauren Bastide // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Lauren Bastide arrête La Poudre et tease son nouveau podcast, qui « parlera à beaucoup de gens »

Les podcasts Rends l'argent, Self-care ta mère, et La Leçon peuvent vous aider à relativiser Noël et les fêtes de fin d'année
Podcasts

Cinq podcasts pour survivre à Noël en famille et aux fêtes de fin d’année

Copie de [Image de une] Horizontale (59)
Podcasts

Podcasts littéraires : notre sélection pour se mettre de la littérature dans les oreilles

1
MCCP_S2_EP5_V
Mon corps, ce poids

« La maladie, c’est l’incapacité de se projeter à deux mois, de voir loin » : après le cancer, Fanny raconte la rémission et le retour de l’espoir 

MCCP_S2_EP4_V
Mon corps, ce poids

« Ma poitrine était une bombe à retardement, mais c’était aussi la partie de mon corps que je préférais » : Fanny raconte l’ablation de ses seins

MCCP_S2_EP3_V
Mon corps, ce poids

« Quand tu vas franchir la porte de cet hôpital, tu vas faire ce qu’il faut pour te sentir vivante » : Fanny raconte son quotidien pendant la chimio 

MCCP_S2_EP2_V
Mon corps, ce poids

« Le cancer, c’était pas vraiment dans mes projets de vie à 26 ans » : Fanny raconte sa peur de la chimio 

MCCP_S2_EP1_V
Mon corps, ce poids

Comment se battre contre un cancer quand on a 26 ans ? Fanny nous raconte 

Angela Davis // Source : Capture écran Youtube
Culture

Angela Davis : 3 choses à savoir sur la militante afroféministe

1

Podcasts