Ce livre qui dénonce le prix des tampons cache une surprise

Pour dénoncer la forte taxe qui s'applique sur les tampons en Allemagne, une start-up a édité un bouquin un peu spécial qui a eu un succès fou.

Ce livre qui dénonce le prix des tampons cache une surprise

Je ruine déjà suffisamment d’objets textiles en tout genre quand je porte des protections périodiques pour ne pas encore avoir tenté ma chance en mode free flow

Dompter son hémorragie mensuelle avec la protection de son choix, c’est indispensable pour beaucoup mais cela reste un luxe pour certaines femmes.

Les tampons taxés comme des produits de luxe

La start-up allemande The Female Company a eu une idée originale pour dénoncer le fait que les tampons ne soient pas taxés comme des produits de première nécessité.

Alors que la France et la Belgique, entre autres, ont pris des mesures en ce sens, en Allemagne, une taxe de 19% s’applique toujours sur les tampons, les classant dans la catégorie des « produits de luxe ».

Cette taxe tampon est en vigueur depuis 1963, époque à laquelle 499 hommes et seulement 36 femmes ont voté…

Les livres, eux, ne supportent qu’une taxe de 7% et c’est ce qui a poussé la marque de tampons bios The Female Company à éditer un ouvrage un peu spécial.

Un livre qui cache des tampons pour protester

Dans ce livre intitulé The Tampon Book se cachent… 15 tampons qui échappent ainsi la taxe « luxe ». Malin.

La première édition s’est vendue dans sa totalité en une journée, et l’ouvrage n’est plus disponible que dans sa version anglaise.

View this post on Instagram

Wer sich gefragt hat, wie das Tampon Book von innen aussieht? Hier gibt’s einen kleinen Sneak Peak IN das Buch 📖 Illustriert von Ana Curbelo @untepid sowie Alica Läuger @alicalouise in 46 Seiten voller interessanter Informationen über Tampons, Steuern und was die Men*struation mit Sex und Männern zu tun hat 😉 🍌 _______________________ @facebook sperrt momentan unsere Anzeigen aufgrund „zu politischer Inhalte“ 🙈 Scheinbar ist auch Zuckerberg kein Fan der Tamponsteuer 😱😉 Wir möchten euch noch mal von ganzem Herzen bitten, das Video in eurer Story zu teilen 🔥 _______________________ An dieser Stelle ein Dank an @journelles @instylegermany @glamourgermany @businesspunkmag @wuv_mag @maedchen_redaktion @missmagazin @focus_online @mitvergnuegen @tresclick @fogs_magazin und allen Radiosendern, die berichtet haben 😍💪🏻❤️ Nach Ostern geht’s weiter 🔥❤️ #tamponbook #thetamponbook #tampontax #stoptaxingperiods #period

A post shared by The Female Company (@thefemalecompany) on

La co-fondatrice de la start-up Ann-Sophie Claus a raconté au Guardian qu’une centaine de copies ont été envoyées directement aux députés du Bundestag et que The Female Company a déjà été invitée par plusieurs partis suite à cette action.

La start-up avait déjà lancé une pétition contre la taxe tampon qui avaient récolté plus de 175 000 signatures, sans que de nouvelles mesures ne soient prises.

Ce best-seller original va peut-être faire bouger les choses…

À lire aussi : Sophia Aram en a marre d’avoir du glyphosate dans la chatte

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!