L’interview d’Elliot Page par Oprah en 5 moments forts


Elliot Page a accordé une longue interview à Oprah Winfrey ; un moment émouvant durant lequel l'acteur a raconté son parcours et a pris position en faveur de la jeunesse trans.

L’interview d’Elliot Page par Oprah en 5 moments forts« The Oprah Conversation » / Apple TV (YouTube)

Émouvant, politique, ouvert. Voici les trois mots qu’on choisirait si on devait décrire Elliot Page lors de son passage dans The Oprah Conversation. Et pour cause : l’acteur a accordé à Oprah Winfrey une interview concernant son parcours en tant qu’homme transgenre, et ses positions politiques en faveur de la jeunesse trans.

Elliot Page, engagé pour la jeunesse trans

En décembre 2020, Elliot Page avait défrayé la chronique en faisant son coming-out. Dans une lettre très émouvante, il avait déclaré sur Instagram être un homme transgenre. Il en avait profité pour dire à la communauté trans, et surtout aux enfants trans :

« Je vous vois, je vous aime et je ferai tout ce que je peux pour faire de ce monde un endroit meilleur. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @elliotpage

Après une couverture historique du magazine TIME, Elliot Page a de nouveau défrayé la chronique avec une interview menée par Oprah Winfrey dans le cadre de son émission The Oprah Conversation, disponible sur Apple TV, dont on vous a préparé un récapitulatif des instants les plus émouvants. C’est parti !

L’influence des célébrités transgenres racisées selon Elliot Page

Des célébrités transgenres racisées lui ont ouvert la voie, et Elliot Page n’a pas oublié de les remercier chaleureusement. Il a notamment cité l’actrice Laverne Cox (Orange is the New Black) ainsi que Janet Mock (productrice et scénariste de Pose).

« Je suis un grand admirateur de Janet Mock. J’ai lu ses deux livres et ils m’ont beaucoup influencé. Ils sont très importants pour moi. »

Il a aussi rendu hommage à certaines pionnières (Marsha P. Johnson et Miss Major Griffin-Gracy) en disant que leur activisme influence son travail aujourd’hui.

« Tout le privilège que j’ai, la possibilité d’être assis ici, c’est vraiment grâce à plein de femmes trans racisées qui se sont mises en danger à travers l’histoire. Quand on pense à Marsha P. Johnson ou Miss Major… Je suis reconnaissant d’avoir accès aux ressources que j’ai, parce que je ne sais pas ce qui se serait passé sans elles. »

L’horreur des tapis rouges en tant qu’homme transgenre

Elliot Page a été acteur presque toute sa vie. Son premier rôle était dans Pit Pony, un téléfilm canadien. Il avait alors dix ans. Depuis, il a passé sa vie sous les projecteurs, ce qui a été très difficile en tant qu’homme transgenre.

L’émotion était à son comble lorsque l’acteur a parlé à Oprah Winfrey du film Juno – l’œuvre qui lui a valu un Oscar et a lancé sa carrière telle qu’on la connaît – et de sa promotion. En effet, il y jouait une adolescente enceinte : la dysphorie de genre était alors insupportable pour Elliot. Sans parler du tapis rouge des Oscars.

« Les Oscars, par exemple… je ne pourrais pas regarder une seule photo de ce tapis rouge. »

En parlant de tapis rouge, il a aussi mentionné les tenues féminines qu’il a dû porter durant les avant-premières, et de leurs conséquences.

« Pendant que je tournais et promouvais Inception, parce qu’il y avait tant de journalistes et tant d’avant-premières autour du globe, je portais des robes et des talons à chaque événement. »

Elliot Page a confié avoir souffert de nombreuses crises d’angoisse à cause de ces événements.

Comment la transition lui a changé, et sauvé, la vie

À un moment de l’interview, Oprah a demandé à l’acteur quel moment de sa transition lui a procuré le plus de joie. On a alors vu un Elliot très ému, parlant de sa mammectomie (chirurgie de la poitrine). Le jeune homme a déclaré avoir ressenti beaucoup d’euphorie de genre après son rétablissement.

« Je rendais probablement mes amis fous, je leur envoyais des photos de profil après ma mammectomie (…) C’est une expérience tellement, tellement libératrice. »

C’est assez rare pour être noté : parler des joies de la transition, et pas seulement des vécus douloureux, c’est aussi recalibrer le regard que la société porte sur la transidentité.

Elliot Page défend l’Equality Act

« Dans beaucoup d’États, on peut encore être viré parce qu’on est gay, ou ne pas pouvoir se loger parce qu’on est trans. L’Equality Act permettrait à ces personnes d’être protégées, et les républicains ne veulent pas ça. »

Engagé et ferme sur ses positions, Elliot Page a explicitement défendu l’Equality Act, un projet de loi qui modifierait le Civil Rights Act de 1964 en y incluant des protections pour les Américains et Américaines LGBTQ+.

« Je pense que les gens veulent effacer les personnes trans. Ils ne croient pas à notre existence et ne souhaitent pas qu’on existe. Maintenant, la stratégie est d’attaquer les enfants trans (…) Ces enfants sont utilisés comme des pions pour combattre l’Equality Act, que les républicains ne veulent pas voir adopté. »

Le message d’Elliot Page à la jeunesse trans

Enfin, on note son message puissant adressé à la jeunesse trans. Quand Oprah a demandé à l’acteur pourquoi il avait ressenti le besoin de faire une interview télévisée après son coming out, ce dernier a répondu que c’était un devoir :

« Vu la période que nous traversons, surtout avec ce retour de bâton horrible que se prennent les personnes trans, ça me paraissait impératif de le faire. »

En effet, ses propos concernant l’Equality Act laissent sous-entendre une situation dramatique pour les personnes trans… Et c’est bel et bien le cas : dans plus de 25 États américains, donc plus de la moitié du pays, des lois transphobes sont débattues ou adoptées. Bon nombre d’entre elles souhaitent rendre illégal le fait d’apporter un parcours de soin à des enfants transgenres souhaitant transitionner, par exemple.

« Je veux juste faire savoir à ces enfants qu’ils sont aimés. Et je vais continuer à essayer d’aider cette société à changer sa manière de traiter les personnes transgenres. »

Avec Elliot Page chez Oprah, on a donc eu droit à une interview très touchante, mais aussi très politique. Tout ce dont on avait besoin dans ce climat trop souvent ignoble pour les personnes transgenres.

À lire aussi : Vis ma vie d’homme trans, de la prise de conscience à la transition

Sylsphée Bertili

Sylsphée Bertili


Tous ses articles

Commentaires

Angie56

Très contente pour lui ^ ^

Par contre, suis-je la seule à avoir un sérieux problème avec Oprah Winfrey ?
J'ai vraiment du mal avec ses interviews, je trouve cette personne plus souvent problématique en fait :/
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!