Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Cinéma

Les sorties ciné de la semaine du mercredi 26 août

26 août 2009 3

Quoi de neuf cette semaine dans les salles obscures ? L’arrivée du Prophète dans un Monde (presque) perdu pour révéler l’Abominable Vérité. Oui, c’est la dernière de l’été, promis.

Cette semaine on va commencer par LE film français de l’été : Un Prophète, de Jacques Audiard, Grand Prix du dernier Festival de Cannes. La sortie de ce drame est un événement majeur dans le cinéma français de cette année donc… à voir absolument ! A noter que le scénario du film a été co-écrit par Abdel Raouf Dafri, déjà auteur et dialoguiste de la série choc La commune et de la saga Mesrine (comprendre : ça promet). 

?Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans. ?D’emblée, il tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des "missions", il s’endurcit et gagne la confiance des Corses. Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau…

Allez, zou, on passe à LA comédie romantique de la semaine et de cette pré-rentrée, c’est l’Abominable Vérité, avec Katherine Heigl (Izzie –je vois des morts- de Grey’s Anatomy) et Gerard –Léonidas- Butler. Elle nous vient tout droit du réalisateur Robert Luketic, papa de La Revanche d’une blonde et plus récemment de Las Vegas 21. ?L’histoire raconte la rencontre entre Abby, une productrice de talk-show célibattante, et Mike, un macho soi-disant expert en relations humaines… La revue complète de Zaelle se trouve ici : L’Abominable Vérité.

Enfin, la deuxième comédie de la semaine, c’est Le Monde (presque) perdu, de Brad Silberling, avec Will Ferrell et Anna Friel. ?Le Dr. Rick Marshall est un paléontologiste ringard, façon Ross Geller. Happé par une spirale spatio-temporelle (wahou, mets ta ceinture), il est éjecté dans un monde parallèle. Il se retrouve sans armes ni habilité spéciale pour survivre dans cet univers où se côtoient dinosaures en maraude et autres créatures fantastiques d’un autre monde – un pays riche en visions spectaculaires et effets comiques hors normes connu sous le nom du Monde (presque) perdu.

Egalement en salles : 

– 12 Rounds, de Renny Harlin, avec John Cena dans la peau d’un détective dont la petite amie a été kidnappée et qui devra surmonter 12 terribles épreuves pour la retrouver. Go Team Hercule.
?- Destination finale 4, le premier opus de la saga a avoir été entièrement tourné en 3D. L’histoire d’adolescents qui échappent de peu à la mort lors d’un accident de course auto avant d’être traqués par la Mort elle-même, si si.
?- Léger tremblement du paysage, un petit film français qui se déroule au début de la conquête spatiale et dans lequel une communauté se retrouve confrontée à un phénomène naturel inattendu…
?- Voyage sous les mers 3D, un documentaire britannique où l’on suit le parcours d’une tortue. Narré par Marion Cotillard,
 ?- Parking, un drame taïwanais, dans lequel un mari en froid avec sa femme se retrouve bloqué dans un parking le jour de la fête des mères. ?- Ordinary People, de Vladimir Perisic, sur l’intégration d’un jeune soldat dans une nouvelle brigade.
 ?- Une jeunesse israélienne, qui suit 3 adolescents grandissant dans un quartier sans pitié de Beer Sheva, une ville au sud d’Israël. ?
– 20th Century Boys – Chapitre 2 : le dernier espoir, la suite du thriller fantastique japonais. ?
– L’Important c’est de rester vivant, un documentaire autobiographique signé Roshane Saidnattar, rescapée des camps de la mort au Cambodge.

A venir la semaine prochaine : le nouveau film de Christophe Honoré, Non ma fille, tu n’iras pas danser.

Bonne(s) séance(s) !

Le bonus du générique de fin (que tu ne vois jamais parce que tu as déjà quitté la salle depuis longtemps) : la dernière bande-annonce (en VO) de Twilight – New Moon, parce qu’il va bien falloir en bouffer tôt ou tard !


Aidez-nous à construire l’avenir de Madmoizelle en répondant à cette enquête !

Les Commentaires
3

Avatar de Scarlette.
27 août 2009 à 01h09
Scarlette.
Je suis allée voir Destination Finale 4 (j'ignore encore pourquoi). Eh ben, c'est très violent. J'ai pas aimé par ce que c'était hyper gore. Mais sinon, plutôt bien fait à ma grande surprise.
Il n'y avait que des mecs dans la salle !
Ce qui démontre genre scientifiquement que ce film était trop hard visuellement parlant pour moi.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Cinéma

aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1
michael jackson beat it
Pop culture

« Michael » : tout ce que l’on sait du biopic sur Michael Jackson

Maya Boukella

20 jan 2023

2
nos soleils PR 2
Cinéma

Avec Nos Soleils, Carla Simón filme une famille paysanne et signe le meilleur film de la semaine

Maya Boukella

18 jan 2023

divé+ 8
Pop culture

Divé+, l’association qui oeuvre pour plus de diversité devant et derrière la caméra

La Rédaction

16 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin