Pourquoi les survivantes de Larry Nassar méritent qu’on écoute leur histoire

Les jeunes gymnastes américaines survivantes des violences sexuelles infligées par l'ex-médecin Larry Nassar sont à l'honneur dans At The Heart Of Gold : Inside The USA Gymnastics Scandal, un documentaire bouleversant.

Pourquoi les survivantes de Larry Nassar méritent qu’on écoute leur histoire

Plus d’un an après le procès du « plus grand scandale d’abus sexuel dans le sport », les survivantes de Larry Nassar prennent à nouveau la parole dans un documentaire qui sort ce 3 mai 2019 sur HBO.

Des survivantes au coeur d’or, héroïnes du documentaire

Aujourd’hui sur HBO sort At The Heart Of Gold : Inside The USA Gymnastics Scandal. 

C’est un documentaire poignant relatant l’histoire des survivantes de Larry Nassar, le médecin de l’équipe américaine de gymnastique qui a agressé sexuellement plus de 500 gymnastes.

Erin Lee Carr, la réalisatrice, a tenu à être claire sur un point : le focus de son film est placé sur les survivantes, pas sur leur agresseur.

À la première projection lors du Tribeca Film Festival à New York, elle a insisté :

« Ce n’est pas un film à propos de Larry. Ce film appartient aux survivantes. ».

J’applaudis si fort cette démarche !

Donner la parole aux jeunes gymnastes, les laisser s’exprimer sur leur expérience, sur les conséquences de ce traumatisme et sur leur guérison éventuelle me semble bien plus intelligent que de faire un documentaire sur le « monstre Larry Nassar ».

Parce qu’au final ce qui compte vraiment ce sont ces jeunes femmes et leur combat, et que les placer au centre de At The Heart Of Gold : Inside The USA Gymnastics Scandal revient à les rendre sujets et actrices de leur histoire. 

C’est ce qui donne, à mes yeux, tant de force à leur témoignage.

Elles ont été victimes des abus de Nassar, mais chaque prise de parole leur permet d’exister à travers une autre définition ! 

De victimes à survivantes, et aujourd’hui véritables exemples et porte-parole inspirantes pour toutes celles qui ont eu à subir des agressions.

Le procès de Larry Nassar : des témoignages par dizaines pour être entendues

Durant les 7 jours qu’a duré le procès de Larry Nassar en janvier 2018, plus de 160 jeunes femmes sont venues tour à tour témoigner contre l’ancien médecin de l’équipe de gymnastique.

168 jeunes femmes ont pu apporter leurs témoignages concordants, rapportant les « traitements » que leur faisait subir le médecin, qui relevaient en réalité de l’agression sexuelle…

Sans qu’on sache si toutes les victimes se sont fait connaître.

« Je ne peux même pas estimer combien d’enfants et de familles vulnérables vous avez réellement agressées » a asséné la juge Rosemarie Aquilina.

Le choix de la juge Rosemarie Aquilina de laisser les 168 gymnastes témoigner individuellement a eu pour conséquence de transformer ce procès censé durer 1 à 2 jours en une semaine d’audience.

La juge, en plus de souligner sa solidarité envers les victimes, leur a ainsi permis d’être entendues sur la scène internationale, et de pouvoir reprendre le contrôle de leur histoire.

Amanda Thomashow, survivante et diplômée de la Michigan State University, s’est ainsi confiée dans une interview avec le Huffington Post :

« Je pouvais le sentir dans la pièce. Enfin, nous récupérions notre pouvoir et le monde nous écoutait ».

À l’issue de son procès, Larry Nassar a été condamné à plusieurs vies en prison.

Pour en savoir plus sur le procès et les discours des survivantes, tu peux aussi consulter l’article dédié à cette affaire : Le discours fort des survivantes de Larry Nassar, ce médecin qui les a agressées sexuellement.

L’union fait la force : des survivantes soudées et solidaires

Tout au long de cette affaire, la solidarité entre ces centaines de femmes abusées m’a sautée aux yeux.

Je les ai trouvées remarquables dans leur unité, leur force, leur courage, et leur prise de parole face à l’homme qui les a agressées.

Lors des ESPY Awards 2018, une remise de distinctions sportives aux États-Unis, Aly Raisman, gymnaste plusieurs fois médaillée d’or, a reçu en compagnie de toutes ces femmes l’Arthur Ashe Courage Awards.

Accompagnée d’une partie des victimes, trop nombreuses pour tenir toute sur une même scène, elle a livré un discours fort.

« Nos actions, ou notre inaction, peuvent avoir d’immenses effets, qui se ressentent pendant plusieurs générations.

Peut-être que le pire, dans ce tragique cauchemar, c’est qu’il aurait pu être évité. C’est dans le silence que s’épanouissent les prédateurs.

Trop souvent, les gens décident de ne pas s’impliquer. Mais que vous choisissiez d’agir, ou de ne rien faire, vous modelez le monde dans lequel on vit, vous avez un impact sur les autres.

Tout ce qu’il nous aurait fallu, c’est qu’un adulte soit assez intègre pour se dresser entre nous et Larry Nassar.

Tout le monde traverse des périodes difficiles. C’est grâce à l’écoute, grâce à l’empathie que nous pouvons nous donner mutuellement de la force.

Nous souffrons en solitaire, mais c’est ensemble que nous survivons. »

Comment les survivantes se réapproprient leur histoire

Des premières plaintes contre Larry Nassar en 2016, à la sortie du documentaire At The Heart Of Gold : Inside The USA Gymnastics Scandal, la position des gymnastes a été claire.

Elles ne seront pas connues comme les filles agressées sexuellement par Larry Nassar, mais comme les femmes qui ont pris la parole, qui ont dénoncé, qui se sont tenues droites, fières et solidaires face à cet agresseur.

Dans une société parfois bien pressée de réduire une personne au traumatisme qu’elle a vécu, le combat mené par ces centaines de gymnastes me fait un bien fou.

En plus d’être d’un courage extraordinaire, il apporte un souffle nouveau et une certitude : nous sommes plus fortes lorsque l’on se bat côte à côte.

J’ose voir dans un évènement si tragique des réactions tournées vers l’avenir et un grand pas en avant : en libérant ainsi la parole, ces jeunes femmes, en plus de se réapproprier leur histoire, donnent l’exemple et insufflent de l’espoir.

Elles ont fait de leur combat un combat universel : celui de toutes celles encore enfermées dans le silence, mais aussi de celles qui n’ont heureusement pas connu les mêmes violences et qui luttent pour que plus personne n’ait à les subir.

À lire aussi : Les héroïnes de 2018, celles qui changent le monde et ne se laissent pas faire

LouiselleD

LouiselleD


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!