Live now
Live now
Masquer
facepalm
Société

Ouf, la télé-réalité du meilleur activiste n’aura finalement pas lieu

La chaîne CBS a finalement changé son fusil d’épaule, suite à la pression. Jugée dérangeante et indécente, l’émission The Activist aura finalement un format documentaire et ne sera plus un concours de militantisme.

Mise à jour du 20 septembre 2021

Les critiques avaient été acides et elles ont été visiblement entendues.

Choquées par le concept de The Activist, de nombreuses militantes et nombreux militants avaient fait part de leur colère à l’annonce de cette nouvelle émission de la chaîne américaine CBS. Elle prévoyait de mettre en compétition plusieurs personnes œuvrant pour l’accès à l’éducation, la sauvegarde de l’environnement ou la santé et de désigner le ou la meilleure.

La production a annoncé en fin de semaine dernière un virage à 180 degrés, reconnaissant à demi-mot que l’idée de base n’était clairement pas la plus pertinente :

« Il était prévu que The Activist montre à un large public la passion et l’ingéniosité que des activistes mettent en œuvre pour changer le monde, et qu’elles en inspirent d’autres à faire la même chose. Néanmoins, il est apparu que le format de l’émission tel qu’elle était annoncée détourne du travail vital que font ces incroyables activistes dans leur communauté au quotidien.

L’impulsion pour un changement global n’est pas une compétition et requiert un effort global. Par conséquent, nous modifions le format en retirant la dimension compétitive et en réimaginant le concept en un documentaire spécial en primetime. »

L’actrice Priyanka Chopra, qui avait été annoncée comme juge dans l’émission, a déclaré qu’elle était satisfaite de la décision de CBS de modifier le concept de The Activist.

La danseuse Julienne Hough a elle aussi pris la parole, en réponse aux critiques sur sa participation à l’émission, mais aussi après que des photos d’elle datant de 2013 arborant un blackface ont fait de nouveau surface. Elle a présenté ses excuses :

« Après le communiqué de presse annonçant The Activist, je vous ai entendu dire que l’émission était performative, qu’elle promouvait un pseudo-activisme à la place du vrai activisme, qu’elle n’était pas à l’écoute, qu’elle ressemblait à Black Mirror, à Hunger Games, et que les hôtes n’étaient pas qualifiés pour évaluer l’activisme car nous sommes des célébrités.

Je vous ai entendus dire que c’était hypocrite car l’origine de l’activisme est un combat contre le capitalisme et les conséquences qu’il a sur tant de gens et que l’émission en elle-même ressemble à une tentative capitaliste clinquante. »

L’industrie de l’entertainment semblait avoir flairé l’intérêt du public pour les belles histoires et la soif de changer le monde… mais sans comprendre qu’en plaquant le concept de la télé-réalité sur le combat militant, elle risquant d’en dévoyer le sens et d’être complètement à côté de la plaque.

Article publié le 10 septembre 2021

Un The Voice sauce militante. C’est grosso modo ainsi qu’on pourrait résumer le concept de The Activist, une émission de télé-réalité qui sera diffusée à partir de fin octobre aux États-Unis sur CBS.

C’est le site Deadline qui dévoile les quelques grands noms de célébrités qui participeront aux côtés des candidats — le chanteur Usher, l’actrice Priyanka Chopra Jonas, et la danseuse Julianne Hough.

Le concept ? Accrochez-vous :

« Les activistes s’affronteront dans des défis pour promouvoir leurs causes, leur succès sera mesuré grâce à l’engagement en ligne, et les contributions des hôtes. Les équipes auront un but ultime : créer des mouvements efficaces pour amplifier leur message, alimenter l’action et leur permettre d’atteindre le sommet du G20 à Rome. Là-bas, ils rencontreront des leaders mondiaux dans l’espoir d’obtenir des financements et sensibiliser à leur cause.

L’équipe qui reçoit l’engagement le plus important sera désignée vainqueur à la finale, qui donnera lieu à des performances musicales par quelques-uns des artistes mondiaux les plus passionnés. »

Six personnes s’affronteront sur trois grandes thématiques : la santé, l’environnement et l’éducation.

L’avènement du philantainment ?

Cette émission est-elle la pire idée du siècle ? Sans hésitation, oui.

Peut-on juger l’activisme comme une performance de chant, façon American Idol ? Et surtout en faire un enjeu de compétition ? Militer, se battre pour une cause, que ce soit un enjeu de justice sociale, ou lié à la défense de l’environnement (entre autres exemples), n’est-ce pas quelque chose que l’on fait pour le bien commun, la société, et non pour soi et se mettre en avant ?

La journaliste Naomi Klein, autrice engagée de plusieurs ouvrages dont La Stratégie du choc, a fait part de son grand désarroi :

« Je suis perdue : est-ce une critique marxiste avancée visant à montrer comment la compétition pour de l’argent et de l’attention monte les activistes les uns contre les autres et affaiblit les changements en profondeur ? Ou c’est juste la fin du monde ? »

Selon l’activiste Stephanie Quilao, ce type de concept porte un nom : le philantainment, contraction de « philanthropie » et d’« entertainment » qui signifie divertissement.

« Ce n’est pas de l’activisme. C’est un show de télé-réalité sur qui sera le plus gros influenceur des réseaux sociaux déguisé en bon samaritain. »

La chercheuse Sahar Amarir s’interroge sur cette mise en scène de l’activisme, ce qui conduit à devoir s’engager pour défendre une cause, la nécessité… ou bien ici l’envie de notoriété :

« Les gens issus de régimes autoritaires deviennent malgré eux des activistes quand ils exigent des droits et sont opprimés pour cela. C’est une fatalité, pas une médaille. »

On ignore encore qui se prêtera à la mascarade de The Activist, quels militants joueront le jeu de ce grand cirque. Toujours est-il que ce glissement laisse voir une drôle de conception de l’engagement et des motivations qui poussent à militer.

À lire aussi : Sur TikTok, la Gen Z s’embrase pour le climat avec humour et détermination

Crédit photo : Ehimetalor Akhere Unuabona via Unsplash

Les Commentaires
5

Avatar de Malhawka Squidfell
10 septembre 2021 à 14h26
Malhawka Squidfell
Ça ne m’étonne pas du tout, pour certains le militantisme est clairement devenu une technique de comm pour ramener du follow sur les réseaux, logique que les chaînes TV capitalisent dessus.
Contenu spoiler caché.
1
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

Pop culture
iran cheveux

Angèle, Cotillard, Pomme… En soutien aux Iraniennes, des artistes coupent leurs cheveux

Maya Boukella

05 oct 2022

5
Société
agnes manif IVG Budapest – 28 septembre 2022 MLC

Reportage : l’IVG en Hongrie, un droit menacé par la politique d’Orban et un tabou persistant

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Actu mondiale
Brad Pitt aurait agressé Angelina Jolie dans un avion, et elle a porté plainte… contre le FBI

Angelina Jolie porte plainte contre Brad Pitt pour violences contre elle et leurs enfants

Anthony Vincent

05 oct 2022

Société
madprime-miniature-verticale

Vague de haine transphobe contre le Planning familial : le MadPrime décrypte la polémique

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
sandrine rousseau signe feministe vertical

Sandrine Rousseau fait un geste féministe à l’Assemblée nationale, mais au fait, que signifie-t-il ?

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

Actu en France
Mat Napo / unsplash

Patriarcal, violent, clivé : l’enquête Fractures Françaises révèle comment les Français perçoivent leur pays

Aïda Djoupa

04 oct 2022

2
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

Société
julien bayou lcp

Julien Bayou contre-attaque et dénonce une « croisade » féministe

Santé
Une femme atteinte de cancer dans une chambre. © Thirdman de la part de Pexels via Canva

La pollution de l’air augmente les risques de cancer du sein, selon une nouvelle étude

Anthony Vincent

04 oct 2022

La société s'écrit au féminin