Live now
Live now
Masquer
john-oliver-musique-campagne-electorale
Actualités mondiales

John Oliver s’associe à des stars demandant aux politiciens de ne plus utiliser leurs chansons

John Oliver a constaté que beaucoup de chansons sont utilisées sans la permission des artistes dans les meetings politiques. Alors il s’est allié à une dizaine de stars qui prennent le parti de dire non !

Aux États-Unis, la fin des primaires approche et la campagne présidentielle officielle ne va pas tarder à se lancer. Avec elle, ce sont des dizaines de meetings qui vont se succéder pour ambiancer les militants et supporters en musique… sans que les artistes n’aient forcément donné leur accord !

John Oliver a donc décider de se saisir du sujet, et il ne l’a pas fait à moitié. Entouré d’une dizaine d’artistes parmi lesquels Usher, Cindy Lauper, Sheryl Crow et Michael Bolton, il a réalisé un clip à l’intention des politicien•nes, intitulé Don’t use our songs (N’utilisez pas nos chansons).

It’s that time of the year / Campaign season is here You wave and point make your speeches / While balloons fall everywhere But we know that something’s wrong / And it’s kinda a way too long So we’re asking you right now / Stop using our songs

[…]

Stop using our music / That’s our one and only rule We didn’t write these songs / To make your campaign stops seem cool Don’t use our song / Because it used it wrong It might seem appealing / But you’re just stealing /

Don’t just use our song / It just seems wrong By the time this tune is through / You’ll be lucky if we don’t sue Don’t use our song / That’s licencing

You gotta call my publisher, ok ? You always take our song out of context anyway Why would Reagan be playing born in the USA ? / It’s about Vietnam !

[…]

And just to be clearer you can’t use this song either.

Comme John Oliver l’explique, cela se produit très régulièrement. Dernièrement Donald Trump a par exemple utilisé This is the end of the world, de R.E.M à la fin d’un de ses meetings… Il donne également l’exemple de titres de Cindy Lauper ou John Mellencamp qui ont été utilisés sans permission, que ce soit chez les démocrates ou les républicains.

Chacun y va de sa punchline pour rappeler qu’« [ils n’ont] pas écrit ces chansons pour améliorer des meetings ». Usher rappelle notamment qu’« il y a des droits, [ils doivent] appeler [son] label ».

Faisant référence à un cas emblématique de ce phénomène, ils expliquent que ces chansons sont souvent sorties de leur contexte : « Pourquoi Reagan utiliserait-il Born in the USA ? C’est à propos du Vietnam ! »

Et Dan Reynolds enfonce le clou : « Pour être plus clair, vous ne pouvez pas utiliser cette chanson-ci non plus ». En revanche, les titres gratuits tel ce chat se promenant sur un orgue, c’est d’accord, encourage la brochette de star.

Comme à son habitude, John Oliver en met plein les yeux (et les oreilles aussi) pour faire passer son message… Et c’est plutôt réussi !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

2
Avatar de guerredesmiroirs
26 juillet 2016 à 23h07
guerredesmiroirs
Juste, je trouve délicieusement ironique que Trump le républicain conservateur-make America great again utilise la chanson d'un homme britannique Bisexuel
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actualités mondiales

Elon Musk // Source : SpaceX Launches SpaceX Falcon Heavy Rocket
Actualités mondiales

Elon Musk accusé de harcèlement sexuel par d’ex-employées de SpaceX

5
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Canva
Actualités mondiales

Aux États-Unis, la Cour suprême annule l’interdiction de la pilule abortive

Source : Capture / C-SPAN
Daronne

Le discours pro-Trump de cet élu américain a été gâché… par son fils de 6 ans

1
Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

2
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6

La société s'écrit au féminin