Live now
Live now
Masquer
Jean-Luc_Melenchon_-_Livre_Paris_2017_
Politique

Jean-Luc Mélenchon réitère une belle promesse sur le droit à l’IVG

Un geste symbolique de la part du candidat La France Insoumise à l’élection présidentielle de 2022, qui s’accompagne aussi d’une volonté de protéger les droits fondamentaux des personnes trans et de faciliter le changement d’état civil.

Invité de la matinale de France Inter ce lundi 3 janvier et premier candidat à se soumettre à l’interview spéciale présidentielle de Léa Salamé et Nicolas Demorand, Jean-Luc Mélenchon a fait part de sa volonté de faire entrer la France dans la sixième République.

Une idée pas toute neuve, et déjà portée par le passé par bien des candidats à la présidentielle issus de tous bords politiques, de Jean-Marie Le Pen en 1995 à Benoit Hamon en 2017 en passant Christiane Taubira en 2002.

Jean-Luc Mélenchon face au 7/9 de France Inter

Et cela passe entre autres par protéger le droit à l’IVG.

Inclure l’IVG dans la Constitution : tout un symbole

Pour consacrer la sixième République, il faudra passer par une révision de la Constitution et c’est sur ce point que le candidat de la France Insoumise a voulu insister, estimant que certaines libertés fondamentales devront y être incluses :

« Je voudrais que les libertés fondamentales de la personne humaine soient réinscrites dans la constitution : l’IVG. Qu’on arrête de rediscuter de ce sujet à chaque élection. Ou le droit de mourir dans la dignité. Et la liberté de genre.

La déclaration des droits de l’homme va dans des précisions qui sont grandes, quand on vous dit que les êtres humains naissent libres et égaux en droits, c’est précis. »

En effet, la Constitution contient des règles sur le fonctionnement des institutions mais aussi celles « relatives aux droits garantis aux individus, comme la liberté d’expression par exemple (mais aussi les valeurs, comme l’égalité entre les citoyens et citoyennes, ou encore la souveraineté nationale) », rappellent Les Décodeurs.

C’est parfois par « nécessité juridique » que l’on décide d’inscrire une mesure dans la Constitution, mais cela permet aussi de faire valoir des symboles et des grands principes fondamentaux dans notre société.

En affirmant que s’il est élu, Jean-Luc Mélenchon protégera le droit à l’IVG ou bien la « liberté de genre », on est donc bien dans ce cas de figure.

C’est une façon pour le candidat de continuer à se positionner sur les enjeux féministes et plus globalement sur les questions de société : le droit à l’avortement, la question de l’euthanasie, mais aussi – à travers la « liberté de genre » – la question de l’autodétermination pour les personnes trans.

L’autodétermination de genre dans la Constitution, une nécessité pour Jean-Luc Mélenchon

Inscrire dans la Constitution la liberté sans conditions d’obtenir leur changement d’état civil pour les personnes trans, c’est une mesure que le candidat La France Insoumise avait justement déjà évoqué mi-novembre devant des étudiants et étudiantes de l’université de Lille.

En ce qui concerne la protection de l’IVG, la tentative n’est pas exactement nouvelle, puisque l’idée d’inscrire l’interdiction de l’entrave à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution était portée en 2019 par 50 députés de gauche, ou encore en 2018, sans pour autant aboutir.

Lors de la campagne de 2017, Jean-Luc Mélenchon portait déjà cette conviction, mais vient aujourd’hui d’y ajouter la question du respect des droits fondamentaux des personnes trans.

La mesure est symbolique, mais aux dernières nouvelles, Jean-Luc Mélenchon souhaite ne pas s’arrêter aux belles paroles : selon Têtu, une loi est en préparation pour faciliter les démarches administratives afin d’obtenir des papiers conformes à son identité de genre.

À lire aussi : Comment défendre le droit à l’IVG en France ? (Eh non, la lutte n’est pas terminée)

Crédit photo : ActuaLitté, CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons

Les Commentaires
13

Avatar de Aesma
17 janvier 2022 à 18h36
Aesma
@hellopapiméquépasa Ah non mais c'est pas forcément évident, surtout pour les personnes qui viennent d'arriver du coup c'est pour ça que je t'explique (Moi je suis vétérante c'est mon rôle :lunette
0
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Politique

Capture d’écran 2022-12-13 à 17.48.45
Politique

Marine Tondelier, le nouveau visage d’Europe Ecologie-Les Verts

Camille Lamblaut

14 déc 2022

Capture d’écran 2022-12-12 à 14.59.25
Actu mondiale

À 18 ans, Jaylen Smith devient le plus jeune maire afro-américain de l’histoire des États-Unis

Camille Lamblaut

12 déc 2022

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question bien sexiste
Politique

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question sexiste

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Capture d’écran 2022-11-28 à 12.01.10
Politique

Affaire Quatennens : Clémentine Autain propose la création d’une charte au sein de la Nupes

Camille Lamblaut

28 nov 2022

visuel vertical ca va bien se passer
Société

Et si on récompensait le sexisme des hommes politiques ? C’est le pari (ironique) de Ça va bien se passer*

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

6
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-18 à 22.55.07
Actu mondiale

Figure importante de la politique américaine, Nancy Pelosi laisse place à la « nouvelle génération »

Camille Lamblaut

18 nov 2022

1
Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad à son insu
Actu en France

Un proche d’Emmanuel Macron comparaît devant la justice pour avoir drogué une ancienne collaboratrice

Camille Lamblaut

10 nov 2022

Capture d’écran 2022-09-21 à 14.02.43
Politique

Visé par des accusations de violences psychologiques, Julien Bayou se met en retrait

Capture d’écran 2022-09-19 à 12.57.22
Politique

Après les justifications d’Adrien Quatennens, les féministes s’indignent contre les réactions de LFI

La société s'écrit au féminin