Live now
Live now
Masquer
jardin-enfants-genre-filles-garcons
Actualités France

Guillaume Meurice en reportage au jardin d’enfants genré à Puteaux, en France

Un jardin d’enfants nettement séparé entre le rose et le bleu, ça vous surprend ? C’est pourtant une réalité, à Puteaux, en France, et en 2018.

Mise à jour du 17 mai

Récemment, je vous parlais d’un jardin d’enfants « bleu et chevaliers » d’un côté, « rose et princesses » de l’autre (lire ci-dessous).

Le chroniqueur Guillaume Meurice est parti en reportage et a interviewé des habitant·es de Puteaux, où se trouve ce parc, qui semblent à l’aise avec l’idée d’une séparation filles/garçons…

Enfin, jusqu’à ce qu’il les mette face à leurs contradictions !

Merci à Lafeemandarine qui a partagé cette chronique dans les commentaires

Un jardin d’enfants genré qui sépare filles et garçons

Le 2 mai 2018

Le marketing genré, c’est vraiment une saleté.

Vous savez, c’est ce type de communication qui force à croire que le rose, les princesses et les fleurs c’est pour les filles, le bleu, les chevaliers et les voitures pour les garçons.

Explications en images (abonne-toi !)

Ça commence à faire un paquet d’années que la société débat du marketing genré et de son utilité, comme vous pouvez le voir sur notre rubrique dédiée.

Mais comme le veut le slogan de manif, parfois, on fait « un pas en avant, deux pas en arrière »…

C’est à Puteaux, en Île-de-France, que ce jardin d’enfants a vu le jour.

D’un côté, des jeux roses, avec une fresque représentant une couronne et deux baguettes magiques.

De l’autre, des jeux bleus (détail pas si anodin, le toboggan est ici plus haut !), avec une fresque représentant deux chevaliers à l’orée d’une joute.

Christophe Grébert, journaliste et élu municipal, a signalé l’existence de drôle de ce jardin d’enfants sur son blog Mon Puteaux.

jardin-enfants-separe-filles-garcons
© Christophe Grébert

L’élu m’explique que le jardin a été rénové et qu’il a pris cette apparence à l’issue de longs travaux. Il observe :

« Au sujet de ce parc, baptisé Jardin Secret, ce qui lui va bien, il n’y a pas eu de communication, ni dans le journal municipal ni au conseil municipal, ce qui est inhabituel.

De plus, il est protégé par un grand mur, et donc invisible depuis la rue. »

À la base, Christophe Grébert s’est rendu au Jardin Secret sans arrière-pensée, simplement pour découvrir l’issue du chantier. Ce n’est qu’en prenant ses photos qu’il a pris conscience de la dichotomie genrée.

Un garçon jouait dans la partie rose, accompagné de sa mère, et pour une bonne raison : il n’y a aucun arbre dans ce parc ! Les couleurs importent peu face à l’ombre bienfaisante apportée par le haut mur d’enceinte.

jardin-enfants-filles
© Christophe Grébert

L’élu de l’opposition n’est pas plus surpris que ça. Il m’explique :

« C’est une forme de division entre les filles et les garçons qui n’est pas nouvelle à Puteaux. En 2014, je parlais déjà du fait que la mairie distribuait des cartables roses aux filles, et bleus aux garçons. »

En plus de la couleur, des fournitures différentes. Crée tes bijoux VS Construis ton robot

Les enfants et le marketing genré

En 2014, la mairie de Puteaux avait argué que « rien n’empêche un petit garçon de demander un cartable rose, ni une fille un cartable bleu ».

CERTES. Tout comme, dans le Jardin Secret, les enfants peuvent jouer où ils veulent, et aucun panneau n’indique « zone filles » ou « zone garçons ».

Christophe Grébert s’inquiète, cependant :

« Comme je l’ai vu, je pense que les petits enfants s’en fichent, du rose et du bleu. Mais ça ne sera pas forcément le cas pour des plus grands.

Que cette séparation ait été réfléchie ou « improvisée », je conçois mal qu’on puisse diviser un espace de jeu entre bleu et rose… je ne vois pas dans quel cas on peut se dire que c’est une bonne idée. »

À lire aussi : Le petit garçon qui voulait une poupée, le marketing genré et le danger des stéréotypes

Les enfants sont sensibles à la pression sociale, que ce soit l’envie d’avoir des objets et vêtements de marques, le besoin d’appartenance à un groupe, ou le marketing genré.

Ce n’est pas en les séparant dans les aires de jeux qu’on fera avancer l’égalité…

J’espère que les garçons peureux ne craindront pas d’aller faire le petit toboggan rose, et que les filles casse-cou conquerront le petit bleu.

Parce que tout le monde peut être chevalier·e ou prince·sse, non mais !

À lire aussi : Les garçons aussi peuvent être « princesse d’un jour » à Disneyland, maintenant !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

56
Avatar de Lioncourt
23 mai 2018 à 12h05
Lioncourt
Meurice je l'aime <3 Il y a sa chronique "les jouets des filles et des garçons" qu'est une de mes préférées dans le même registre.
Et j'ai vu sa chronique avant ton article et je ne pensais pas que c'était à se point séparé les 2 espaces. >_<
Mais je garde la foi, l'autre jour sur une aire d'autoroute j'ai vu des livres pour enfant avec des petites filles qui voulaient devenir médecin ou astronaute. Alors que bon les sections bouquins ne sont pas les plus fournies. Avec ma cousine on était épatées! .
3
Voir les 56 commentaires

Plus de contenus Actualités France

Réforme des retraites // Source : © Sénat - Palais du Luxembourg
Société

Pourquoi la proposition de loi visant à encadrer les transitions de genre avant 18 ans est dangereuse

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10
Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Source : TF1 - Capture d'écran de l'émission Sept à Huit
Actualités France

Les nouvelles mesures autoritaires de Gabriel Attal pour lutter contre les violences entre mineurs

16
Bâtiments du 4° bataillon de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan ; au premier plan, celui de la 13e compagnie en 2018 // Source : Wikimedia Commons / Alain.Darles EOR Saint-Cyr à Coetquidan 1971 / Licence Creative Commons
Actualités France

Violences sexistes et sexuelles à l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan : l’enquête choc de FranceTV

4
La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France // Source : Capture d'écran Twitter
Actualités France

La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France

1

La société s'écrit au féminin