Et si tous les hommes avaient eux aussi leurs règles ?

Une pub pour les culottes menstruelles Thinx imagine un monde dans lequel tout le monde aurait des menstruations... Un monde où le tabou des règles disparaîtrait ?

Et si tous les hommes avaient eux aussi leurs règles ?

Si nos potes à pénis avaient parfois besoin qu’on leur dépanne un tampon…

Si eux aussi tachaient leurs draps, leurs jeans, leurs sous-vêtements…

Si tout le monde sur Terre avaient ses menstruations… Serait-ce la fin du tabou autour des règles ?

Une pub Thinx dans laquelle les hommes ont leurs règles

Une pub pour les culottes menstruelles Thinx a imaginé un monde parallèle dans lequel les hommes comme les femmes saignent une fois par mois. 

Et par les hommes, je veux dire tous les hommes, pas seulement les hommes trans qui, pour certains, ont déjà leurs règles dans notre réalité actuelle !

Le spot transpose au masculin des situations que tu as très certainement vécu si tu fais partie des personnes qui ont leurs règles.

Confrontés aux mêmes galères menstruelles que les meufs, les hommes de la pub se voient obligés de parler ouvertement des menstruations

Faire tomber le tabou des règles

Bien qu’elles concernent la moitié de la population, les règles restent aujourd’hui un sujet tabou, ce qui a des conséquences réelles sur la vie des femmes.

À cause de cette « omerta menstruelle », les adolescentes ne sont parfois pas suffisamment informées ou écoutées.

1 fille sur 3 s’est sentie perdue lors de ses premières règles, et nombreuses sont celles qui y attachent un sentiment de honte.

Pour Thinx, si le phénomène concernait tout le monde, ce tabou n’aurait plus lieu d’être, comme le souligne le message final du spot :

« Si tout le monde avait ses règles, on serait peut-être plus à l’aise avec. »

Et toi, tu penses que la fin du tabou des règles est pour bientôt ? 

À lire aussi : Quand un mec explique à une femme que « les règles, c’est comme le nez qui coule »

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Pelleas

@Abirato : Une grosse part du problème vient que justement beaucoup n'ose pas en parler. Alors qu'en osant le faire, on se rend finalement compte qu'une majorité de gens adulte n'ont aucun problème avec ça. A l'adolescence c'est effectivement plus compliqué, mais passé la vingtaine un simple: "Désolé mais la je dérouille à cause de me règles" est généralement aussi bien accepté qu'un "J'ai des brûlures d'estomac". Apres il y aura toujours un/une demeuré de temps en temps pour se montrer dégoutté en entendant le simple mot "règle". Mais c'est comme pour tout, il y aura toujours des cons.

Attention, je ne dis pas non plus que c'est facile de passer le cap. Mais je trouve que c'est comme les problèmes de poils, beaucoup de femmes se mettent une pression pas possible pour être impeccable en pensant que c'est réellement important. Alors que ... bah pas tant que ça en fait. Souvent il suffit d'oser faire une chose, pour que les règles sociales, que l'on pensait immuables, disparaissent. On se construit beaucoup trop nos propres barrières. Et c'est tellement vrai pour les regles ...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!