Live now
Live now
Masquer
goat-bande-annonce
Cinéma

« Goat » vous plonge dans une fraternité américaine aux côtés de Nick Jonas

Goat vous dévoile les dessous d’une fraternité très exclusive, avec l’entrée de nouveaux membres et un serment d’allégeance qui peut aller bien loin…

L’accroche officielle du film Goat d’Andrew Neel, qui réalise ici son premier long-métrage, est la suivante :

« Cruauté, brutalité, fraternité. »

Cela vous donne une idée du ton de Goat qui ne va pas faire dans la dentelle. La bande-annonce m’a un peu rappelé The Riot Club transposé à la glorieuse Amérique, mais sans une once de romance. Âmes sensibles s’abstenir.

Brad et Brett (oui, leurs parents n’ont pas cherché très loin) entrent à l’université et veulent rejoindre la même fraternité, sauf que visiblement, il est arrivé quelque chose dans la vie de l’un des frères qui ne s’en est pas encore totalement remis. Et les méthodes de bizutage de cette fraternité ne sont pas des plus reluisantes…

Je ne sais pas ce qui me choque le plus : l’acceptation et le semblant de normalité de l’usage de la violence physique sur ces étudiants très influençables, ou la violence psychologique qu’ils subissent.

Ce que je peux vous dire, c’est que Nick Jonas s’est vraiment amélioré dans son jeu d’acteur avec tout ce qu’il a dans sa filmographie. En effet, on le retrouve dans la série Kingdom (deux saisons), où il joue un boxeur sur la pente ascendante, et même dans quelques épisodes de Scream Queens où on a pu le voir s’essayer au registre comique.

Dans le rôle de son frère, on trouve Ben Schnetzer, le héros charismatique de Pride qui était aussi — ironie du sort — dans The Riot Club mais dont le personnage ne ressemble pas du tout à ce qu’il semble être dans la bande-annonce.

Beaucoup de tension en tout cas dans ces quelques minutes, et je suis bien intriguée par Goat


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

6
Avatar de Chlouii
13 juillet 2016 à 17h07
Chlouii
The Riot Club m'avait donné envie de vomir (littéralement), et à en juger la BA, celui-là pourrait prétendre à faire plus fort. Mais je suis pas maso, donc je passerai mon tour. Mais c'est bien flippant tout ça. Et criant de réalisme, malheureusement.
0
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Cinéma

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

4
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

La pop culture s'écrit au féminin