5 millions de femmes qui luttent pour leurs droits, ça ressemble à ça

620 km de manifestation, 5 millions de femmes unies pour exiger l'égalité, c'est une image rare d'une puissance inouïe.

5 millions de femmes qui luttent pour leurs droits, ça ressemble à ça

Le 25 novembre, j’étais à la marche #NousToutes et j’avais clairement eu la chair de poule en défilant avec des milliers de femmes et d’hommes pour appeler à l’égalité.

Et pourtant, cette mobilisation fait figure de partie de pétanque à côté de ce qu’il se passe actuellement en Inde !

5 millions de femmes pour 620 km de manifestation en Inde

5 millions, oui, tu as bien lu, 5 MILLIONS de femmes se sont mobilisées pour créer une manifestation de plus de 600 km dans l’État du Kerala, en Inde.

Un « petit » aperçu de l’ampleur du phénomène.

Poing tendu, visage grave, tête haute, si ces femmes se sont réunies dans la rue, c’est pour défendre leurs droits et appeler à plus d’égalité entre les genres.

Une mobilisation féministe sur fond d’inégalité et de religion

À la racine de cette manifestation, il y a un temple, celui de Sabarimala, où l’on vénère Ayyappan, un dieu célibataire et chaste.

Historiquement, le temple de Sabarimala était purement et simplement interdit d’accès à toutes les femmes entre 10 et 50 ans, grosso modo la période de fertilité, et donc pour certains… d’impureté.

Cette interdiction a été levée le 28 septembre 2018 par la Cour Suprême de l’Inde, après une pétition dénonçant le fait que cette interdiction allait à l’encontre de l’égalité hommes-femmes.

Mais très peu de femmes ont effectivement pu accéder au temple, car de nombreux manifestants leur en barrent l’accès, quitte à les attaquer à coups de pierres.

Deux femmes âgées de moins de 50 ans ont réussi à prier dans le temple de Sabarimala

Une manifestation féministe qui rassemble

Ce mercredi 1er janvier, 5 millions d’Indiennes ont formé une chaîne humaine sur les autoroutes du Kerala pour dénoncer le fait que le temple de Sabarimala leur reste inaccessible.

Au-delà du droit à pratiquer librement leur religion, ces femmes réclament l’égalité, purement et simplement. Une jeune manifestante déclare pour BBC Hindi :

« C’est une excellente façon de montrer à quel point les femmes sont puissantes, à quel point nous pouvons nous entraider et générer de l’empouvoirement. »

Rien n’est gagné pour ces femmes puisque le parti du Premier Ministre désapprouve la décision de la Cour Suprême indienne. Affaire à suivre…

À lire aussi : Interview de Sarojini Sahoo, féministe indienne – Carte postale d’Inde

Mymy

Mymy

Mymy est la rédac chef adjointe de madmoiZelle et c'est elle qui gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

TheMadTink

Moi ça me choque pas que des lieux religieux soient interdits aux femmes.

Je sais pas comment l'expliquer... la religion est composée d'une grand nombre de rites, que certains lieux soient interdits à une partie de la population pour raison rituelle ne me choque pas... c'est un rite, je trouverai ça bizarre de demander à des gens de changer leur religion pour la rendre égalitaire.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!