Live now
Live now
Masquer
MaleViolenceCampaign-scaled
Société

Et si les hommes se mobilisaient contre le harcèlement de rue ? C’est ce que demande ce spot de la mairie de Londres

La mairie de Londres vient de lancer une campagne contre le harcèlement de rue, avec un spot choc, qui demande aux hommes d’intervenir quand ils assistent à un comportement toxique. Il serait temps !

En 2021, un rapport de l’organisation Women UK avait indiqué que 97% des femmes britanniques âgées de 18 à 24 ans auraient été victimes de harcèlement sexuel dans l’espace public.

Ce pourcentage avait alors été largement relayé sur TikTok, devenant un symbole pour dénoncer et lutter contre les violences sexuelles, notamment après la mort de Sarah Everard, une jeune femme enlevée et tuée par un policier le 3 mars 2021.

C’est le maire de Londres, Sadiq Khan, qui est à l’initiative de cette campagne contre le harcèlement de rue : #HaveAWord.

Une « épidémie de violence » au Royaume-Uni

Sur le site de la mairie, il est expliqué :

« Dans ce pays — et dans notre ville —, nous sommes confrontés à une épidémie de violence contre les femmes et les filles.

Au Royaume-Uni, un homme tue une femme tous les trois jours. Nous pouvons changer cela. Nous avons besoin de changer ça.

Et en tant qu’hommes, cela commence par réfléchir à notre propre comportement et à la façon dont nous voyons, traitons et parlons des femmes.

Nous avons tous la responsabilité de faire entendre notre voix pour aider à assurer la sécurité des femmes et des filles. »

Le clip a pour la première fois été diffusé le lundi 14 mars, lors de la mi-temps d’un match de foot opposant des clubs londoniens.

Le spot : la violence envers les femmes commence avec des mots

La nuit à Londres, un groupe de mecs dans une épicerie, visiblement un peu éméchés, se bousculent et rigolent. Dans la rue, deux amies se quittent après une soirée.

La bande de mecs repère la fille, désormais seule, et commence à lui parler, de façon un peu grossière. On sent vraiment qu’elle n’a pas envie qu’on lui parle.

Puis l’un d’eux se met à être agressif, en mode : « Tu boudes ! Pourquoi tu réponds pas ? Tout ce que je fais, c’est être gentil ». Heu nope, il est clairement en train de la harceler.

L’un des mecs présents est gêné par la situation. Petit aparté, il est devant un miroir, et se dit qu’il faut agir. La jeune fille est poussée dans ses retranchements, au bord des larmes.

Capture d’écran 2022-03-17 à 12.05.04
(Capture d’écran Twitter Sadiq Khan)

Et il finit par intervenir, arrête son pote, ouf, ça devenait intenable. En larmes, la jeune fille regagne son taxi, soulagée.

La violence commence par des mots

À la fin de la vidéo, un sous-titre apparaît :

« La violence des hommes envers les filles et les femmes peut commencer avec des mots. Mais ça ne s’arrête pas forcément. »

Ensuite, ce message est destiné aux hommes :

« Faites le point avec vous-même puis parlez à vos potes. »

Au lieu de blâmer les femmes, leur tenue, leur silence… pourquoi ne pas effectivement s’interroger sur son propre comportement quand on est un homme : que l’on agisse de manière incorrecte et toxique soi-même ou que finalement l’on cautionne, en n’agissant pas, lorsque cela se déroule sous nos yeux.

Bien sûr les femmes n’attendent pas l’intervention d’un chevalier servant pour voler à leur secours, mais la majorité silencieuse, qui se tait, contribue au problème, et toute intervention est bonne à prendre ! Les hommes sont souvent en position de force. Il faut que la peur et la honte changent de camps, qu’elles s’insinuent du côté des agresseurs.

À lire aussi : Je me suis interposée pour aider une femme victime de harcèlement de rue

Image en une : © site mairie de Londres/campagne contre le harcèlement

Les Commentaires
2

Avatar de hellopapimequepasa
28 mars 2022 à 18h26
hellopapimequepasa
et si ils sont pas seul (genre transport)interpellez les autres!plus y a de personne qui agissent mieux c'est
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Société

Politique
[Site web] Visuel vertical Édito (1)

13 femmes, 14 hommes et toujours Darmanin et Dupond-Moretti

Marine Normand

20 mai 2022

28
Série télé
Sponsorisé

Comment reconstituer le Paris des années 80 ? La cheffe des décors d’Oussekine nous explique

Humanoid Native
Société
charlesdeluvio-unsplash-onlyfans

Être camgirl ne relève pas de la prostitution, et c’est la Cour de cassation qui le dit

Maëlle Le Corre

20 mai 2022

7
Actu mondiale
Une femme consulte son smartphone dans la rue

Le revenge porn et la sextorsion de plus en plus signalés au Royaume-Uni

Anthony Vincent

20 mai 2022

Actu mondiale
Comment le foulard vert est-il devenu un symbole de la lutte pour le droit à l’IVG, de l’Argentine aux États-Unis

Comment le foulard vert est-il devenu un symbole de la lutte pour le droit à l’IVG, de l’Argentine aux États-Unis ?

Anthony Vincent

19 mai 2022

2
Actu en France
infirmier-santé-france-harcèlement-violences-sexuelles-étudiant-précarité

Entre dépression, harcèlement et précarité, les élèves infirmiers sont au plus mal

Marie Chéreau

19 mai 2022

Politique
stanislas guerini legislatives 2022

Ce n’est pas grâce à LREM qu’un condamné pour violences conjugales renonce à sa candidature aux législatives

Actu mondiale
pollution-mort-monde-écologie-

La pollution cause 1 décès prématuré sur 6 chaque année dans le monde

Marie Chéreau

18 mai 2022

Société
betzy-arosemena-unsplash-17mai

Hausse de la transphobie, haine en ligne intensifiée… Les LGBTIphobies s’accentuent selon SOS homophobie

Actu en France
Quelques ressources accessibles pour mieux comprendre les enjeux écologiques et sociaux !.jpg

Vidéos YouTube, podcasts, BD… 22 ressources clés pour mieux comprendre l’urgence écologique

Bénédicte Carrio

17 mai 2022

La société s'écrit au féminin