Live now
Live now
Masquer
Source : Canva
Société

PMU transformés en lieu refuge contre le harcèlement de rue : un dispositif dangereux, selon les assos

Annoncé la semaine dernière, le partenariat Umay x Française des Jeux, qui prévoit de transformer les PMU en refuge pour les femmes qui se sentent en danger dans la rue, provoque un tollé chez les associations spécialisées.

Trouver refuge dans un bar-tabac quand on est victime de harcèlement de rue, une fausse bonne idée ? Telle est la crainte exprimée par plusieurs associations féministes, à l’annonce d’un partenariat entre la Française des Jeux (FDJ) et l’application Umay, qui vise à transformer un maximum de PMU en « lieu refuge » d’ici à l’été 2024, juste à temps pour les Jeux Olympiques.

Féminisme washing ?

Après une première phase de test prometteuse, le dispositif sera étendu aux 29 000 commerçants du réseau bar-tabac-presse qui pourront, « sur la base du volontariat », suivre une formation délivrée par Umay, a annoncé la FDJ jeudi 7 mars. L’application est spécialisée dans la lutte contre le harcèlement de rue et l’insécurité.

Comme le retrace le HuffPost, la présidente de la FDJ, Stéphane Pallez, affirme que les bars-tabacs « sont déjà des lieux de vie essentiels, avec des horaires d’ouverture étendus et des détaillants impliqués dans la vie locale. Qu’ils deviennent des lieux sûrs est d’une logique et d’une utilité indéniables. »

Pourtant, les associations et collectifs féministes ne sont pas du même avis. Dans un communiqué publié vendredi 8 mars sur X (ancien Twitter), Women for Women France (WFWF) a alerté sur l’environnement de prédation qui règne dans les PMU :

« À la fois lieux de débit de boissons et fournisseurs de jeux d’argent, les bars-tabacs ne constituent en aucun cas des espaces refuge. Ils sont fréquentés majoritairement par des hommes et favorisent la consommation d’alcool et les jeux de hasard. Il s’agit là de conditions qui augmentent le risque de violences sexistes et sexuelles. »

Même son de cloche du côté du collectif #NousToutes :

« C’est bien de faire des “safe place” partout mais il faut que ce soit bien fait », a commenté auprès de l’AFP Amy Bah, présidente de la branche lilloise de #NousToutes. « En quoi consistera la formation des buralistes ? Est-ce le lieu le plus approprié ? Si la victime est exposée à des remarques désobligeantes des clients, ça ne va pas. »

Et d’ajouter :

« On se demande s’il n’y a pas de “féminisme washing” derrière de la part de la FDJ. Il faut prendre cette initiative avec beaucoup de précaution, on va voir comment se passe l’expérimentation ».


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

5
Avatar de RainyMood
13 mars 2024 à 06h03
RainyMood
Il ne faut jamais avoir mit les pieds dans des bar-tabac/PMU ou que sais je pour penser que c'est un lieu safe pour les femmes.
Sérieux, y a toute une concentration de Jean Michel Relou complètement bourré qui squatte la dedans et qui regarde toutes femmes comme si elle était un bout de viande.
Les seules fois où je suis rentrée dedans:
- Parce que j'avais envie de pisser et y avait pas de toilettes dispo aux allen tours.
- Parce que ce bar faisait "relai colis".
- Et quand j'étais ado (18 ans) avec une ex pote parce qu'on avait trouvé qu'une soirée en boite était pourrie, donc on était parties.
Et à chaque fois, ça été le bal de propos sexistes et misogynes. Donc franchement, question lieu safe, le PMU c'est en dernier sur la liste.
6
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Source : SHVETS production de Pexels
Société

Une enquête du Parisien révèle des violences sexuelles à l’Institut national de jeunes sourds de Paris

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Violences sexuelles à l’Hôpital : Roselyne Bachelot, émue, confie son expérience dans C à vous

police pixabay
Société

À Metz, un policier qui frappait son ex-femme et ses enfants a été relaxé par la Cour d’Appel

7
Source : Capture d'écran du compte X de Paris 2024
Société

JO 2024 : accusé de harcèlement, Baptiste Moirot ne portera finalement pas la flamme olympique

Source : TF1 - Capture d'écran de l'émission Sept à Huit
Actualités France

Les nouvelles mesures autoritaires de Gabriel Attal pour lutter contre les violences entre mineurs

15
Bâtiments du 4° bataillon de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan ; au premier plan, celui de la 13e compagnie en 2018 // Source : Wikimedia Commons / Alain.Darles EOR Saint-Cyr à Coetquidan 1971 / Licence Creative Commons
Actualités France

Violences sexistes et sexuelles à l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan : l’enquête choc de FranceTV

4
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Actualités

PSG-Barça : Les supportrices parisiennes agressées sexuellement lors des fouilles ?

Source : Canva
Société

En Seine-Saint-Denis, 51 femmes enceintes dorment à la rue

La société s'écrit au féminin