Encore un viol dans « The Handmaid’s Tale », mais celui-ci ne passe pas


Une scène de viol dans la quatrième saison de The Handmaid’s Tale (actuellement sur OCS) n’a pas été bien reçue par le public. En quoi diffère-t-il des autres violences sexuelles perpétrées et montrées dans la série ?

Encore un viol dans « The Handmaid’s Tale », mais celui-ci ne passe pas
Avertissement

Attention, cet article contient des spoilers sur la saison 4 de The Handmaid’s Tale ainsi que la description d’une scène de viol.

La série The Handmaid’s Tale est connue pour aller toujours plus loin dans la violence et le trauma porn — au point que certaines personnes ne veulent ou peuvent plus la regarder. Adaptation du roman de Margaret Atwood du même titre, cette dystopie féministe en est déjà à sa quatrième saison, en cours de diffusion sur OCS en France.

Et dans le dernier épisode diffusé, une scène en particulier a beaucoup choqué.

Le parcours de June dans The Handmaid’s Tale

La séquence en question se trouve dans Home (Retrouvailles en version française), l’épisode 7 de la saison 4 de The Handmaid’s Tale. Mais avant d’y venir, il faut remonter un peu en arrière.

À la fin de la saison 3, June (Elisabeth Moss) et ses alliées sauvent environ 86 enfants en les mettant dans un avion en direction du Canada. Évidemment, comme à son habitude, June reste à Gilead et nous laisse frustrés de la voir encore une fois si proche de la délivrance… Mais dans le sixième épisode de la saison 4, la liberté arrive enfin pour notre héroïne : June est réunie avec son amie Moira (Samira Wiley) et s’échappe de la terrible République de Gilead. Elle arrive au Canada où elle retrouve enfin sa fille Nichole et son mari Luke (O.T. Fagbenle).

Comme on peut s’y attendre, June a du mal à s’adapter à cette nouvelle vie et à retrouver une certaine intimité avec son mari qu’elle n’a pas vu depuis des années : cela fait sept ans qu’elle vit un véritable cauchemar à Gilead. Mais dans une scène, elle commet l’irréparable.

Une scène de viol qui choque dans The Handmaid’s Tale

Dans la chambre qu’elle partage avec Luke, l’héroïne commence à se déshabiller et embrasse son mari, alors endormi, qui se réveille et semble un peu perdu. Elle se met à califourchon sur lui et engage une pratique sexuelle sans qu’il ne donne son consentement. Luke arrive à dire « June, attends. Attends un peu. June, attends… » avant que sa femme ne mette une main sur sa bouche pour le faire taire. À la fin de ce rapport non consenti, June sourit, mais pas son époux, qui a l’air désorienté.

Mettons les mots sur les choses : June viole son mari. À la minute où Luke lui dit d’attendre, elle aurait dû s’arrêter. Et cette scène de viol ne passe pas auprès de certains internautes.

« Je déteste la direction que prend cette série, le viol n’est pas un sujet qui doit être pris à la légère. »

« Je lis beaucoup d’avis sur “The Handmaid’s Tale” et comment June aurait “récupéré son pouvoir” avec Luke.

C’était un VIOL. Il a dit “non”. Il a dit “attends”. Elle lui a couvert la bouche et n’a pas arrêté. Elle l’a VIOLÉ.

On peut parler de son stress post-traumatique, mais ça ne change pas le fait qu’elle l’a violé. »

La question charnière : comment traiter le trauma de June ?

Sur le site Refinery29, la scénariste de l’épisode Yahlin Chang explique ce choix controversé.

« On veut tous une fin de conte de fées pour June. Moi aussi, vraiment. Mais serait-ce réaliste, compte tenu tout ce qu’elle a traversé, compte tenu de ses années à Gilead, de tous les traumatismes et la violence qui ont imprégné sa vie là-bas (qu’elle a parfois dû infliger elle-même), serait-ce réaliste qu’en ce jour particulier, juste après avoir quitté Gilead, elle puisse instantanément se lancer dans une relation intime super saine et tendre avec Luke ? »

Yahlin Chang affirme avoir discuté avec des psychologues et experts pour savoir comment aborder au mieux les traumatismes de June.

« Est-il plus honnête pour le personnage que des questions de pouvoir et de domination, ainsi que le simple plaisir de s’évader, se soient glissés dans sa relation au sexe et que le sexe puisse être davantage lié à certaines de ces questions plutôt qu’être une connexion intime et aimante avec le mari que vous n’avez pas vu depuis des années ? »

Ce moment opère un véritable renversement dans la série : June – un personnage déjà très ambigu – devient le bourreau après avoir été martyrisée pendant des années par les autres. Mais il n’y a rien de satisfaisant dans cette scène, on en sort choqué et dérouté, ce qui semble être l’intention des scénaristes.

Une éternelle question reste : était-il vraiment nécessaire de montrer le stress post-traumatique de June de cette manière ? Reste à voir comment les scénaristes vont aborder la suite de la saison.

À lire aussi : Je suis un homme victime de viol conjugal — Témoignage

Marine Langlois

Marine Langlois


Tous ses articles

Commentaires

LadyOscar

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!