Live now
Live now
Masquer
Des lycéennes anglaises demandent à ce que les sex-shops cessent la vente de tenues d'écolière
Actualité mode

Des élèves anglaises exigent que leurs uniformes ne soient plus dans des sex-shops & pornos

Des étudiantes dans le Cheshire s’insurgent auprès du gouvernement que la surreprésentation d’uniformes d’écolière dans les sex-shops et le porno participe à l’hypersexualisation d’enfants.

Entre les costumes d’infirmière et de secrétaire sexy, on trouve souvent au rayon déguisement pour femme de sex-shops celui de petite écolière. C’est une tenue qui donne également naissance à de nombreux films pornographiques. Sauf que cet intérêt plein de male gaze pour la jupe plissée le temps d’une soirée déguisée ou d’un porno fictif a des conséquences concrètes sur la vie d’étudiantes dans la vraie vie.

Interdire l’uniforme scolaire comme déguisement hypersexualisé

Des étudiantes à la Sandbach High School et Sixth Form College dans le Cheshire (comté dans le nord-ouest de l’Angleterre) viennent de lancer une pétition, baptisée « Interdire les uniformes scolaires dans les sex-shops et la pornographie » afin d’interpeller sur ce problème :

« Nous exhortons le gouvernement à rendre illégal l’affichage et la vente d’uniformes scolaires dans les sex-shops pour mettre fin à la sexualisation des enfants. Nous pensons également qu’il est vital pour la pornographie d’interdire l’affichage de vidéos où les uniformes scolaires sont portés comme déguisement. »

En effet, lorsqu’elles portent leur uniforme scolaire, ces étudiantes, souvent mineures (la plupart des élèves du Royaume-Uni en portent jusqu’à l’âge de 16 ans), se voient abordées, voire harcelées sexuellement, par des hommes adultes, parfois très âgés. Ce qui pose notamment d’importantes questions de sécurité, mais pas que.

Au moins une élève sur trois a déjà été harcelée dans son uniforme scolaire

D’après une étude de Plan International Royaume-Uni, au moins une élève sur trois a déjà été harcelée dans son uniforme scolaire. Interrogée par The Independent, une étudiante à l’origine de la pétition a ainsi rapporté subir régulièrement des sifflets, coups de klaxon, et pire :

« Je crois que mon uniforme n’est pas un costume et je devrais être traitée comme un être humain, qu’il s’agisse de rentrer chez moi à pied, de prendre le bus ou simplement d’essayer d’accéder à l’éducation.

[…] Des amies ont reçu de nombreux commentaires d’hommes dans les transports en commun leur disant qu’ils aiment leurs jupes courtes et qu’elles devraient enlever leurs collants. Ces messieurs étaient aussi bien de jeunes garçons de 13 ans que des hommes la fin de la soixantaine. »

Suite au lancement de la pétition, de nombreux témoignages ont afflué, remontant parfois à plusieurs décennies. De quoi confirmer combien l’érotisation d’uniforme scolaire tient d’un problème structurel, et participe même d’un enjeu systémique qui dépasse largement les frontières du Royaume-Uni : la sexualisation des enfants.

À lire aussi : Pour éviter « d’exciter les garçons », des écoles japonaises interdisent la queue de cheval aux filles

Crédit photo de Une : Canva — @fotosparrow


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

6
Avatar de hellopapimequepasa
3 juin 2022 à 14h06
hellopapimequepasa
c'est assez terrible que ce soit a ces ados de faire cette demande ça devrais être au gouvernement de le faire..
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

La-marque-française-Atelier-Unes-propose-un-système-de-collants-consignables
Actualité mode

Contre les collants qui filent et polluent à tout va, ces marques créent des modèles plus écolo

16
Qui est vraiment Sissy Mua, à la tête de l'empire fitness, nutrition, et sportswear TrainSweatEat // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Qui est vraiment Sissy Mua, à la tête de Trainsweateat, l’empire fitness, nutrition et vêtements de sport

Ceci n'est pas une paire de botte illusion d'optique Louis Vuitton // Source : Capture d'écran Instagram et eshop de Louis Vuitton
Actualité mode

Ceci n’est pas une paire de bottes illusion d’optique Louis Vuitton

La tendance du maxi-cabas qui déborde chez Miu Miu, Bottega Veneta, et Balenciaga // Source : Miu Miu, Bottega Veneta, Balenciaga
Tendances Mode

Chez Balenciaga, Miu Miu, et Bottega Veneta, les maxi-cabas débordent et illustrent nos vies surbookées

North West bashe une robe Schiaparelli de sa mère, devant son créateur, mortifié // Source : Capture d'écran TikTok et Instagram
Actualité mode

North West bashe une robe Schiaparelli de sa mère Kim Kardashian, devant son créateur Daniel Roseberry, mortifié (et c’est hilarant)

17
Une femme aux cheveux frisés qui sourit en regardant l'objectif, habillée d'un gros pull douillé col roulé blanc crème sur un fond beige.jpg // Source : NeonShot de Getty Images
Conseils mode

Mites des vêtements : comment prévenir l’infestation ou se débarrasser de ces insectes nuisibles qui trouent les fringues

2
Eva, 24 ans, 3500 € de shopping annuel : « Mes parents pensent que j'ai un problème : je suis acheteuse compulsive » // Source : Madmoizelle
Mode

Eva, 24 ans, 3500 € de shopping annuel : « Mes parents pensent que j’ai un problème : je suis acheteuse compulsive »

4
dr-martens
Conseils mode

Comment assouplir ses Doc Martens ? 5 astuces pour les « casser » avant qu’elles ne cassent vos pieds

26
La ballerine dans les collections automne-hiver 2023-2024 de Rabanne, Cormio, Sinead O'Dwyer, Marc Jacobs et Zimmermann // Source : Rabanne, Cormio, Sinead O'Dwyer, Marc Jacobs, Zimmermann.
Actualité mode

Tendance mode 2023 : les looks pour vous inspirer cet automne-hiver

4
VEJA offre une réparation de baskets en guise d'anti-Black Friday, ce vendredi 24 novembre 2023 // Source : VEJA
Actualité mode

Black Friday : VEJA offre une réparation de baskets, plutôt que des promos qui incitent à la conso

5

La vie s'écrit au féminin