Un contraceptif masculin efficace 13 ans, et sans effet secondaire ?

Une nouvelle contraception masculine, injectable, promet plus de 10 ans d'efficacité, et sans effet secondaire. Enfin une alternative accessible au préservatif ?

Un contraceptif masculin efficace 13 ans, et sans effet secondaire ?frolicsomepl / Pixabay

C’est un peu une baleine blanche, côté santé sexuelle : diversifier la contraception masculine, qui pour l’instant se limite à deux choix, le préservatif ou la vasectomie.

Une équipe de chercheurs indiens semble bien près de mettre sur le marché une nouvelle option, avec une promesse alléchante : plus de 10 ans d’efficacité, et 0 effet secondaire !

La contraception masculine sans effet secondaire

Il s’agirait d’une injection dans un canal près des testicules, contenant un polymère au nom un peu barbare de Steryene Maleic Anhydride.

The Independent, qui consacre un article à cette innovation, rappelle que ce polymère, découvert dans les années 70, inhibe la production de spermatozoïdes.

Le docteur Sharma, qui fait partie de l’équipe derrière cette contraception, explique au Hindustan Times :

« Les tests sont terminés, y compris des tests cliniques étendus de phase 3, menés du 303 candidats avec 97,3% de taux de réussite et aucun effet secondaire constaté.

Il est donc possible de dire que ce produit est le premier contraceptif masculin du monde. »

Dernière étape, la validation définitive par les autorités indiennes.

Si ce produit marche, comme je le soupçonne, de la même façon que le Vasalgel (lire plus bas), alors son action est réversible à tout moment par une seconde injection qui dissoudra les polymères obstruant le canal.

Nuances autour de la contraception masculine

Malgré l’enthousiasme que cette nouvelle peut provoquer, il faut se méfier des effets d’annonce. L’auteur et médecin Martin Winckler tempère :

Et puis il y a l’efficacité testée… et les avancées sociétales.

C’est déjà en Inde qu’on trouvait les racines du Vasalgel, qui fonctionne avec les mêmes polymères mais n’a jamais été validé sur les humains… faute de volontaires, selon Le Figaro.

Cela dit, il existe d’autres options, pour les hommes, que le préservatif et la vasectomie. Même en France, oui, oui. Mais elles sont très peu connues, très peu socialement acceptées, et difficiles d’accès.

Pour te renseigner sur la « pilule pour hommes » ou le « slip chauffant », je te renvoie vers cet article très complet : Oui, la contraception pour homme existe au-delà du préservatif… et voici pourquoi vous l’ignorez.

D’autres options de contraception hormonales ont été, ou sont, en phases de tests, mais comportent parfois de graves effets secondaires, comme des tentatives de suicide.

Je te l’explique dans ce focus sur une potentielle nouvelle « pilule pour hommes ».

D’autres chercheurs et chercheuses bossent aussi sur le Nestorone, un gel contraceptif masculin à base d’hormones.

En résumé, oui, il existe des avancées scientifiques pour diversifier la contraception masculine. Encore faut-il que le marché suive et que les hommes soient prêts.

Beaucoup aimeraient avoir d’autres options que le préservatif ou la vasectomie. Il faut à présent que leurs voix soient entendues, une fois que les produits auront été considérés comme sans danger !

À lire aussi : J’ai testé pour vous… toutes les contraceptions du monde (ou presque)

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

HellaSlytherin

Après autant l'avancée est bien dans le domaine et c'est cool, mais autant s'injecter un polymères dans les noisettes (on en a discuté avec mon mec qui est docteur en chimie et qui connaît bien le produit qui est pas vraiment ce qu'on peut appeler safe) ben c'est pas top en terme de santé publique à long terme. Quid des risques de cancer à long terme qu'on ne peut pas vraiment voir maintenant ?

Je sais que nos contraceptions à nous ont beaucoup d'effets secondaires (dont des risques de cancers également au niveau des seins même si les études sont pas formelles là-dessus). Mais je reste sceptique sur l'idée que celle-ci n'en est pas. Au début aussi on disait pareil sur la pilule.
Une idée que c'est vraiment bien je trouve c'est de développer une méthode de vasectomie 100% réversible (peut-être en renforçant les canaux déférents). Simple, efficaces, sans se mettre des polymères dans le corps.

Et je serais autant sceptique pour nous. Mais l'idée de s'injecter un truc pas safe dérivé du pétrole dans le corps bof. Autant les trucs genre acier chirurgicale on a des retours positifs sur plus de 50 ans mais là non. On sait très bien ce que font les dérives du pétroles sur le corps, sur la nature en général et c'est pas ce qu'on peut appeler si positif que ça.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!