Live now
Live now
Masquer
Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes © Rabbit75_Cav via Canva
Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes

« D’où venez-vous ? » C’est la question que Lady SH n’a eu de cesse de demander à l’une des invités du palais de Buckingham, dont elle ne pouvait semble-t-il pas croire qu’elle était britannique. 

À Buckingham Palace, on ne badine pas avec le racisme. Mercredi 30 novembre, sur Twitter, Ngozi Fulani, PDG de Sistah Space, a raconté le comportement raciste de l’une des membres honoraires de Buckingham Palace à son égard. L’échange aurait eu lieu lors d’une réception organisée la veille par la reine Consort, au sein même du palais royal britannique. Venue pour représenter l’organisation caritative qu’elle dirige, spécialisée dans le soutien aux femmes d’origine africaine et caribéenne victimes d’abus domestiques et sexuels au Royaume-Uni, Ngozi Fulani raconte comment Lady SH a remis en question son identité britannique, la renvoyant constamment à la question : « D’où venez vous vraiment ? ». 

Du racisme, pas de la maladresse 

C’est malheureusement la question à laquelle beaucoup de personnes non blanches se voient encore priées de répondre. Sous prétexte de leur couleur de peau ou de leurs traits, leur nationalité ou leur « réelle origine » est remise en question. Rappelons si nécessaire que ce n’est pas de la maladresse, c’est du racisme, point barre. Or c’est exactement ce que décrit Ngozi Fulani, femme noire née à Hackney, un quartier londonien. Son interlocutrice lui a tour à tour demandé « d’où venez-vous ? », puis « de quelle partie de l’Afrique êtes-vous originaire ? », avant de l’interroger sur sa nationalité, alors que cette dernière lui avait déjà répondu qu’elle était britannique. 

Buckingham condamne ces propos 

Selon la chaîne américaine CNN, Sista Space a déclaré au nom de sa PDG qu’elle ne souhaitait pas dévoiler le nom de la personne à l’origine de cette interrogatoire raciste. « Cela ne sert à rien de la nommer et de lui faire honte, cela nous rendrait tout aussi mauvais », a-t-elle expliqué, ajoutant que c’est « le système qui a besoin d’être corrigé ». Mais les médias britanniques affirment avoir identifié Lady Susan Hussey, dame de compagnie de la défunte reine Elizabeth II pendant plus de 60 ans et marraine du prince William. Le palais de Buckingham a quant à lui réagi aux révélations de Ngozi Fulani en qualifiant les propos de Lady SH d' »inacceptables et profondément regrettables », affirmant qu’elle avait été démise de ses fonctions.

À lire aussi : Meghan Markle lance un podcast, qui cartonne avec Serena Williams, Mariah Carey et Mindy Kaling

Crédit photo de Une : rabbit75_cav via Canva.

Les Commentaires
25

Avatar de Bloem
4 décembre 2022 à 21h29
Bloem
D'après ce que j'ai compris , cette dame a aussi touché les cheveux de son interlocutrice , ce qui est un grave manque de respect et du racisme bien entendu.
Oui j'ai lu qu'elle lui a touché les cheveux mais de ce que j'avais compris c'était pour dégager ses cheveux qui cachaient son badge avec son nom. Si c'est vrai, à la rigueur ça peut être intrusif (et encore ça dépend: certains actes tactiles sont fait pour que la personne se sente accueillie, pas pour la mettre mal à l'aise), mais c'est pas du racisme dans le sens où elle a bougé les cheveux pour un aspect pratique et pas parce-qu'elle l'a trouvé "exotique".
Je cite le post twitter:
Lady SH, approached me, moved my hair to see my name badge

Sinon je suis entièrement d'accord avec le reste de ton post.
Juste une petite réflexion: sur le terme "blanchir", je ne suis pas sure que ça soit raciste. Je pense qu'historiquement ça vient de blanchir le linge, comme l'expression "laver de tout soupçon".
Et, pure réflexion ici, est-ce que se sont les terme se référant à des couleurs qui sont raciste, où est-ce que se sont les qualification "blanc" et "noir" pour la couleur de peau qui sont en réalité racistes? Parce-qu'en réalité personne n'a la peau "blanche" ou "noire", la couleur de peau va de rose clair jusque marron foncé en passant par une couleur proche du jaune. Est-ce les termes "blanc" et "noir" n'imposent une binarisation dans la façon d'observer les couleurs de peau, là ou en réalité il existe une multitude de variations?
Et est-ce que la personne qui refuse d'arrêter d'utiliser le terme "blanchir" est raciste? Ou est-ce qu'elle refuse d'appauvrir la langue française en n'utilisant plus des termes qu'elle juge n'ayant aucun rapport avec la couleur de peau ou le racisme?
Bref, je n'apporte pas d'avis définitif mais je trouve la réflexion intéressante.
Contenu caché du spoiler.
2
Voir les 25 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

GGNZ_Swearing_of_new_Cabinet_-_Jacinda_Ardern_2
Actu mondiale

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, démissionne, à la stupeur générale

Anthony Vincent

19 jan 2023

5
trans rights terfs fuck off flickr mat hrkac
Actu mondiale

Pourquoi une loi pour les personnes trans en Écosse a été retoquée par le Royaume-Uni

Maëlle Le Corre

17 jan 2023

Un drapeau chinois qui flotte au vent © glaborde7 de la part de pixabay via Canva
Actu mondiale

En Chine, la population décroit pour la première fois en 60 ans

Anthony Vincent

17 jan 2023

Femme dépitée
Psychologie

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

Emilie Laystary

16 jan 2023

25
Le footballeur français Benjamin Mendy a été reconnu non-coupable de six viols
Actu mondiale

Le footballeur français Benjamin Mendy reconnu non-coupable de six viols

Anthony Vincent

13 jan 2023

11
lisa marie presley
Pop culture

Lisa Marie Presley, fille unique du King est morte à 54 ans

Maya Boukella

13 jan 2023

libraire jaredd craig unsplash
Actu mondiale

Filippo Bernardini, l’éditeur qui volait des livres très attendus avant leur publication

Maya Boukella

10 jan 2023

Le palais de Westminster, chambre des députés britanniques © NenonJellyfish de la part de Getty Images Signature
Actu mondiale

Sept députées dénoncent le sexisme toxique au Parlement britannique

Anthony Vincent

10 jan 2023

golden-globes-2021
Pop culture

Enlisés dans les scandales, les Golden Globes misent sur des mesures inclusives (et des stars) en 2023

Maya Boukella

09 jan 2023

docu netflix complot
Pop culture

Ce documentaire est une théorie du complot, mais Netflix ne fait rien

Maya Boukella

09 jan 2023

5

La société s'écrit au féminin