Live now
Live now
Masquer
bratoss-challenge-defi-viral-feministe
Féminisme

Le #BraToss Challenge, le défi viral le plus confortable (et féministe) du moment !

Le #BraToss Challenge consiste à envoyer en l’air son soutien-gorge pour la bonne cause… Explications.

Retirer son soutien-gorge pour l’amour de la solidarité féminine, voilà l’idée plutôt rigolote derrière le #BraToss Challenge (comprenez le défi du lancé de soutif).

Devant la caméra, des femmes envoient donc leur soutien-gorge aux femmes qui les inspirent. Et chaque participante finit la vidéo en proposant à trois de ses amies de s’y mettre elles aussi….

En bref, on a des sous-vêtements et de l’humour. Sans surprise, le challenge est d’ores et déjà viral !

À lire aussi : La solidarité féminine, et si on s’y mettait ?

Comment marche le BraToss Challenge ?

Ce défi a en fait été lancé le 8 mars dernier par la célèbre youtubeuse américaine SuperWoman, simultanément sur Twitter et YouTube.

On l’entend dire :

« Ceci est mon soutien-gorge.

Je l’envoie en soutien à toutes les femmes autour du monde. Et je challenge chaque personne qui croit au pouvoir de la solidarité féminine de se lancer dans le #BraToss Challenge, parce que la lutte se fait ensemble ! »

Le BraToss Challenge, aussi chez les célébrités

Pour lancer le défi, SuperWoman a su s’entourer de célébrités de choix.

On peut ainsi voir Nelly Furtado et

Charlize Theron lancer, un peu gênées, leur soutien-gorge dans les airs.

Des soutiens de taille, donc, pour un challenge qui réchauffe le cœur.

Une seule chose me chagrine : on voit clairement que certaines femmes ne jettent pas le soutien-gorge qu’elles portent mais bien un autre. Ça aurait été un poil plus impactant de voir ces participantes sans soutien-gorge sous leur haut, car il est souvent vu comme un vêtement obligatoire !

À lire aussi : Le soutien-gorge est-il vraiment utile ?

Le #BraToss Challenge est surtout très confortable

Soyons honnêtes, si je vous parle de ce challenge, c’est surtout parce que la première chose que j’ai pensé en le découvrant, c’est qu’on dirait moi quand je rentre chez moi.

Alors je n’ai pas encore décidé si j’allais y participer. Une chose reste certaine : si ça arrive, je serai bien plus à l’aise et douée que Charlize Theron pour balancer mon soutif. Et ça, c’est la classe.

big-comment-choisir-taille-soutien-gorge


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

7
Avatar de LouPiote4537
20 mars 2017 à 16h03
LouPiote4537
Je suis totalement d'accord avec ton message et je rebondis juste sur ça ^^
En fait dans le féminisme d'un côté il y a des réactions "wow trop cool cette fille poilue, elle rejette les conventions sociales trop badass" et de l'autre "elles donnent une mauvaise image du féminisme, elles sont négligées ect". Sérieux j'ai déjà vu au moins un article sur Madmoizelle qui disait qu'on pouvait être féministe mais pas négligée, c'est à dire s'épiler, se maquiller, bien s'habiller ect...et j'étais là, mais comment ça avoir des poils ou ne pas se maquiller c'est être négligée ? on a déjà entendu/lu ce genre de remarques envers les hommes ? bah non unno: parce que les poils ne sont PAS sales, et ne pas se maquiller c'est un choix entièrement personnel et ce n'est certainement pas se négliger non plus unno:
Autant on peut dire: on peut être féministe et s'épiler/se maquiller/blabla, mais on ne peut pas dire que ne pas s'épiler ect, c'est ne pas prendre soin de soi ou pire être saleunno: car dans ce cas la majorité des hommes sont dégueulasses
Bref tout ça pour dire qu'il y a une double vision de la chose, ce qui m'amène à penser que même dans le féminisme, finalement, certaines personnes nient ton droit de faire absolument ce que tu veux de ton corps.
Après concernant ce défi particulier je pense que le mot "féministe" a été placé à tort dessus, car c'est un message de soutien et pas un message militant.

C'est tout à fait ce que je pense ! Mais arrivée à un moment on se perd entre ces deux points de vue alors que pour moi le féminisme c'est avant tout de s'accepter et de s'aimer telle que la femme que l'on est tout en respectant les autres (enfin après je ne connais pas grand chose au féminisme je l'avoue, ça part dans tout les sens dès que je lis des articles sur le net en général alors je n'arrive pas à m'y retrouver forcément. Enfin bref ! Ça soulage quand même de voir que je ne suis pas la seule à penser tout ça =)
1
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva
Actualités mondiales

Aux États-Unis, la Cour suprême annule l’interdiction de la pilule abortive

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Wikimedia Commons
Féminisme

Lady Gaga « enceinte » ? Taylor Swift a quelque chose à dire à propos de ces rumeurs « invasives » et « irresponsables »

Source : Canva
Déclic

Elia, 26 ans : « J’ai fait une croix sur beaucoup de milieux dont je sais qu’ils sont remplis de personnes oppressives »

nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

femmes-boivent-café // Source : URL
Société

Pourquoi le phénomène de la « Girl’s girl » est tout aussi problématique que la «Pick Me» ?

9
Source : Canva
Féminisme

Lily, 21 ans et son éveil féministe : « Je n’ai plus de jugement face à la personne sexiste que j’étais »

Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

1
Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

La société s'écrit au féminin