Live now
Live now
Masquer
asia-argento-affaire-weinstein-cannes-2018
Pop culture

« J’ai été violée, ici à Cannes » : Asia Argento accuse, lors de la cérémonie de clôture

22 mai 2018
L’actrice Asia Argento a déclamé un discours puissant sur l’affaire Weinstein, lors de la cérémonie de clôture du festival de Cannes 2018.

Dimanche 20 mai le festival de Cannes donnait le clap de fin de sa 71ème édition, présidée par l’actrice Cate Blanchett.

Le jury a tranché : la Palme d’Or irait au réalisateur Kore-eda Hirokazu pour son film Une Affaire de famille.

Cette 71ème édition a été ponctuée de temps forts, jamais vus dans la petite ville du sud de la France.

Entre la montée des marches des 82 femmes pour demander l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, la danse des co-auteures de Noire n’est pas mon métier, venues dénoncer la sous-représentation des femmes noires au cinéma, le festival s’est démarqué par son engagement social. 

Et la cérémonie de clôture n’a pas été en reste.

Asia Argento prononce un discours fort et engagé

L’actrice Asia Argento accuse.

Au palais des festivals, dimanche 20 mai, elle s’apprêtait à remettre le prix d’interprétation féminine, quand elle a tenu à rappeler l’affaire qui secoue l’industrie du cinéma depuis octobre dernier.

À côté d’Ava DuVernay, elle s’est emparée du micro pour tenir un discours puissant.

En colère, elle révèle :

« En 1997, j’ai été violée par Harvey Weinstein ici même à Cannes. J’avais 21 ans. Je souhaite faire une prédication : Harvey Weinstein ne sera plus jamais le bienvenu ici. »

En effet, l’actrice italienne de 42 ans est l’une des premières à avoir osé témoigner publiquement contre le producteur/réalisateur/distributeur qui a fait des dizaines de victimes. 

Elle ajoute :

« Ce soir, parmi vous, il y a des gens qui doivent être tenus responsables pour leur comportement à l’égard des femmes. Pour leur comportement qui n’a pas sa place dans notre industrie, qui n’a pas sa place dans n’importe quelle industrie […] Vous savez qui vous êtes, nous savons qui vous êtes, nous n’allons pas vous permettre de vivre dans l’impunité. »

L’actrice des « Morsures de l’aube » n’a pas peur des accusations, et les envoie directement à son assemblée.

En retour, elle reçoit des applaudissements francs et vigoureux, d’un public qui s’était tenu muet pendant tout son discours.

Un temps fort du festival, douloureux mais nécessaire rappel que la lutte contre les violences faites aux femmes doit continuer. 

À lire aussi : Polémique sur l’article 2 de la loi Schiappa : « l’atteinte sexuelle avec pénétration » est retirée de la loi

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Pop culture

aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
pexels-pixabay-159711 (1)
Livres

Rentrée littéraire d’hiver : 3 romans à lire absolument

Pauline Leduc

02 fév 2023

nikon festival
Pop culture

Nikon Film Festival : votez pour votre film préféré pour lui faire gagner le Prix du Public

Maya Boukella

02 fév 2023

le-jeu-de-la-dame
Pop culture

Le Jeu de la dame : un tweet pirate a fait croire au retour de la série Netflix

Maya Boukella

02 fév 2023

murakami
Pop culture

Murakami, l’auteur de Kafka sur le Rivage et 1Q84 va sortir un nouveau roman le 13 avril

Maya Boukella

01 fév 2023

1
PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

you saison 4
Pop culture

Netflix en février 2023 : les nouveautés films et séries

Maya Boukella

31 jan 2023

astérix et obélix pathé
Pop culture

Astérix et Obélix : tout ce qu’on sait sur la série Netflix d’Alain Chabat

Maya Boukella

31 jan 2023

2
nicole kidman warner bros
Pop culture

Nicole Kidman en nourrice infanticide, dans un célèbre roman de Leïla Slimani, adapté en série

Maya Boukella

31 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin