Des anti-contraception financent une app de « contraception naturelle »

Une application de « régulation des naissances » (ou « contraception naturelle ») est au cœur d'un scandale. Car elle a été LARGEMENT soutenue par... une fondation anti-contraception et anti-IVG.

Des anti-contraception financent une app de « contraception naturelle »

Ce qu’on appelle la « contraception naturelle », ce n’est pas de la contraception : c’est plutôt de la « régulation des naissances ».

Car rien n’est fait, ni au niveau mécanique ni au niveau hormonal, pour empêcher le corps de concevoir, pour empêcher la rencontre entre un spermatozoïde et ovule.

L’idée est principalement de minimiser les risques en observant son cycle menstruel et/ou en évitant les éjaculations internes.

La « contraception naturelle », c’est quoi ?

Esther avait publié sur madmoiZelle un article très complet : La « contraception naturelle » séduit, mais n’est pas sans risques.

En voici quelques extraits :

« Les méthodes de « contraception » dites « naturelles » sont variées.

Lorsqu’on en parle, on pense le plus souvent à deux méthodes : le retrait, c’est-à-dire le fait pour l’homme de se retirer avant éjaculation, ou la surveillance de la température pour identifier le jour de l’ovulation.

Ça recouvre également par exemple :

  • l’abstinence périodique qui consiste, pour les femmes dont le cycle est très régulier, à éviter tout rapport sexuel en amont, pendant et juste l’ovulation
  • la surveillance de la consistance de sa glaire cervicale : en effet celle-ci se modifie à l’approche de l’ovulation
  • l’allaitement exclusif et à la demande qui suit un accouchement et empêche généralement l’ovulation. »

Les méthodes de « contraception naturelle » séduisent néanmoins, notamment à l’heure où les risques de la contraception hormonale sont mieux connus et peuvent faire peur.

Certaines femmes supportent très mal le DIU (ou stérilet) cuivre, certains hommes perdent toute érection avec un préservatif…

La « contraception naturelle » peut paraître alléchante, mais est LOIN d’être dénuée de risques.

La « contraception naturelle » n’est pas fiable

Esther poursuit, au sujet des risques :

« […] les taux d’échecs des « méthodes de contraception naturelles » sont très élevés.

Le très sérieux Center for Disease Control estime, par exemple, que sur 100 femmes utilisant la méthode du retrait, 22 tombent enceinte au cours de la première année.

Pour les méthodes de surveillance de l’ovulation, le taux d’échec monte même à 24% au cours de la première année.

À titre comparatif, le DIU, qu’il soit hormonal ou en cuivre, a un taux d’échec inférieur à 1%. »

« Contraception naturelle » ou régulation des naissances ?

Si je parle de régulation des naissances, c’est parce que la fiabilité des méthodes naturelles est trop faible pour qu’il s’agisse réellement, à mes yeux, d’une contraception.

D’ailleurs, le site de référence Choisir Sa Contraception ne recommande d’utiliser ces méthodes que dans le cadre de couples :

« qui souhaitent espacer les grossesses, peuvent se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours et qui sont prêts à accepter une grossesse, même si elle n’était pas prévue. »

Des anti-contraception derrière une appli de « contraception naturelle »

C’est The Guardian qui a révélé cette scandaleuse affaire, relayée en France par Le Monde.

Dans les financements de Femm, une grosse appli de « régulation des naissances », se cachent près de 2 millions de dollars fournis par la fondation Chiaroscuro, qui est selon le quotidien français :

« Une organisation caritative catholique qui s’oppose au droit à l’avortement, ainsi qu’à la contraception. »

Tu as bien lu, oui, ce sont des anti-IVG et carrément des anti-contraception qui ont aidé au succès de cette appli téléchargée par plus de 400 000 personnes.

Et personnellement, ça me fait peur, car l’Église catholique n’a jamais fait grand cas du droit des femmes à disposer librement de leurs corps.

Priver les femmes de contraception efficace et de la possibilité d’avorter, c’est avoir sur leurs vies une odieuse mainmise faisant passer leur utérus avant leur humanité.

Connaître la contraception, et son cycle, sans motivation cachée

Suivre son cycle menstruel pour mieux connaître et comprendre son corps, c’est top… mais ça peut se faire par des applications comme Clue, qui a le mérite de NE PAS ÊTRE FINANCÉE PAR DES ANTI-IVG !

Pour en savoir davantage au sujet de la contraception, en plus de Choisir sa contraception, tu peux te tourner vers le podcast madmoiZelle dédié : Ma contraception et moi.

Promis, il n’y a aucune volonté cachée de restreindre tes libertés. Le but est simplement de t’informer, avec respect.

À lire aussi : Tout savoir sur la contraception, quand tu débutes ta vie sexuelle

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Rocksteady

Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!