Live now
Live now
Masquer
american-ultra-film-critique-kristen-stewart-jesse-eisenberg
Cinéma

« American Ultra », avec K. Stewart et J. Eisenberg, un OVNI cinématographique qui défonce !

19 août 2015 7
American Ultra avec Kristen Stewart et Jesse Eisenberg est un OVNI cinématographique, entre comédie d’espionnage et thriller d’action. Mélange des genres pour un cocktail explosif !

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Metropolitan Films. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Cette critique est garantie 0% spoiler pour la première moitié, avec teasing et bande-annonce dans la 2ème partie !
Ma vie, c'est comme dans American Ultra (Marion Seclin)

Tu as kiffé cette vidéo (normal, c’est Marion Seclin) ? Par ici pour la commenter et la partager !

Mike et Phoebe coulent des jours heureux dans la petite bourgade de Liman, dans l’État de Virginie. Ils mènent une vie tranquille et sans histoires, en partie car Mike est assailli de crises d’angoisses dès qu’il essaie de quitter la ville.

Après cinq ans de relation avec Phoebe, qu’il décrit comme « la meilleure chose qu’il lui soit arrivée dans la vie », à tel point qu’il « ne se souvient pas de sa vie avant elle », Mike décide de la demander en mariage. Mais ses plans sont contrariés par une nouvelle crise d’angoisse, qui contraint le couple à rester dans leur petite ville.

Mais… mais si vous aimez les surprises, je vous invite à ne pas aller voir la bande-annonce, à ne rien lire sur American Ultra, et de filer le voir au ciné le 19 août, ne serait-ce que pour une excellente raison (la seule que je puisse te donner sans rien spoiler) : son casting de folie !

american-ultra-affiche

American Ultra et son casting 4 étoiles

LA raison numéro un d’aller voir American Ultra au cinéma, c’est son casting exceptionnel. On aime ou on n’aime pas Kristen Stewart, mais elle campe dans ce film une héroïne multi-facettes, badass et authentique, ce qui en fait un personnage féminin comme on aimerait en voir beaucoup, BEAUCOUP plus dans les grosses productions hollywoodiennes.

À ses côtés, dans le rôle titre, Jesse Eisenberg incarne un Américain moyen perclus de troubles, et passablement accro aux drogues douces… Ensemble, les deux acteurs forment un duo hyper attachant, un couple de losers étonnement fonctionnel.

Topher Grace et Connie Britton viennent compléter ce formidable quatuor avec leur jeu parfaitement calibré, contenant ce qu’il faut de caricature pour rendre comiques certaines situations.

Si tu es de la team « vas-y, balance la bande annonce ! », je te laisse la regarder ci-dessous, et je développe un peu ma critique, sans rien révéler d’autre que ce qui est montré dans ce clip.

Pour tou•tes les autres, arrêtez ici votre lecture, et rendez-vous en salles le 19 août 2015 !

American Ultra, la bande-annonce !

AMERICAN ULTRA  Bande-annonce VOST

À lire aussi : « American Ultra » avec Kirsten Stewart et Jesse Eisenberg, a sa bande-annonce

American Ultra, un OVNI entre comédie d’espionnage et thriller d’action

La bande-annonce dévoile déjà plusieurs noeuds de l’intrigue, mais rassurez-vous : le long-métrage en a encore pas mal sous le coude. J’ai vu American Ultra en projection presse, et j’ai passé un excellent moment à suivre les rebondissements de ce mélange entre thriller et comédie, entre blockbuster d’action et film indépendant.

Il emprunte aux « indépendants » son casting très soigné, et la richesse de ses personnages : on n’aura pas droit à la petite amie en détresse et autres clichés éculés des films d’action hollywoodiens, où les filles finissent inlassablement par servir de faire-valoir aux héros.

Et surtout, ça pète de partout ! Les amateurs et amatrices de sensations fortes seront servis, mais pas gavés parce qu’on n’est pas dans la fête du slip de l’explosif façon Mad Max non plus.

Il y a du suspense et une dimension comique évidente, surtout portée par le contraste des caractères — entre Jesse Eisenberg, à la fois agent-secret-tueur-efficace mais boulet semi-défoncé en permanence, Kristen Stewart à la fois partenaire compréhensive et légèrement saoulée de la nonchalance de sa moitié, mais aussi surtout Topher Grace, l’insupportable petit chef tyrannique et ses caprices colériques.

Franchement, ma seule frustration sur ce film a été l’arrivée du générique. Comme on était partis, je serais bien restée une heure de plus. Une suite, peut-être… c’est tout ce que j’espère !

American Ultra sera au cinéma le 19 août 2015 !

À lire aussi : Camp X-Ray envoie Kristen Stewart… à Guantanamo

Les Commentaires
7

Avatar de alyce.75
24 août 2015 à 15h50
alyce.75
Petite rectification: C'est en Virginie Occidentale (Etat pauvre mais plein de merveilles de la nature , absolument fabuleux <3 )
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Cinéma

jessica chastain iran
Pop culture

Pour Jessica Chastain, les médias US taisent la révolte iranienne car elle est menée par des femmes

Maya Boukella

06 fév 2023

1
Lifestyle

Changer les codes de la Saint-Valentin ? Mélodie, 23 ans, m’a donné sa vision du 14 février

Humanoid Native
titanic fin 2
Pop culture

Dans Titanic, « un seul pouvait survivre » : James Cameron le prouve avec une étude scientifique

Maya Boukella

05 fév 2023

9
aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10

La pop culture s'écrit au féminin