Live now
Live now
Masquer
allaiter-conjoint
Ah ! Les mecs...

Allaiter son conjoint : le lien WTF du jour

Allaiter son conjoint, c’est le nom d’un blog québécois au nom tout à fait évocateur. Adeptes de produits laitiers, sachez que qu’on atteint ici le summum de l’amour pour le liquide maternel.

Article initialement publié le 15 mars 2010

On ne saura sans doute jamais si ce blog est un fake ou pas, mais l’expérience relatée ici est plutôt… comment dire… hors des sentiers battus. Ils sont un couple québécois ayant la trentaine, ils ont décidé que la Madame allaitera le Monsieur et – magie de l’internet 2.0 – de partager ces moments de vie de couple dans un blog intitulé Allaiter son conjoint. Ils se défendent dans leur « A propos » d’être des fétichistes du lait maternel, mais voit le « nursing » – puisque ça s’appelle comme ça – comme une « enrichissante expérience de couple […] malgré les tabous qui y sont rattachés ».

allaiter-conjoint

Tu-m’é-ton-nes.

Gros ramdam chez les cousins québécois autour de ce blog, tant sa lecture dérange et met mal à l’aise n’importe quel être humain normalement socialisé dans les rails convenus. De la ré-induction (remettre en route « la pompe à lait » si j’puis dire) à la philosophie du nursing, le blog explique en détail comment allaiter son conjoint.

Loin de moi l’idée de défendre ou de condamner l’initiative, juste de vérifier qu’une fois de plus, le web permet de partager au plus grand nombre ce genre de pratiques qu’on pourrait qualifier de « déviantes » de la norme sociale. Au vu des commentaires, plutôt gratinés, je n’irais pas jusqu’à dire que ça aide à ouvrir les esprits… d’ailleurs, j’invite les auteurs, s’ils passent par là,  à lire 

cet Instant Putassier magique du Professeur Bobby.

Enfin, pour en savoir plus sur l’état d’esprit de la Madame qui allaite le Monsieur, allez donc lire cette interview, sur un blog sexe québécois.

Ça vous inspire quoi ? Qui dans la place est tenté de se transformer en nourricière pour allaiter son conjoint ? De mon côté, en tant que mec / père, si j’ai personnellement mal vécu le squattage des seins de ma femme par mes filles pendant quelques semaines, ça ne me donne pas envie pour autant de tenter le coup à mon tour. En plus, j’aime pas le lait. Ou alors avec plein de Nesquik ®.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

15
Avatar de Cygnus
18 juin 2010 à 14h06
Cygnus
Je suis en train de lire les articles du blog. La première chose qui me saute aux yeux est l'aspect terriblement technique de cette activité dans la vie de ce couple. Les mots, la façon d'en parler, tout me sonne "technique", malgré les élans d'expressions évoquant leur rapprochement et leur amour partagé. Ce trop plein de technique, comme si on ouvrait un manuel, me dérange.

Je suis en train de chercher d'où est venue cette idée, pourquoi celle-ci particulièrement pour les rapprocher tous les deux, et pour l'instant je ne trouve pas et je trouve ça réellement, vraiment dommage. C'est cette question-là qui m'interpelle. Comment un couple a un jour l'envie de pratiquer le "nursing", y en a t'il un des deux qui voulait déjà le faire et en a parlé à l'autre, ou les deux s'y sont-ils interessés en même temps, au même moment? Qu'est-ce qui les a rapprochés de ça plus que d'une autre pratique?

A un moment, dans un article du blog, l'un des deux dit qu'il ne s'agit pas de fétichisme, "d'habiller un adulte avec une couche et de le regarder jouer avec un hochet" et je trouve que cela sonne fortement péjoratif pour ceux qui seraient fétichistes de ce genre de choses. En quoi le nursing serait-il supérieur, plus ancré sur l'amour dans un couple, plus sain ou je ne sais quoi qu'un féfichisme? Un fétichisme du sein, par exemple - car c'est quand même fortement axé sur le sein cette histoire, tout tourne autour dans leur vie sexuelle j'ai l'impression. Du moment que les deux personnes sont consentantes et y prennent ce qu'elles ont à prendre.

Je sais pas quoi penser de ce blog. La pratique en elle-même ne me dérange pas, ce sont leurs choix (bien qu'elle me rebute personnellement car pleine de symboliques, déjà que l'allaitement mère/enfant me rebute) mais le blog lui-même me paraît être une espèce de manuel technique de "reinduction" de lactation et je ne vois pas ce qu'une personne lambda va y apprendre de réellement enrichissant, à part si elle veut aussi le pratiquer. En bref c'est comme si je tombais sur un blog qui relate en long en large et en travers "comment sucer l'orteil de ma copine au jour le jour et l'harmonie que cela créé dans notre couple", cela ne va pas m'intéresser longtemps.
0
Voir les 15 commentaires

Plus de contenus Ah ! Les mecs...

comment-faire-des-rencontres
Ah ! Les mecs...

Je n’aime pas les applis de rencontres… Je vais où pour pécho ?

11
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
oss-117-rio-repond-plus
Cinéma

On a demandé à des mecs qui citent OSS 117 sur Tinder pourquoi ils font ça

3
tinder-lassitude
Ah ! Les mecs...

Le Tinder Blues, quand les applis de rencontres ne séduisent plus

50
appli-de-rencontre-pickable
Ah ! Les mecs...

Les applis de rencontres te fatiguent ? Ça tombe bien !

4
premier-rendez-vous
Ah ! Les mecs...

9 femmes racontent leurs « règles du premier rendez-vous »

25
celui-qui-comete
Ah ! Les mecs...

Celui qui… était une comète

31
sauver-son-couple-rencontre-trailxperience
Sport

J’ai décidé de sauver mon couple : retour sur une rencontre houleuse mais prometteuse

53
strategie-anti-drague-prout
Ah ! Les mecs...

Le prout, la nouvelle stratégie pour éconduire un dragueur

15
meilleur-moment-tinder
Vis ta vie

Ce dimanche, c’est LE jour où vous avez le plus de chances de pécho sur Tinder !

4
sex-and-the-redac-ep-12
Vis ta vie

Amour, sexe et envie : on fait le bilan dans le tout dernier Sex and The Rédac

10

Vis ta vie