Live now
Live now
Masquer
affiches-cinema-graphistes-theatre
Cinéma

Si les affiches de cinéma étaient réalisées par des graphistes de théâtre

Boulet a imaginé des affiches de films revisitées façon poster moche pour des pièces de théâtre. Ça picote mais c’est rigolo.

Suite à une discussion avec Aseyn, et plutôt que de travailler, Boulet s’est lancé dans une grande aventure : imaginer des affiches de cinéma faites par des graphistes de théâtre. Si vous vivez dans une grande ville, vous aurez sûrement remarqué que les affiches de théâtre sont généralement assez… ouais allez, disons-le clairement : moches. Et si on se plaint assez souvent du manque d’imagination de certaines affiches de films, on se console en se disant qu’au moins elles seront toujours plus belles que celles des pièces de théâtre.

Du coup, Boulet a décidé de filer des angoisses à tout le monde avec ces remixes totalement affreux mais géniaux des posters de films qu’on connaît bien. Et qu’on aime bien tels qu’ils sont, finalement.

La plus classe reste quand même celle de Jurassic Park :

jurassicpark

Indiana Jones, lui, se prend un violent coup de Comic Sans MS dans la gueule :

indianajones

Du côté de La Guerre des Étoiles, c’est la fête au village (création de Jibé) :

starwars

Chez Intouchables, tout part en couille :

intouchables

Et pour Amour, y a plus rien à sauver :

amour

Alien fait BEAUCOUP moins peur d’un coup :

alien

Pour Le Silence des Agneaux

d’Aseyn, c’est l’inverse – ça fait BEAUCOUP plus peur :

silence

Vous serez également ravies de retrouver Vigo Montersen dans Le Seigneur des Anneaux :

lotr

Avatar ou rave party ? Mystère (une création d’Henry Michel) :

avatar

Par contre pour Ring, c’est étonnamment cool :

ring

C’est Pochep qui s’est chargé du cas Twilight et c’est absolument divin :

twilight

Zero Dark Thirty me fait vachement plus envie comme ça (non) (sorti tout droit du cerveau bien éclairé d’Henry Michel à nouveau) :

zdt

Et une internaute très inspirée a envoyée cette version de l’affiche de Retour Vers Le Futur tout à fait magique :

bttf

Bref, que du bonheur. Et des fuites de sang au niveau des globes oculaires.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

19
Avatar de Insert_Spoon
15 mars 2013 à 03h03
Insert_Spoon
J'étais dans une troupe de théâtre, je pratique le graphisme en amateur, mais toujours mieux que les autres membres de la troupe, je leur propose de faire notre affiche (bénévolement bien sûr).
Contenu spoiler caché.

(pas citer )
1
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

3
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin