La Women’s March 2018, entre discours marquants et pancartes qui claquent

Par  |  | 31 Commentaires

La Women's March 2018 a rassemblé des milliers de personnes aux États-Unis et à travers le monde. Discours marquants et pancartes pleine d'humour : retour sur une marche pour l'égalité inspirante !

La Women’s March 2018, entre discours marquants et pancartes qui claquent© Molly Adams

Image de Molly Adams

La seconde Women’s March a eu lieu ce week-end, à travers tous les États-Unis ainsi que partout dans le monde, en Europe, en Asie ou encore en Afrique.

Les bonnets roses étaient à nouveau de sortie, notamment pour protester contre le Président Trump et son gouvernement. Un an après la première Women’s March, l’évènement a pris une nouvelle ampleur pour défendre les droits des femmes.

De nombreuses célébrités étaient présentes pour soutenir le mouvement.

À lire aussi : #TimesUp pour les violences sexuelles aux États-Unis : les femmes d’Hollywood se mobilisent

Viola Davis n’oublie pas les femmes qui restent silencieuses

Parmi les discours marquants prononcés à la Women’s March 2018, celui de Viola Davis — l’actrice principale de How To Get Away With Murder — arrive en tête à mes yeux.

Après un passage très inspirant sur l’importance d’agir au quotidien pour nos droits, elle ajoute :

Je prends la parole aujourd’hui, pas seulement pour #MeToo, parce que moi aussi, je fais partie de #MeToo. Quand je lève la main, je suis consciente de toutes les femmes qui restent silencieuses. Les femmes sans visage.

Les femmes qui n’ont pas l’argent, qui n’ont pas la Constitution de leur côté, et qui n’ont pas la confiance, et auxquelles les médias ne renvoient pas des images d’estime de soi assez fortes pour qu’elles puissent briser le silence ancré dans la honte de l’agression.

Natalie Portman appelle à libérer la parole autour du désir sexuel des femmes

Natalie Portman s’adresse aux détracteurs de la Women’s March, ceux qui trouvent « qu’on ne peut plus rien dire, qu’on revient à l’époque victorienne ». Ce à quoi elle répond :

Le système actuel nous empêcher d’exprimer nos désirs, envies et besoins, de rechercher notre plaisir.

Natalie Portman parle de sa propre expérience, elle qui a débuté très tôt au cinéma. Elle explique qu’à 13 ans, alors qu’elle était à l’affiche de Léon, elle découvrait à quel point son corps serait réifié.

Des lettres de fans fantasmant son viol, ou encore une radio lançant un compte à rebours affichant la date de son dix-huitième anniversaire — date à laquelle il serait légal de coucher avec elle…

Elle a assisté à de nombreuses prises de paroles sur son corps avant même d’avoir pu découvrir sa propre sexualité.

À 13 ans, j’ai compris que si je m’exprimais sexuellement, je me sentirais en danger ; que les hommes se sentiraient en droit de parler de mon corps et de le traiter comme un objet. (…)

Le message qui émanait de notre culture était très clair.

Il fallait que je couvre mon corps, que je contrôle mon expression et mon travail afin de d’envoyer au monde le message suivant : je suis quelqu’un qui mérite la sécurité et le respect.

Scarlett Johansson évoque James Franco pendant la Women’s March

Scarlett Johansson n’aime pas trop les personnes hypocrites, et je peux la comprendre. Quand on se comporte d’une certaine façon en société, mais qu’on fait le contraire dans le privé et le travail, l’arête passe mal.

Sans le nommer, l’actrice s’adresse à James Franco dans son discours :

Comment une personne qui a publiquement soutenu une organisation aidant les victimes d’agression sexuelle peut-elle en privé s’attaquer à des gens sans défense ? D’ailleurs, je veux récupérer mon pin’s.

Vêtu de noir et portant un pin’s Time’s Up lors des Golden Globes 2018, James Franco a été accusé peu de temps après la cérémonie de plusieurs agressions sexuelles, entre autres dans les pages du Los Angeles Times.

Les pancartes les plus marquantes de la Women’s March 2018

Comme en 2017, les personnes qui ont défilé n’ont pas manqué d’imagination et d’humour pour diffuser leurs opinions !

Voici un petit florilège des pancartes marquantes relayées sur les réseaux sociaux.

« Notez l’absence de nazis dans notre manif »

« Nous sommes la résistance » / « La place des femmes est dans la résistance »

Un jeu de mots sur « Supercalifragilisticexpialidocious » qui vaut le détour ! POTUS étant l’acronyme de President Of The United States… tu suis ?

« Mon ex pense que les manifs sont stupides. C’est pour ça que c’est mon ex. »

C’est un étrange sentiment que de voir des images de cette Women’s March.

Bien sûr, il y a d’un côté l’inspiration et l’envie de soulever des montagnes avec toutes ces femmes et ces hommes qui se sont réunis par milliers aux États-Unis et partout dans le monde pour aller de l’avant et défendre les droits des femmes…

Et, en même temps, c’est un peu décourageant de voir qu’en 2018, il faut encore et toujours se battre pour le droit à l’égalité et à disposer de son corps.

Comme le montrent les jeunes femmes apprêtés façon suffragettes sur la dernière photo ci-dessus : « Même merde. Siècle différent. »

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Louise Pétrouchka

Louise était presque chauve jusqu'à ses deux ans. C'est peut-être pour ça que Fab a accepté de l'embaucher. Elle s'occupe des podcasts et de la rubrique musique !

Tous ses articles

Commentaires
  • Aconitia
    Aconitia, Le 25 janvier 2018 à 0h50

    @Miranna
    Je pensais pas forcément à toi c’etait plutôt une remarque générale ^^ parce qu’on m’a déjà dit « oui mais toi Aconitia tu es hyper pédagogue je comprends bien c’est pas comme avec Machine qui est tout de suite dans l’agression [inserez ici bullshit clichés et déshumanisant sur un groupe de population discriminé]. »
    Bah ouais mais ça fait peser très peu de charge mentale sur moi donc je peux me permettre d'être patiente sur le sujet, forcément.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?