Découvrez les webséries de Wigs sur YouTube

Wigs, la chaîne Youtube qui met les femmes à l'honneur, est un vivier de bonnes petites webséries que Jack Parker vous présente !

Découvrez les webséries de Wigs sur YouTube

On vous avait déjà annoncé l’arrivée de la chaîne YouTube Wigs et de ses webseries pleines de visages connus destinées à un public féminin en mai dernier. Il est temps pour nous de faire un premier bilan de ce que la chaîne a à nous proposer…

Il y a pour l’instant quatre séries en cours – avec d’autres qui débuteront très bientôt. Notez que toutes les vidéos sont sous-titrées en anglais – pas encore en français – donc si vous comprenez plutôt bien l’anglais, vous devriez pouvoir vous en sortir facilement. Sinon y a aussi un doublage espagnol, au pire.

Chaque série porte un nom de femme, celui de son héroïne, et nous plonge dans tout un tas de destinées différentes – de la jeune célibataire désespérée à la femme soldat, en passant par la joueuse de poker invétérée, il y en a globalement pour tous les goûts.

1. Christine

Christine (America Ferrera, notre Ugly Betty de service) est une jeune célibataire qui décide de se tourner du côté des soirées de speed dating pour trouver l’amour. La série entière se déroule sur cette soirée, avec un épisode par rendez-vous galant – 12 au total (le dernier épisode n’est pas encore sorti à l’heure où j’écris ces lignes et je le vis mal).

Christine est plutôt gentille, douce, délicate, avec un petit caractère qui pointe le bout de son nez quand on lui marche sur le bout des pieds. Elle étudie pour devenir institutrice, aime les chiens et les longues promenades dans la nature, et cherche un homme bien sous tous rapports. Alors qu’on s’attend à une petite histoire toute con et romantique sur fond de « putain, c’est chaud de trouver quelqu’un de bien finalement », les choses prennent vite un drôle de tournant et la série change complètement d’ambiance. De mignonne, un peu clichée (avec ses répliques telles que « Que veux-tu, je suis un homme… « ou « Eh oui, que veux-tu, je suis une femme…« ) elle finit par devenir frustrante, stressante, et un peu déprimante.

Christine n’est pas tout à fait celle qu’elle essaye d’incarner devant tout ces hommes, et l’aspect comédie romantique se prend bien vite une claquasse dans le nez.

Avec America Ferrera (Ugly Betty), Eric Balfour (Six Feet Under), et Gary Dourdan (Les Experts : Las Vegas).

Le premier épisode :

Chargement du lecteur...

La suite par ici.

2. Dakota

Format beaucoup plus court pour cette série qui ne contient que 3 épisodes dans lesquels Jenna Malone (Sucker Punch) incarne Dakota, une joueuse de poker désertée par la chance se retrouvant embarquée dans une partie aux enjeux plutôt grassouillets. Ambiance vachement moins légère d’un coup, puisque Dakota est financièrement dans la merde, qu’elle a un fils qui l’attend sagement à la maison, une baby-sitter qui s’impatiente et des larmes plein les yeux.

Un rythme plutôt lent, une ambiance pas très cool, une Dakota au bout du rouleau et des contraintes ras la gueule, ça donne trois épisodes qui foutent pas vraiment la patate. Comparée à Christine, cette micro-série semble vachement moins palpitante – mais qui sait, peut-être que Dakota nous reviendra avec de nouvelles aventures très bientôt.

Avec Jenna Malone (Sucker Punch), Michael Massee (Lost Highway, Se7en), et Jason O’Mara (Terra Nova).

Le premier épisode :

Chargement du lecteur...

La suite par ici.

3. Blue

Blue, incarnée par la géniale Julia Stiles (récemment vue dans Dexter), partage sa vie entre son rôle de mère dévouée et son métier de prostituée. Ça veut dire se retrouver à faire des remises aux clients parce qu’elle est obligée de prendre l’appel de son fils pour l’aider avec ses devoirs de maths au téléphone, cachée dans la salle de bain. Mais ça veut dire aussi se retrouver à cheval sur une vieille connaissance qu’elle ne reconnaît même pas. Grosse ambiance.

Bon, ça veut dire aussi jouer la mère et devoir parler à son fils de son penchant pour le porno, en lui expliquant à quel point c’est dégradant pour les femmes – et devoir faire face à ses supers arguments à base de « Ouais bah les femmes postent ces trucs elles-mêmes, c’est pas des putes« . Et bim, ramasse tes gencives maman (nan, en vrai, son fils est plutôt cool dans le fond). Pour résumer, le quotidien de Blue n’est pas le plus simple qui soit – mais elle fait tout son possible pour que la vie soit plus douce envers son fils, quoi qu’il arrive.

Avec Julia Stiles (Dexter), Uriah Shelton (The Glades), Sarah Paulson (American Horror Story) et David Harbour (The Newsroom).

Le premier épisode :

Chargement du lecteur...

La suite par ici.

4. Jan

Jan (Caitlin Gerard – The Social Network) est l’assistante de la photographe renommée Mel Karpova (Virginia Madsen – The Event) et ce n’est pas de tout repos. Mel est glaciale, autoritaire et légèrement tyrannique, et Jan est extrêmement maladroite, nerveuse et manque cruellement de confiance en elle. Le dernier projet de Mel ? Photographier des femmes juste après l’orgasme, pour capturer ce qu’on appelle l’afterglow, cet éclat qui illumine un visage fraîchement satisfait.

C’est donc au tour l’acteur Gerald Noth (Stephen Moyer, le Bill Compton de True Blood) et à sa copine Andie (la sublime Jaime Murray, vue également dans Dexter et Spartacus) de s’envoyer en l’air dans une chambre pour créer cet éclat si particulier tandis que Jan et Mel attendent sagement à côté. Et pendant ce temps là, Jan enchaîne les gaffes, persuadée que son premier jour de boulot sera probablement son dernier. Heureusement, Gerald est de son côté… Avec 15 épisodes, cette série pulvérise le record de la plus longue saison, pour le moment.

Avec Caitlin Gerard, Stephen Moyer, Virginia Madsen, Jaime Murray et Kyle Gallner (Jennifer’s Body, Veronica Mars).

Le premier épisode :

Chargement du lecteur...

La suite par ici.

Wigs offre égalements quelques courts-métrages, avec par exemple Serena, avec Jennifer Garner (Alias) et Alfred Molina (Magnolia, Spider-Man 2) qui nous offrira une histoire d’amour interdite entre une jeune femme et son prêtre.

Chargement du lecteur...

Il y a aussi Denise, dans lequelle Alison Pill (Scott Piligrim, Milk) démonte un à un les mensonges de Brad (Chris Messina – Vicky Cristina Barcelona, Julie & Julia).

Chargement du lecteur...

Mais également Allison, petit portrait de vie de couple sous forme de quasi-monologue récité par Marin Ireland (Je Suis Une Légende) à son mari Jerry (Joel Johnstone).

Chargement du lecteur...

Voilà, ça devrait vous occuper quelques heures. Sachez cependant que Wigs nous réserve encore beaucoup de surprises, car d’autres séries sont en préparation et ne devraient plus tarder à arriver. Il y a notamment Lauren, une série dramatique en pleine ambiance de guerre avec Troian Bellisario (Pretty Little Liars) dans le premier rôle, déjà impressionnante dans la bande-annonce, et une Jennifer Beals (The L Word) au top de sa forme. Le premier épisode sera disponible à partir du 13 août.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne (et à celle de madmoiZelle, tiens, tant qu’à faire !) et à activer les alertes par e-mail pour ne rater aucune nouvelle sortie !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Overdoz
    Overdoz, Le 11 août 2012 à 20h23

    j'ai juste vu Christine pour l'instant et j'ai vachement aimé voir America ferrara dans un autre rôle que Ugly betty

    maintenant j'ai hâte de voir la série sur "Lauren" qui à l'air forte en émotion

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)