Le #VoxeTour, c’est aussi parler éducation entre une glace Ben & Jerry’s et un bootyshake !

Par  |  | Aucun Commentaire

Le Voxe Tour s'est arrêtée dans le sud-est pour parler éducation, égalité des chances, mais aussi vote et abstention !

Le #VoxeTour, c’est aussi parler éducation entre une glace Ben & Jerry’s et un bootyshake !

Le #VoxeTour s’est arrêté ces derniers jours dans le sud-est, pour aller à la rencontre des jeunes de Privas, Nice, Toulon, Marseille et Istres !

Le but : parler éducation, en partant du constat que 40% d’élèves issus de milieux défavorisés ont des difficultés. 

Comme l’explique Jean Massiet, l’auteur de la chaîne Accropolis, la communauté éducative est un écosystème très fragile :

« Si une communauté éducative travaille ensemble dans la concertation l’école peut être une véritable fusée sociale pour les enfants les plus défavorisés.

Mais par contre si il y a un grain de sable qui se met dans la machine et que les rouages se bloquent, la l’école ne remplit plus du tout son rôle. »

En quête de solutions à travers le sud-est !

Entre rencontres meet-up et débats, les bénévoxes recueillent des tonnes de propositions : « investir davantage dans les technologies à l’école », «apprendre aux enfants dès le plus jeune âge à se connaître eux-mêmes », « mettre en place des stages rémunérés pendant l’année scolaire »

Visiblement on a des idées, y compris chez ceux qui n’ont pas toujours l’âge de voter.

Lors de l’atelier dans un lycée, les élèves ne sont pas en reste : modifier le système de notation, procéder par matières à la carte, plutôt que par sections sont autant de propositions avancées.

À lire aussi : Et l’Europe, tu l’aimes l’Europe ? — Le #VoxeTour s’arrête dans la région Centre-Est

Glace et danse pour inciter à voter

À Picon, dans le quartier Nord de Marseille, Voxe inaugure son partenariat avec Ben & Jerry’s : des glaces pour engager la discussion, c’est visiblement une recette qui marche.

Alors on y parle du vote, on interroge l’abstention :

« Le vote est quelque chose d’unique, ce n’est pas quelque chose de difficile à faire, peut-être que ça va rien nous apporter mais c’est un droit qu’on doit utiliser. »

À lire aussi : Cyrus North te parle élections, abstention… et ça vaut (vraiment) le détour



Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Padawan en relations internationales, son passe-temps favori consiste à scruter l'actualité, une tasse de thé rooibos à la main.

Tous ses articles

Aucun commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!