Il y a une foutue VOITURE dans l’ESPACE et j’hyperventile

Par  |  | 26 Commentaires

Une voiture est actuellement en train de se balader dans l'espace au-dessus de la Terre. Ce n'est ni une attaque alien, ni une erreur de trajectoire. C'est tout à fait prévu, et tout à fait fascinant.

Il y a une foutue VOITURE dans l’ESPACE et j’hyperventile

Le saviez-vous ? Je suis FASCINÉE par l’espace.

Quand j’ai découvert le concept de bucket list, cette liste des choses à faire avant de mourir, je me suis rendue compte que je n’avais pas grand-chose à mettre dans la mienne.

Je ne tiens pas absolument à serrer la paluche de Barack Obama, à sauter en parachute, à gravir l’Everest… je ne cracherais pas dessus (sauf l’Everest, c’est dangereux cette connerie) mais ce ne sont pas des objectifs en soi.

Les seules entrées ma bucket list sont deux destinations. À visiter absolument.

  1. Aller au Japon
  2. Aller dans l’espace

J’ai eu la chance de concrétiser la première grâce à de minutieuses économies, et mon voyage à Okinawa et Tokyo a dépassé toutes mes attentes.

Pour la seconde… je patiente toujours. L’espace n’est pas encore une destination touristique, mais j’espère qu’avant mon dernier soupir, je pourrai acheter un ticket pour un petit séjour en orbite, et dire coucou à la Terre de loin.

Elon Musk est l’une des personnes qui me donne espoir, et me fait croire que ce rêve pourra un jour se réaliser.

Elon Musk, à la conquête de l’espace

Elon Musk est un génie un peu fou, un touche-à-tout de la technologie pas mal mégalo et carrément optimiste quant aux possibilités de l’humanité.

C’est lui qui veut lancer une mission privée vers Mars, lui aussi qui crée une intelligence artificielle œuvrant pour le bien commun, lui encore qui a contribué à développer les Tesla, des voitures électriques et autonomes.

Et hier soir, le 6 février 2018, Elon Musk m’a à nouveau fait regarder le ciel avec espoir, avec envie, avec ce désir de décoller et de faire un tour dans la « tin can » chantée par David Bowie.

Elon Musk envoie le SpaceX Falcon Heavy (et une Tesla) dans l’espace

La fusée Falcon Heavy de SpaceX a décollé avec succès. Avec à son bord, une Tesla, la fameuse voiture, conduite par un robot baptisé Starman.

Le but était de tester la capacité de la Falcon Heavy à envoyer des objets hors de notre orbite. Mission accomplie. Le Starman poursuit sa route à travers les étoiles…

Sur son tableau de bord, une inscription : DON’T PANIC (PAS DE PANIQUE). Et gravé sur un des circuits imprimés, une référence : Made on Earth by Humans (Fabriqué sur Terre par les humain·es).

Une Tesla dans l’espace, mes émotions et moi

J’ai du mal à exprimer pourquoi ce robot conduisant une voiture dans l’espace stérile et glacé me fait ressentir tant de choses.

La figure de l’astronaute perdu m’a toujours émue, cette immense solitude incomparable à tout ce qu’on peut trouver sur Terre. Il y a l’égarement, il y a l’expatriation, et il y a… quitter sa planète. Pour ne peut-être jamais revenir.

À lire aussi : L’histoire d’une mission sur Mars qui tourne mal, racontée dans un effrayant podcast

Le Starman ne reviendra probablement pas garer sa Tesla sur notre sol. Sa course l’enverra au-delà de Mars, dans les contrées inconnues et émaillées d’astéroïdes avoisinant Jupiter, sur lesquelles personnes n’a jamais posé les yeux.

Le Starman n’est pas un Homme, mais il ira plus loin qu’aucun Homme. Au volant de sa décapotable fabriquée sur Terre par des humain·es.

J’espère simplement qu’il ouvrira une voie — pour qu’un jour, moi aussi, peut-être, j’aille fredonner du David Bowie en apesanteur…

L’astronaute Chris Hadfield chantant Space Oddity dans l’espace : meilleure conclusion.

À lire aussi : La NASA enferme 6 personnes pendant un an pour simuler un voyage vers Mars : la fin de l’expérience

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Gringo
    Gringo, Le 8 février 2018 à 8h14

    On va remettre les choses en perspective:
    -les composants de la voiture, de nos satellites, de TOUT ce qui nous entoure, sont fabriqués à partir d'atomes parfaitement naturels. Donc ne vous inquiétez pas, à l'échelle du temps dans l'espace tout ceci est parfaitement biodégradable.
    -la Terre est fichue dans 4,5milliards d'années, l'espèce humaine dans 80 ans. Si on veut survivre il faut tout balancer sur la conquête spatiale et ça passe par envoyer des trucs là-haut. Faut bien tester les trucs avant d'y aller nous aussi.
    -les jugements de valeur du style "on a déjà pollué notre planète, n'allons pas polluer l'espace" sont des jugements humains. La pollution c'est un concept créé pour la Terre. Dans l'espace la pollution c'est des trucs qui se crashent sur d'autres corps. De temps en temps ces trucs contiennent de la Vie et ont permis le développement de celle-ci sur une planète où il n'y avait rien (genre nous)
    -les jugements sur "c'est du gâchis cette énergie dépensée pour rien": on en revient au point initial: on est foutu, barrons nous. Au plus tôt sera le mieux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!