Usul vous explique le salaire à vie, une alternative au capitalisme

Usul2000 vous explique ce qu'est le salaire à vie, une alternative au capitalisme que nous connaissons aujourd'hui. Miss Lu vous en parle.

Usul vous explique le salaire à vie, une alternative au capitalisme

Aujourd’hui, je vais vous parler alternatives économiques. Et non, ce n’est pas barbant et ça ne vous passera pas au-dessus de la tête ! Moi-même je suis absolument nulle en économie, mais j’ai trouvé cette vidéo intéressante, et en plus, tout à fait accessible. Même s’il y a des termes un peu techniques parfois, au final Usul finit toujours par expliquer en deux mots ce qui se passe et de quoi on parle. Alors ça va.

Le travail domestique non-rémunéré est effectué essentiellement par des femmes

Et puis, ça parle beaucoup de nous, les femmes ! Ben oui, parce que dans la société capitaliste d’aujourd’hui, le travail domestique non-rémunéré (en gros, les tâches ménagères, s’occuper des enfants, etc.) est effectué essentiellement par des femmes. Et dans la société alternative que propose Bernard Friot (un économiste et sociologue hétérodoxe, c’est-à-dire qui estime que la science économique n’est pas juste une science « dure », mais également humaniste et sociale), ce travail domestique serait pris en compte et ne compterait pas pour du beurre. Ce serait pas mal, non ?

Plusieurs intervenants pour défendre une même théorie

La vidéo est franchement pas mal faite, avec des bouts d’interviews de Bernard Friot qui explique et défend sa théorie sur plusieurs points, et puis aussi des remarques faites par des gens intéressants-même-si-on-ne-les-connaît-pas (une anarchiste, des économistes, etc.).

Alors, quand vous regarderez cette vidéo, surtout ne lâchez pas dès le début. Même si vous avez l’impression d’être un peu perdu•e•s et de ne pas comprendre pourquoi on vous parle de capitalisme et de chômage alors que vous, vous vouliez savoir ce que c’est que l’idée du salaire à vie. C’est simplement qu’en fait, les deux sont liés ! Moi-même je vous avoue avoir mis un peu de temps à capter et m’être impatientée qu’on me balance des extraits du journal télévisé de 20h que je connais par coeur, et qu’on ne m’explique pas tout de suite pourquoi le salaire à vie, c’est mieux que le salariat qu’on connaît aujourd’hui.

En cela, je déplore que la vidéo n’utilise pas des schémas, qui aideraient beaucoup à la compréhension de la théorie du salaire à vie et de son opposition au capitalisme. J’aurais également aimé qu’on me présente Bernard Friot d’entrée de jeu.

Le salaire à vie est tout à fait envisageable

Mais à part ces détails, Usul explique très bien pourquoi le salaire à vie est tout à fait envisageable, pourquoi il serait souhaitable qu’il soit mis en place dans nos sociétés. Il émaille aussi ses explications de bouts d’interviews de Bernard Friot qui explique son idée (en vrai, éructe bruyamment des critiques adressées aux capitalistes convaincus en face de lui, et leur postillonne sûrement dessus… mais c’est pas grave parce que son idée du salaire à vie, elle est franchement bonne).

Vous pouvez donc regarder la vidéo d’Usul2000 ci-dessous :

Le résumé simplifié, par Miss Lu

Too long, didn’t watch? Je comprends. C’est pour ça que je vous ai concocté un mini-résumé hyper simpliste et simplifié du contenu de cette vidéo. Et puis comme ça, si vous décidez au final de la regarder, vous aurez en tête le schéma simplifié de l’argumentation et vous n’aurez pas besoin de prendre des notes !

La société toute entière travaille pour que vivent sereins les détenteurs de capitaux

Je commence par une citation qui explique pourquoi le capitalisme, c’est pas très cool : « la société toute entière travaille pour que vivent sereins les détenteurs de capitaux, qui n’ont plus qu’à se pencher pour ramasser leur dû ». On travaille comme des boeufs, pour que ceux qui possèdent nos entreprises s’en mettent plein les poches sans rien faire (j’ai dit, je simplifie : me criez pas dessus).

Mais il y a quand même une partie de l’économie qui échappe déjà aujourd’hui au capitalisme, comme par exemple toutes les pensions versées (allocations familiales, chômage, retraites). Eh ben, l’idée du salaire à vie, c’est de renommer toutes ces pensions… des salaires !

En gros, les entreprises cotiseraient alors à une caisse des salaires, qui servirait à payer tout le monde, même ceux et celles qui ne travaillent pas : chacun•e serait alors libre de travailler comme il l’entend. En plus, ça veut dire que tous les types de travail (même domestique, dont je vous parlais tout à l’heure), seraient reconnus.

À lire aussi : J’ai décidé de ne pas travailler – Témoignage

Ce salaire à vie, très concrètement, serait compris entre 1500€ et 6000€ net. On pourrait ainsi gagner des gratifications (c’est-à-dire augmenter son salaire à vie) en prouvant qu’on produit bien de la valeur, qu’on a occupé des postes.

Ce salaire à vie serait compris entre 1500€ et 6000€ net

Mais ce n’est pas tout : il y aurait également une caisse d’investissement, au même titre que la caisse des salaires, à la place des investisseurs privés d’aujourd’hui. Ainsi, on investirait dans ce qui en vaut la peine, en piochant dans une grande caisse commune. Cela reviendrait à opposer la propriété d’usage (celle contemporaine du travail à vie : qui utilise quelque chose… le possède ; c’est-à-dire que si on travaille dans une entreprise, on en est copropriétaire) à la propriété lucrative qu’on connaît aujourd’hui (ceux qui possèdent et ceux qui utilisent ne sont pas les mêmes).

Le salaire à vie et le revenu de base sont deux choses différentes

Vous remarquerez qu’on vous parle alternativement du salaire à vie et du revenu de base. Attention, ce n’est pas la même chose ! La petite vidéo ci-dessus vous explique la diférence ; mais si, comme moi, Bernard Friot vous embrouille la tête plus qu’autre chose et que le trouvez soporifique, voici une citation d’Usul2000 qui vous en brosse rapidement le tableau. Pour Bernard Friot :

« Le salaire à vie est préférable au revenu de base car il exprime la reconnaissance d’un travail, d’une production. Dans le revenu de base, on reconnaît les humains comme des êtres de besoin, on leur donne de quoi survivre pendant que les autres produisent de la vraie valeur économique. »

À lire aussi : Le revenu de base, qu’est-ce que c’est ? – Le Petit Reportage

Voilà ! Maintenant que vous avez enfin échappé à la dictature du capitalisme et que vous êtes capable de voir à travers un autre prisme… osez penser autrement ! Soutenez l’alternative du salaire à vie !

À lire aussi : Usul se lance hors du jeu vidéo !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 78 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cyri09
    Cyri09, Le 7 novembre 2015 à 23h56

    J'ai vu l'argument de "l'éboueur" tellement de fois dans vos échanges que je ne résiste pas, même si ça fait un mois que vous avez cessé la discussion. Allez voir ce reportage sur le Bhoutan. Il y a un type là-bas qui a réussi à rendre ça sexy.Comme quoi, le travail, c'est vraiment qu'affaire de la représentation qu'on s'en donne.
    http://info.arte.tv/fr/bhoutan-au-pays-du-bonheur-national-brut

    Et sur la compétitivité, quand j'ai les moyens, je préfère acheter bio, local et durable. Je crois que c'est le cas pour une majorité de gens. Encore à propos de compétition, en quelques minutes par Albert Jacquard
    et aussi sur le travail .(ben oui, moi aussi j'aime bien balancer des liens).

Lire l'intégralité des 78 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)