Trois fins de Dexter qui auraient été bien mieux que la fin de Dexter

Dexter c'est fini. De la meilleure des manières ? Ça, c'est beaucoup moins sûr. Si Amélie avait été la scénariste de cette ultime saison, voici ce qu'elle aurait imaginé pour toi.

Trois fins de Dexter qui auraient été bien mieux que la fin de Dexter

Attention cet article spoile la fin de Dexter !

Aujourd’hui j’ai l’impression de tourner une page entière de ma vie. J’ai l’impression que le ciel est plus gris que d’habitude et que les oiseaux chantent un peu faux. J’ai envie de sortir, de boire un verre, de manger un pot entier de rillettes. J’ai l’impression qu’on vient de me plaquer — d’ailleurs j’hésite à recommencer un journal intime là, tout de suite.

Dans la nuit, Dexter est mort — enfin, la série est morte. Et quand ça fait huit ans que tu te traînes les pots cassés du plus cool des tueurs en série, c’est un peu un choc, de te dire que voilà, c’est tout, terminé.

Ça va faire mal, de vivre sans toi. J’ai très mal, tu ne l’imagines même pas. 

D’autant plus que, sérieux, ce dernier épisode, on en parle ? Bien entendu qu’on en parle, t’es là pour ça, non ?

J’imagine que ça doit être un casse-tête monstrueux de devoir trouver un clap de fin à une série. Des personnages à révéler, des intrigues à dépatouiller, de nouvelles portes à entrouvrir l’air de rien… Tant de possibilités qu’il doit être laborieux de dénicher LE bon final.

D’autant plus qu’il est impossible de satisfaire tout le monde, et que la conclusion suprême n’existe pas.

Mais bon, vis-à-vis de Dexter, j’avais un minimum d’attente (parce que Dexter, Debra, Quinn et tout ça je les aime d’amour m’voyez).

Ben franchement, la fin m’a déçue. Vois par toi-même.

Donc dans cette piètre fin, Hannah, Dexter et Harrisson ne peuvent pas prendre l’avion car ils ont été suivis. Une grosse tempête approche, et les trois quarts des vols sont annulés.

D’autant plus que Deb s’est fait tirer dessus donc Dexter, en gentil frère (parce que quand même c’est un gentil frère parfois), va la voir à l’hôpital. Après la chirurgie ça a l’air d’aller et le médecin dit d’un air enjoué que tout devrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Entre-temps Dexter a dit au revoir à sa soeur et décide de partir avec sa petite famille en bus pour prendre un vol depuis autre ville et ne pas se faire repérer. Pris de remords, il décide de laisser Hannah et son fils se débrouiller seuls : il les retrouvera directement en Argentine.

Sauf que bon, c’est une série donc ça se passe jamais comme on veut sinon c’est pas drôle. Quand il arrive à l’hôpital, Oliver Saxon a réussi à s’introduire dans les locaux ; il est arrêté par Batista. Tout va bien. Mais il n’y a plus personne dans la chambre de Debra.

Dexter retrouve Quinn qui a une tête pire que s’il avait fumé dix pétards. Alors là forcément tu flippes : Debra a eu un problème, elle a arrêté de respirer. Elle n’est pas morte mais s’apparente désormais à un poivron confit en boîte.

Dexter tue Saxon avec un stylo-bille, plaide la légitime défense, débranche Debra, la jette dans la mer, dit une dernière fois « Je t’aime » à son fils, et se précipite dans la tempête en bateau. Dexter est officiellement mort. Mais en fait c’est une blague, il a décidé de devenir bûcheron.

Voilà.

Alors bon, moi ça me picote un peu parce que je me demande si les scénaristes n’auraient pas, par hasard, voulu faire plaisir à tout le monde en ne prenant pas de réelles décisions.

Généralement les personnages doivent évoluer d’un point A à un point B. Pour moi, c’est uniquement le cas de Debra — paix à son âme (là je rigole hein, mais sur le coup je ressemblais à une serpillère restée sous un orage).

Beaucoup de rôles sont donc restés en suspens : Quinn, qui revient à son point de départ (seul) ; Batista qui est toujours resté à son point de départ (il est gentil) ; Masuka qui s’est envolé de son point de départ depuis le début de la saison 8 (sa fille, quel intérêt au final ?)…

En plus, j’ai trouvé que les ficelles de la huitième saison ressemblaient plus à de la corde d’escalade qu’à du fil de pêche : que vient foutre Voguel là-dedans ? Pourquoi Hannah revient-elle comme par magie ? Pourquoi Dexter ne ressent-il plus sa névrose ? (L’amour, sans doute. Beurk). Pas facile donc pour ce dernier épisode de rebondir sur un trampoline troué.

Au lieu de trancher, de couper l’herbe sous les pieds des spectateurs, de continuer à se glisser dans l’artère principale de la série (l’audace et le malaise), le final de Dexter s’est éteint comme un papillon de nuit : sans bruit et de façon un peu moche.

Alors oui, quand le générique de fin a commencé à défiler je n’étais que sel qui pique sur les joues, partagée entre le désespoir dû à la mort de Debra, celui dû à la disparition de la série et celui dû à la fin de cet épisode à chier. Voici donc trois fins qui, à mon sens, auraient pu voir le jour de manière beaucoup plus légitime (non).

Le retournement de situation

J’ai toujours détesté le personnage d’Hannah. En la voyant rempiler pour une deuxième saison je pensais qu’elle aurait un rôle capital. Ça n’a pas été le cas.

À part minauder et mettre des robes fourreau, la demoiselle ne sert à rien, genre DU TOUT. J’ai trouvé son personnage fade (elle ne tue même plus) et pas du tout attachant (ça doit être pour ça qu’ils ont préféré jeter tout le potentiel crise de larmes sur Debra).

Dans ma fin, les gens se dévoileraient vraiment.

Debra est amenée à l’hôpital, Dexter est mis au courant alors qu’il était sur le point de rejoindre Hannah à l’aéroport. Debra profite de la visite de Dexter pour l’encourager à partir en Argentine. Bien qu’elle déteste toujours autant Hannah, Deb s’excuse platement vis-à-vis de son comportement et promet qu’elle leur rendra visite dès qu’elle le pourra.

Dexter se remet alors en route vers l’aéroport, l’air mi-inquiet d’être en retard, mi-niais. Une fois là-bas, plus une trace d’Harrison ni d’Hannah. Elle ne décroche pas son téléphone. Dexter pense qu’elle a été reconnue et arrêtée (ben ouais, elle est pas assez fut-fut pour se teindre les cheveux en vert, ou endosser une cape d’invisibilité).

Fou de rage, il trouve Elway et lui défonce la tête (il pourrait même le frapper à mort tiens) en le questionnant : Hannah est introuvable, et lui, il est dans la merde.

Perdu, et pensant à Saxon qui rôde encore, Dexter décide de retourner à l’hôpital. Il retrouve sa soeur endormie et lui explique, tout désemparé, qu’il est en train de perdre tout ce qu’il aime. Soudain il se rend compte que quelque chose ne va pas : Debra ne lui répond pas, sa main est froide.

Là ça serait une scène qui fait vraiment flipper, où tu te rend compte qu’elle est morte alors que tu t’y attendais vraiment pas, avec une musique à la Shining et tout.

Dexter comprend qu’elle a été étouffée avec un oreiller et déduit que c’est Saxon, ce chien, qui est venu finir ce qu’il avait commencé. Ce dernier est arrêté par la Miami Metro Police juste devant l’hôpital.

Dexter retrouve Hannah qui lui pond une excuse bidon (mais il la croit parce que c’est l’amour) et ils arrivent à choper le tout dernier avion. Dexter est triste pour sa soeur mais il était obligé de fuir parce qu’avec le meurtre non dissimulé d’Elway ça sentait un peu le roussi.

Après y aurait un gros noir, genre on aurait l’impression que c’est fini, tout le monde va bien. Et on entendrait que la conversation d’Hannah et Dexter, des chuchotements :

Hannah — Je suis si heureuse qu’on en soit là, maintenant. C’est pas totalement ce que j’avais prévu, mais il fallait bien que ça arrive.

Dexter — J’espère que tu n’es pas trop triste de tout quitter ?

— J’ai fait tout ce que j’avais à faire, comme je voulais le faire, je ne me suis jamais sentie aussi bien.

— Moi non plus.

— Je t’aime.

(Ok, en anglais, ça sonnerait un peu mieux.)

Et là, l’image reviendrait et on verrait Dexter poignarder Hannah comme une simple victime : murs d’une chambre plastifiés, panoplie, couteau et t-shirt kaki à boutons des grandes occasions. Genre, on avait l’impression qu’ils allaient faire des choses cochonnes et en fait non, mise en scène magistrale.

Eh ben non, t’es démasquée, vilaine. 

On verrait les photos des victimes d’Hannah, avec en dernier Debra. La série s’achèverait comme elle a commencé : par un monologue de Dexter. Il expliquerait qu’Hannah était une vraie serial killer, qu’elle ne pouvait pas refouler ses pulsions éternellement. Que c’était elle qui avait tué Debra car elle ne supportait pas sa relation avec son frère, par jalousie.

À l’image on verrait Dexter avec son fils en Argentine, visitant des maisons pour refaire leur vie. Tout à coup on le verrait se diriger vers la bouche d’aération d’une des maisons. Le monologue se terminerait en expliquant qu’il est impossible de changer les gens. Puis il y aurait un plan de la bouche d’aération sur Dexter :

Enfin il lancerait : « Je la prends ».

ET VOILA.

Pourquoi cette fin est (presque) géniale ? Parce que là aussi il y a de quoi pleurer dans les chaumières, mais également un effet de surprise. L’avenir de Dexter est en flottement total, mais il est plutôt optimiste et correspond à la trame générale de la série : to be continued.

Le Happy Ending… mais pas trop

Pour cette fin, tout se déroule en gros comme l’épisode original. Je garderais par contre le fait qu’Hannah ne soit qu’une véritable hyène assoiffée de sang. D’ailleurs, Dexter s’en apercevrait assez vite lorsqu’il apprendrait par la bouche de son fils qu’elle lui donne secrètement des cours d’évidage de lombrics.

Debra arriverait enfin à convaincre notre héros que la blonde est dangereuse et qu’elle mérite de finir derrière les barreaux. Dexter déciderait de choisir la voix de la raison et truciderait Hannah comme une de ses victimes (décidément, j’aime beaucoup ce passage).

Lorsqu’il reviendrait vers sa soeur, celle-ci irait mieux et ils décideraient de faire éclater leur amour au grand jour, dans un éternel baiser qui les unirait à jamais. Ils décideraient alors de fuir Miami et les démons qui les poursuivent, pour la France.

Dans l’avion, tout serait pensé pour que le spectateur pense que la série est finalement tombée dans le rococo, le ridicule, voire la niaiserie : Debra laisserait tomber nonchalamment sa tête dans le cou de son (non) frère, tandis qu’elle tiendrait la main d’Harrison. La tempête approcherait, mais elle semblerait bien loin de ces trois-là.

Ellipse.

Là on verrait un journal télé qui annonce que la tempête est passée et qu’on ne déplore pas trop de dommages matériels, sauf le crash d’un avion à destination de Bar-le-Duc en partance de Miami.

Votre sentence est irrévocable.

ET VOILÀ.

Pourquoi cette fin est (presque) géniale ? Parce qu’Hannah meurt. Parce que jusqu’au bout tu crois au conte de fée, et que je viens casser tes rêves. Parce que l’effet de surprise est très subtil (non). Parce qu’Hannah meurt.

Le « je m’y attendais à celle-là »

On commence pareil que les deux précédentes (au choix) — tout dépend si tu as envie d’entendre encore beaucoup de phrases avec des « fuck » dedans. Personnellement je suis pour ne pas tuer Debra.

Donc, à partir du moment où ça commence à sentir la bonne humeur et les pancakes, la chose que tout le monde attend arrive : Dexter se fait démasquer. Et par qui ? Par le gentil Batista.

Parallèlement à toute cette saison, Batista aurait assemblé des indices inculpant notre roux préféré. C’est vrai, pourquoi avoir tout à coup abandonné la piste de Laguerta alors qu’elle semblait si sûre d’elle ? Le face-à-face entre les deux hommes serait surprenant et il serait entrecoupé de mini-flashbacks où on verrait de petits indices qui montraient que Batista n’était pas loin : un bout de chapeau, une bretelle qui s’enfuit dans le coin gauche de l’écran…

Dexter serait arrêté et jugé. Viendrait alors le problème du procès, de l’éthique, de la conscience morale, autant de choses qui auraient pu être traitées dans la série de manière aussi intéressante que chiante — finalement il n’en a même pas été question, c’est dommage.

Dexter serait mené à la chaise électrique dans un remake de La ligne verte, sous les applaudissements de la population.

ET VOILÀ.

Pourquoi cette fin est (presque) géniale ? Parce que, je ne sais pas si tu as remarqué, mais  j’aime bien quand ça se finit mal. Parce que quitte à vouloir faire larmoyer les gens, autant y aller jusqu’au bout. Parce que j’aurais préféré voir Dexter mourir que le voir finir en hipster mangeur de truites.

Et toi, quelle fin aurais-tu imaginée pour Dexter ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Morgus
    Morgus, Le 6 novembre 2016 à 14h25

    J'arrive 30 ans après la guerre mais merci pour cet article, merci pour toutes ses fins possibles bien mieux que la vraie :supermad:

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)