Transylvanie : conseils pour passer un bon séjour

Émilie Laystary est allée en Transylvanie. Elle revient avec quelques petits conseils pour nos lectrices qui auraient envie de s'y aventurer !

Transylvanie : conseils pour passer un bon séjour

Au centre-ouest de la Roumanie, la Transylvanie est une région délimitée par les montagnes des Carpates. Surtout connu pour son vampire, Dracula, ce coin qui tire son nom du latin « ultra-silvam » a en réalité beaucoup à dévoiler. Je suis allée voir ce qui se trame de l’autre côté de ces monts enneigés.

1. Rester à Cluj puis prendre le bus pour visiter les environs

Cluj-Napoca est le plus grand centre universitaire de Transylvanie, ce qui en fait une ville très jeune et dynamique.

Pour visiter la région, le mieux est de loger à Cluj, et d’accéder aux villages alentours (Turda et Sibiu par exemple) en bus. Les trajets sont bon marché, les compagnies très nombreuses, et pour rejoindre Turda (qui est à 30 minutes) il faut compter un ou deux euros (pour Sibiu, à 3h de bus, prévoir 7 euros).

À Cluj-Napoca même, les hôtels sont nombreux, mais on peut aussi solliciter la très active communauté de CouchSurfers pour économiser et faire des rencontres. Même pour un verre ou une balade dans la ville, essayez de rencontrer un local !

Le soir, ne manquez pas le Club Midi si vous aimez la techno, le Boiler Room (rap funk), la Gazette (techno groovy) ou encore le Flying Circus si vous êtes plus rock indé.

2. Goûter aux bretzels sucrés

Au petit déjeuner, en dessert ou en encas : tout le monde se balade avec des bretzels à la main. Il y a bien évidemment les salés que l’on connaît tous, mais ne manquez pas les bretzels sucrés, absolument délicieux. Ils sont légèrement grillés, fourrés à la confiture et recouverts de sucre glace.

Vous en trouverez sans difficulté, et il faut compter deux euros pour une gourmandise et un café. Pas cher le goûter.

3. Attention aux trous

Ce n’est pas une blague : en Roumanie, nombreuses sont les chaussées irrégulières. Les locaux y sont habitués et font attention à l’endroit où ils posent leurs pieds, mais je dois avouer qu’en bonne petite citadine habituée au bitume homogène, je suis déjà tombée dans un trou.

Pas dans celui-ci, heureusement.

4. Oser s’aventurer dans les collines, visiter les villages

Ne cherchez pas forcément à visiter le prétendu château de Dracula. De l’extérieur, le « complexe » (car oui, c’en est un – restaurant, boutique de souvenirs, etc.) ressemble à une enclave Disneyland Paris, façade en carton-pâte à l’appui.

Bien plus intéressant que cet attrape-touristes : les villages en hauteur. À Turda par exemple, osez dépasser un peu la basse-ville pour remonter gaiement la colline…

…  et vous balader entre les maisons du coin :

5. Déjeuner sur les marchés

Si vous voulez manger sur le pouce, n’oubliez pas d’envisager l’option « marché ouvert ».

On y trouve des beignets fourrés :

Mais aussi des kürt?skalács, des gâteaux caramélisés de forme cylindrique :

La Transylvanie est une destination idéale pour qui cherche dépaysement et découvertes culinaires. Cet aperçu pittoresque de la Roumanie demande un certain amour de la marche, mais un conseil : allez-y !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charlie-Culotte
    Charlie-Culotte, Le 7 avril 2012 à 3h36

    Ptit_Biscuit;3060366
    Je ne sais pas si je suis la seule mais je ne vois pas toutes les photos (notamment les photos des alentours)
    Bon je suis déçue quand même, je m'imaginais qu'il y a avait de grandes demeures perdues au fond des bois.
    Ben ouais, comme toi ! PAS CONTENT, PAS CONTENT !
    J'imaginais ça nettement plus escarpé et montagneux, ben oui il faut bien ça pour cacher le château de Drac'

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)