Mon top 5 des personnes âgées au cinéma

Les personnes âgées gentilles c'est quand même drôlement sympa, dans la vie comme au cinéma. Voici le top 5 de Sophie Riche !

Mon top 5 des personnes âgées au cinéma

J’ai, dans les films et les séries, une affection particulière pour les personnes âgées. Les personnes âgées avec un regard gentil et de la bonté plein le bide, plus précisément. Je sais pas pourquoi, mais je crois que ça a un lien avec le décret Werthers Original : le papy qui a son petit-fils sur les genoux et lui dit des trucs gentils, moi, ça me donne envie d’aller boire l’apéro chez mes grands-parents.

Les personnes âgées au cinéma, ça me rassure. Je trouve ça réconfortant, et touchant, ces gens dont on peut presque sentir l’eau de Cologne à travers l’écran, et qu’on devine au crépuscule de leur vie. C’est touchant et angoissant à la fois, mais comme ce ne sont que des films, ça n’est finalement pas bien grave !

Voici donc mon top 5 des personnes âgées au cinéma.

Le couple de personnes âgées dans Titanic

Ce sont probablement les personnages qu’on voit le moins du film, ils sont à peine plus que des figurants, mais ce sont mes personnes âgées préférées de toute l’histoire du cinéma. Leur étreinte est, pour moi, un des moments phares (phare comme le phare qui guide les bateaux et les paquebots, oh, dis : on reste dans le thème) du film. On les voit allongés en cuillère, tout habillés sur leur couverture, pendant que l’eau coule en-dessous de leur lit.

La première fois que j’ai vu Titanic, j’avais 7 ans, et je le dis sans honte : j’ai pleuré. Et je continue de pleurer chaque fois que je vois ou repense à cette scène. Les sanglots de la dame, le baiser que son mari presse sur sa joue… Tout, dans ces deux ou trois secondes d’images, donne envie de se mettre dans la position du foetus avec des larmes plein les yeux. Pire : savoir qu’ils ont existé en vrai fait encore plus chialer des briques.

Le véritable couple était formé par Isidor Straus (propriétaire des magasins Macy’s) et son épouse, Rosalie Ida Blun, qui ont péri à bord du Titanic : elle ne voulait pas le laisser seule à bord et prendre une place sur un canot de sauvetage, et lui ne souhaitait pas monter alors que les autres hommes n’en avaient pas le droit. Ils se sont alors installés sur des transats et ont attendu la mort, ensemble, incapables de se séparer de l’autre.

couple titanic

Alfred Pennyworth, dans Batman version Nolan

J’aime beaucoup Alfred, le majordome de Bruce Wayne. Je l’aime beaucoup parce qu’il est fidèle et loyal, mais pas que : il hésite pas à faire savoir, de façon polie mais parfois sarcastique, à son employeur, qu’il désapprouve certains de ses agissements. Et moi, une personne âgée qui a la classe (parce qu’Alfred Pennyworth est quand même vachement élégant), qui n’hésite pas à remettre à sa place son employeur et qui sait faire preuve de badasserie, j’aime bien, j’aime beaucoup.

Quand, en plus, il est joué par Michael « Bonne Tête » Caine comme dans la trilogie par Christopher Nolan, ma joie n’en est que plus grande.

Si Alfred se permet de dire autant de choses à son boss, c’est aussi parce que leur relation est particulière : ils se connaissent depuis que Bruce est tout petit, puisqu’Alfred s’est occupé de lui après la mort de ses parents. Il l’a élevé, quoi. Il avait été embauché par le père de Bruce comme majordome après la mort de son père, Jarvis Pennyworth, qui occupait le poste avant lui.

alfred pennyworth batman nolanAlfred, membre de l’association des amateurs du « Tire sur mon doigt ».

GrandPa, dans Little Miss Sunshine

Le grand-père d’Olive dans Little Miss Sunshine est joué par Alan Arkin, et il est formidable : il est drôle, cynique, et aime les films de boule. Viré de sa maison de retraite parce qu’il consommait de la drogue (et en consomme toujours), il vit avec la famille. Mais surtout, surtout, il adore sa famille et sa petite-fille et j’ai en mémoire ma scène préférée du film, où il arrive à la faire sourire alors que, franchement, c’était mal barré.

Il a beau vanner tout le monde, tout le temps, il n’en reste pas moins un doyen de la famille avec plein d’amour en lui — amour qu’il assume pas forcément. Complètement barré (il est, à mes yeux, le meilleur personnage du film), il aide à sa façon Olive à prendre confiance en elle. C’est un personnage avec plein d’aspects différents, super attachant !

grand pere

Suzanne Flon dans Fauteuils d’orchestre

Fauteuils d’orchestre est un film choral français de Danièle Thompson dans lequel Jessica (Cécile de France, coeur sur le i) débarque à Paris pour tenter sa chance dans la vie professionnelle. Elle est très cool, souriante, débrouillarde et amoureuse de la vie et des petites joies en tout genre et c’est un peu le personnage que t’as envie d’avoir parmi tes amis (même si parfois, elle est beaucoup trop naïve et moralisatrice). Les autres personnages se la racontent, prennent tout un peu trop au sérieux et, franchement, c’est moins agréable.

Mais y a encore mieux que Jessica : y a sa grand-mère, jouée par Suzanne Flon. Soignée dans une maison de retraite, elle est joviale et à l’écoute de sa petite-fille, avec qui elle partage la même joie de vivre. Début de sénilité « oblige », elle commence à perdre un peu la mémoire, mais dans le joli sens du terme : elle en profite pour raconter en boucle les moments les plus heureux de sa vie, en encourageant à fond sa petite-fille à tenter de faire ce qu’elle a envie de faire de sa vie.

Mr Marley dans Maman j’ai raté l’avion

Mr Marley, c’est le vieux monsieur qu’on croit qu’il est méchant dans Maman j’ai raté l’avion. Il a fait flipper toute une génération d’enfants (plus ou moins la nôtre) pendant la première moitié du film : il est voisin des McAllister et Kevin le soupçonne d’avoir assassiné toute sa famille, femme et enfants. Kevin le soupçonne d’avoir tué toute sa famille ET IL EST TOUT SEUL CHEZ LUI ALORS QU’IL VIT À CÔTÉ ! Rien que d’y penser de cette façon, j’en ai la fesse qui tremble. Rien que de penser au regard effrayant du Père Marley et à sa bouche qu’on devine à peine derrière sa barbe, j’en mouille ma chaise de peur.

Mais en réalité, Mr Marley est un gentil, et ça, Kevin finit par le comprendre. Il est gentil et n’a, de surcroît, pas du tout assassiné sa famille : ses enfants lui ont tourné le dos après des disputes… C’est le personnage le plus triste et le plus mélancolique du film : non seulement, il n’a plus de famille, mais en plus, il fait flipper tout le monde dans le quartier. Y a-t-il plus seul que ça ? Et quand il sourit à Kevin dans la scène magnifique à la fin, j’en ai eu des frissons de joie. Mr Marley n’est plus tout seul, Mr Marley ne fera plus jamais peur.

mr marley

Et toi, quels sont tes personnes âgées préférées au cinéma ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Littlesoutherly
    Littlesoutherly, Le 10 mars 2015 à 22h19

    @Estoul "et puis mamie à attraper un petit caillou dans sa chaussure.."

    :crying::crying::crying::crying: je m'en remet pas

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)