« J’ai des rondeurs, peut-être un peu trop pour moi » : Lilas parle de son rapport au corps

Par  |  | 1 Commentaire

Dans ce nouveau Corps à cœur Cœur à corps, Léa Castor donne la parole à Lilas, qui nous parle des complexes liés à son poids. Notre rapport à notre corps est toujours en évolution et ce témoignage l'illustre à merveille.

Coucou toi ! La patate ?

Moi je suis plutôt heureuse de te partager le Corps à cœur Cœur à corps de ce dimanche.

Cette fois, c’est Lilas qui nous parle de sa prise de poids et les complexes qu’elle a entraînés. J’espère que sa franchise désarmante fera fondre ton petit coeur, comme elle l’a fait avec le mien.

Si tu n’as pas suivi le concept, il s’agit d’une série de témoignages illustrés, mettant en avant des personnes qui ont décidé d’avoir un regard plus positif vis-à-vis de leurs complexes physiques.

Il ne s’agit pas de se sentir bien À TOUT PRIX (ça suffit les injonctions, oh !) ou de dire qu’il y a des complexes plus importants que d’autres, mais d’observer les chemins que prennent différentes personnes pour se sentir plus en paix avec elles-mêmes.

Tous les corps sont différents, ça te dit de les célébrer avec moi chaque semaine ?

Les illustrations sont faites par mes petites mains et à partir de photos envoyées en même temps que le texte. J’en reçois plusieurs et je choisis celle qui m’inspire le plus.

Donc, sans plus attendre, le témoignage de cette semaine.

Hello ! Je m’appelle Lilas, j’ai 18 ans.
J’ai longtemps réfléchi avant d’écrire ce texte,
mais si cela peut m’aider à avoir
confiance en moi, et aider les filles
(et pourquoi pas les garçons) complexées,
why not ?

Alors voilà, j’ai toujours aimé manger,
des gâteaux, des légumes, de la viande, de tout.
Et je n’ai jamais aimé le sport. Courir,
être fatiguée, transpirer, même pas en rêve.
Je préférais de loin lire, dessiner…

Mais à 13 ans, j’ai perdu mon grand-père
de qui j’étais très proche. Et tout a basculé.
J’ai pris 10kg en un mois, et je n’arrêtais jamais
de manger. Jamais. J’étais devenue
une mangeuse compulsive et boulimique.
Mon corps a donc changé
et les moqueries sont apparues.

Je me suis beaucoup repliée sur moi-même.
Mais j’étais entourée de très bonnes amies,
et surtout je lisais énormément.
J’ai parlé de mon mal-être sur Internet
et j’ai découvert que je n’étais pas seule.

Aujourd’hui je fais 70kg, je suis devenue
végétarienne, j’ai un chéri qui m’accepte
avec mes rondeurs. Certes, les critiques
sont toujours là et je ne peux pas dire
qu’elles ne me touchent pas, mais
elles ne me blessent pas autant qu’avant.

Si j’ai un message à dire
aux personnes complexées,
c’est de faire ce qu’elles aiment, elles.
Pas les autres.
Jamais.

J’ai demandé à Lilas de me faire un retour sur cette expérience : témoigner et voir son corps illustré, ça fait quoi ? Voici ses réponses.

J’ai participé à cette expérience
sur un coup de tête mais en même temps,
je savais dans quoi je me lançais.

Je devais raconter une histoire,
mon histoire et les chagrins qui vont avec.
J’avais et j’ai toujours confiance en Léa,
ce qui m’a boostée pour me confier
et me prendre en photo en sous-vêtements.

Me confier à l’écrit a été comme une sorte
de thérapie, ça a pu vraiment mettre le doigt
sur mon problème et y travailler.

J’ai eu une évolution de mon regard.
En fonction de mon corps. Cet été, j’ai travaillé
et j’ai beaucoup, beaucoup perdu
(environ 10cm de tour de taille).

Puis j’ai repris, et ce mois-ci,
avec les fêtes qui sont passées,
je me sens étriquée dans mon jean fétiche.

Mais maintenant mon complexe,
ce sont mes cuisses. Elles ont des capitons,
je les trouve pas belles… mais je sais que
dans 2 ans je complexerai sur autre chose.

Me voir en dessin m’a fait juste comprendre
ce que je savais : j’ai des rondeurs,
peut-être un peu trop pour moi.

En fait, il faut que j’arrive à ce que j’étais cet été.

Je cherche juste à manger mieux
et être mieux dans ma peau.

J’estime que ce témoignage est un peu différent de ceux que j’ai pu publier jusque là. Pourquoi ? Parce que Lilas parle de cycles, ceux où elle se sent mieux, et ceux où elle se sent moins bien.

J’ai trouvé pertinent de partager ce chemin parcouru, qu’elle livre si ouvertement et avec autant de franchise. Encore merci Lilas pour ton courage et ta confiance. Tu peux être fière de toi !

Je tenais aussi à remercier toutes les personnes qui m’ont écrit suite au vlog de la semaine dernière, je suis très très touchée ! Cela fait un mois que j’ai lancé ce projet et il ne m’apporte que des choses positives !

Puisque j’ai eu la remarque sur le forum, je me permets de vous demander : est-ce que la mise en page des Corps à cœur Cœur à corps vous plaît ?

Comment participer à Corps à cœur Cœur à corps ?

Toi, oui, toi qui as lu avec attention. Toi qui as envie de dire à ton corps que tu veux enterrer la hache de guerre. Que même s’il y a des jours avec et des jours sans, ça serait déjà un premier pas de partager ton expérience.

Bienvenue dans Corps à cœur Cœur à corps !

Concrètement, si tu veux participer, qu’est ce que je te demande ?

Le témoignage sera en 2 parties : un texte et une illustration.

  • Le texte, c’est toi qui l’écris : tu m’expliques ton rapport à ce(s) complexe(s), pourquoi tu as envie de changer de regard dessus, comment tu t’y prends…
  • Pour l’illustration, j’ai besoin de 5 photos de cette partie de ton corps et/ou de ton corps en entier.

Tu peux les prendre seul·e ou avec un·e proche ; l’essentiel est que ça soit ton regard avant de devenir le mien. Ça peut être un exercice difficile, j’en ai conscience, donc je laisse le plus de liberté possible ! Mise en scène, spontanéité… c’est toi qui vois.

Je choisis la photo qui m’inspire le plus et j’en fais une illustration.

Envoie-moi ça à lea.castor[at]madmoizelle.com avec « Corps à cœur Cœur à corps » en objet du mail !

Pour suivre Léa Castor, rendez vous sur Instagram et Facebook !

Léa Castor

Graphiste et illustratrice Castor voyageuse, j'ai décidé de poser mon sac-à-dos et ma palette d'aquarelle dans la madmoiZelle family pour un moment.

Tous ses articles

Commentaires
  • PoussiM
    PoussiM, Le 11 mars 2018 à 21h11

    Très beau témoignage, Merci ! :fleur:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!