Suicide Social, le nouveau clip d’Orelsan

Suicide Social, le nouveau single d'Orelsan, sort enfin en clip après avoir été distribué sur iPhone. Voilà qui réjouira ceux qui n'ont pas pu en profiter.

Le clip de Suicide Social est arrivé ! Celles qui n’ont pas pu télécharger l’application sortie plus tôt cette semaine vont enfin pouvoir découvrir le nouveau single d’Orelsan, et peut-être comprendre pourquoi on en parle autant. Ce single va sûrement déranger, mais n’oubliez pas d’aller écouter les explications d’Orelsan dans son interview, avant de réagir au quart de tour (je sais que c’est tentant).

Un clip relativement sobre pour un texte percutant, un choix qui ne sera probablement pas au goût de tout le monde (ça fait dix minutes que Flo peste en shootant dans les meubles et en demandant au ciel de la foudroyer sur le chant pour ne plus souffrir, j’vous laisse imaginer l’ambiance).

Mais bon, même après la millième écoute, je ne m’en remets pas encore tout à fait.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 39 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Jeanne des brums
    Jeanne des brums, Le 30 septembre 2012 à 18h47

    Bon j'arrive un an après la bataille, mais je suis surprise de voir que cette chanson fait autant débat.

    Moi, elle m'a totalement prise aux trippes. J'en ai rien à secouer que ce soit un personnage de fiction qui s'exprime ou pas, que ça dénonce des choses ou pas.

    Cette chanson, c'est juste 6 minutes de pure mauvaise foi. 6 minutes d'aigreur où il crache à la gueule de tout le monde, et ça fait trop de bien à entendre. C'est vraiment une chanson cathartique je trouve. Le genre de chanson qui fait du bien parce qu'elle balance tout un tas de saloperies qui peuvent passer par la tête de n'importe quelle personne quand elle est en colère. Il ne faut pas y voir un vrai message, quelque chose de construit, de fondé. C'est juste de la mauvaise foi, de la colère. C'est puéril, c'est plein de raccourcis. Mais alors pfiou, je trouve ça ultra jouissif. Je l'ai écoutée pour la première fois de ma vie ce matin, et à la fin de la chanson j'étais bouffée par les frissons.

    J'ai vu hier chez Ruquier qu'Orelsan s'était inspiré du monologue de Norton dans la 25e heure pour cette chanson, et je trouve que c'est en effet assez comparable.

Lire l'intégralité des 39 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)