Stephanie Kurlow, future première ballerine australienne en hijab ?

Une ballerine en hijab, c’est rare. Mais c'est le projet de Stephanie Kurlow, Australienne de 14 ans qui nous prouve que croire en ses rêves va au-delà des préjugés !

Stephanie Kurlow, jeune Australienne de 14 ans, aime la danse classique et rêve de devenir ballerine. Convertie à l’Islam depuis ses 8 ans, elle porte aujourd’hui un hijab et a longtemps eu peur que cela l’empêche de réaliser son rêve.

hijab2

En lançant sa campagne Première ballerine en hijab du monde, elle prouve que sa peur n’a pas refréné ses ambitions. Ce financement a pour but de l’aider à intégrer aujourd’hui une école de danse… Mais pourrait également permettre à long terme de créer une école d’art ouverte à tou•te•s peu importe la religion, l’origine ethnique ou sociale des élèves. !

Je vais donner aux générations futures la chance de s’exprimer par l’art, la danse et leur créativité. 

Cette aspiration à faire évoluer les choses lui vient de ces nombreuses personnalités inspirante qu’elle a vu sur le devant de la scène ces dernières années :

Tellement de changements inspirants arrivent en ce moment dans le monde. Par exemple, Michaela De Prince et Misty Copeland qui sont devenues parmi les premières ballerines afro-américaine (…) et l’arrivée de la première femme voilée présentatrice à la télévision américaine, Noor Tagouri. Tout ça m’a motivée à poursuivre ma passion, et mon entourage ne s’y attendait pas !

big-interview-amelie-joannides-danseuse-opera-paris

Une forte personnalité malgré son jeune âge qui sait quoi répondre aux contradicteurs qui lui soutiennent d’enlever son hijab :

Le hijab est très important pour moi parce qu’il fait partie de qui je suis et représente la magnifique religion que j’aime. Si le gens ont le droit de se vêtir aussi légèrement qu’ils le souhaitent, j’ai celui de me couvrir et mon hijab est l’expression de mon amour envers mon Créateur. S’il couvre mon corps, il ne couvre pas mon esprit, mon coeur ou mon talent.

Si la démarche peut surprendre, elle ne reste néanmoins pas unique. Preuve en est la Texane Hiba Awad, danseuse classique porteuse de hijab qui avait participé en 2010 au livre Femmes musulmanes aux USA en précisant qu’elle voulait montrer « à quel point une femme musulmane peut être polyvalente et unique ».

Alors, Stéphanie Kurlow deviendra-t-elle la première ballerine en hijab australienne ? Si seul le futur pourra le dire, elle est d’ores et déjà une fille inspirante et la preuve que ni l’âge ni la religion ne peuvent empêcher de rêver !

À lire aussi : Mon voile, ma liberté : mon slam et mes explications

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 174 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Laoragwen
    Laoragwen, Le 11 mars 2016 à 18h23

    Vekahere
    Par rapport aux Madz (la flemme de retrouver chaque pseudo, désolée) qui évoquaient que le hijab pourrait empêcher les spectateurs de "croire" au personnage joué par la danseuse, ou casser le personnage, etc. Est-ce que vous avez vu cette maquilleuse (je crois que ça a été relayé par Madz mais je retrouve pas le lien :hesite:) : ici
    et là son instagram. Ça illustre pas mal ce qu'il est possible d'imaginer et de créer.
    juste magnifique (surtout ceux de disney) !!! :puppyeyes: merci beaucoup :d

Lire l'intégralité des 174 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)