Star Wars : The Old Republic

Star Wars : The Old Republic a enflammé la critique à sa sortie en décembre 2011 et a également enflammé Aruym, qui vous explique pourquoi !

Star Wars : The Old Republic

C’est un MMORPG, dit aussi Meuporg (je sais que ça date, mais admettez que ça fait toujours rire), développé par BioWare, LucasArts et Electronic Arts. Une grosse collaboration qui se compte en millions de dollars, et qui a toutes les cartes en main pour nous servir un superbe divertissement.

C’est THE jeu du moment, sorti en décembre 2011 ; il est largement temps de vous y mettre ! J’ai eu la chance que mon copain soit sélectionné pour tester les versions bêta en novembre, et l’attente de la sortie officielle n’en a été que plus longue.

Pour celles qui ont envie de changer d’air après des jeux de rôles en ligne tous plagiés du géant World of Warcraft, SWTOR est le jeu qu’il vous faut. C’est encore mieux pour celles qui n’auraient pas de référence, mais qui veulent juste retrouver un peu le monde de Star Wars, que ça soit des films ou des jeux Knights of the old Republic.

L’environnement

L’univers du jeu nous transporte plus de 3500 ans avant la saga Star Wars de George Lucas. Toutefois on ne voit aucune différence, les armes et l’architecture étant tout autant évoluées. L’histoire se déroule précisément 300 ans après le chapitre des jeux Knights of the old Republic I et II (KOTOR) développés également par BioWare, quelques années plus tôt.

Chargement du lecteur...

La situation est fragile. La République galactique (les gentils) se projetait déjà dans un rêve sans Siths et sans l’Empire (les méchants). Bien évidemment, elle se trompait et a été surprise par une attaque impériale. Faibles et reclus, les membres de la République tentent de tenir le coup pendant que la planète Korriban (Empire) reprend vie, et enrôle de nouvelles recrues. Un traité diplomatique est signé mais ne tient qu’à un fil. La guerre est imminente, et chaque parti doit s’y préparer. Avec toi, bien entendu!

Prise en main

Lorsque tu crées  ton perso, tu choisis d’abord si tu es du côté clair, ou obscur. République ou Empire?

Personnellement j’ai choisi Empire (‘faut pas se leurrer quand même, j’ai tenté la République, bah c’est super chiant de se la jouer marshmallow tout mou, et pire, que les PNJ (personnages non joueurs) soient adorables avec toi). Ensuite tu choisis ta classe. Ce qui est intéressant, c’est que des deux côtés ce sont des classes miroir : le Soldat côté République est l’équivalent du Chasseur de primes dans l’Empire par exemple.
Les autres classes disponibles, respectivement République – Empire :

  • Chevalier Jedi
  • Contrebandier
  • Jedi Consulaire

ou

  • Guerrier Sith
  • Agent impérial
  • Inquisiteur Sith (mon choix)

Ce qui signifie en fait que chacun a des capacités globales égales. L’un aura une attaque qui fera le même effet que l’autre, même si l’apparence et le nom de l’attaque sont différents.

Ensuite tu choisis ton espèce, il y en a un certain nombre, mais c’est relativement décevant. Pas de Wookies ! C’en est encore plus décevant lorsque tu rencontres des PNJ qui appartiennent à une espèce ou qui ont une apparence non disponible pour toi.

Bref, il n’y a qu’un petit extrait des espèces de l’univers Star Wars disponible (Chiss, Cyborg, Humain, Miraluka, Mirilan, Rattataki, Twi’lek, Zabrak). Au niveau de l’apparence, il y a beaucoup de choix, c’est pas Skyrim mais c’est déjà pas si mal.

Et c’est parti !

(pour connaître l’origine de ce mème, rendez-vous par là !)

C’est là qu’on remarque le gros plus de ce jeu, pour moi du moins. Chaque classe a un scénario différent. Ce qui va te pousser, bien sûr, à essayer toutes les classes et chaque scénario est très plaisant à suivre. Qui plus est, lors des dialogues, tu as un choix de réponse à faire:

Les blasées de la vie qui disent que c’est déjà vu avec Mass Effect ont raison vu que c’est les mêmes développeurs (BioWare) mais ça n’en reste pas moins super classe.

Ces réponses ont une influence sur le scénario à court ou moyen terme, mais aussi sur ton personnage. Tu peux choisir d’être gentil ou méchant en gros. De chaque côté, tu es récompensé par des points clairs ou obscurs, et du matos (un Sith gentil aura plus de chance d’avoir un sabre laser bleu ou vert, alors que celui d’un méchant sera orange ou rouge). Perso, j’adore jouer mon Inquisitrice purement diabolique. Rien de mieux après une dure journée que d’aller insulter deux-trois péquenauds qui t’implorent de leur laisser la vie sauve.

100 points obscurs  et 15 d’affection avec mon partenaire:

Cela a aussi une influence, plus tard (niveau 10 environ,  sur 50 niveaux au final), lorsque tu as un partenaire (que tu obtiens au cours d’une quête). Il y a une jauge d’affection entre ton personnage et lui. Il peut aimer ou non tes choix, ce qui modifiera cette jauge.

Bute quelqu’un s’il est démoniaque comme toi, et tu gagnes direct son amour (ou presque). En parlant d’amour, du romantisme est possible si ton partenaire n’est pas du même sexe que le tien (eh non, pas encore de gay dans SWTOR…). Avec le temps, tu recrutes d’autres acolytes, mais un seul peut t’accompagner et se battre avec toi. Les autres, tu peux les envoyer faire le sale boulot, comme de la récolte ou production pour tes compétences artisanales. Ou alors, les laisser dans ton vaisseau, ton QG que tu obtiens au niveau 17, à bord duquel tu vas pouvoir faire des batailles spatiales. C’est loin d’être évident, et même si t’as pas trente ans, tu vas trouver qu’un jeu vidéo va trop vite. Oui, ça m’a fait un coup de vieux aussi.

Une fois la première planète terminée (niveaux 10-11), tu as des spécialisations à choisir. C’est ce qui apporte une très grande variété parmi les classes miroirs. Tu peux également ajouter des points à un arbre de talent, le truc assez standard pour les connaisseuses. C’est plus ou moins complexe pour celles qui n’ont pas l’habitude (même pour moi) mais c’est facile de trouver des conseils sur des forums pour bien placer tes points.

Il y a des donjons (zones litigeuses dans SWTOR : une quête du jeu à faire à plusieurs, dans un endroit défini, qui rapporte un max de points d’expérience) avec un scénario où un interlocuteur du groupe est choisi au hasard et fait des choix qui ont une influence sur la suite du donjon. Des champs de bataille, où deux groupes de joueurs s’affrontent, sont aussi disponibles sous plusieurs formes. Plus de PvE (Player versus Environment, les donjons par exemple) que de PvP (Player versus Player, comme les champs de bataille) cependant.

Les plus

  • L’interface et le gameplay (les commandes et la manière de jouer) sont très intuitifs, naturels. Surtout pour celles qui ont l’habitude de WoW par exemple : pas de risque d’être perdue. Pour celles qui n’ont jamais joué à un MMORPG, pas d’inquiétude, la prise en main est très rapide.
  • Un petit plus (gros si tu es comme moi et que tu n’as aucun sens de l’orientation) : la carte en transparence. Tu affiches ta carte, tu bouges, elle se met en transparence et t’as plus qu’à suivre les chemins. Petit conseil: ne pas faire cela dans une zone criblée de monstres, ça diminue quand même la visibilité.
  • Le doublage français est parfait.
  • Les graphismes sont franchement corrects. Je me réfère à WoW et c’est nettement mieux, surtout connaissant l’ampleur du jeu.
  • Les MadmoiZelles férues de guerre des étoiles ne seront pas déçues! En même temps, avec une collaboration de LucasArts, c’était difficile de rater l’ambiance Star Wars. Musiques, combats, créatures, tout est mis en œuvre pour te transporter dans l’univers des films.

Je pense que ce jeu est fait de plein de petites idées, de petits bonus dont on n’a pas l’habitude, c’est clairement ce qui le démarque des autres. Le coup des réponses aux dialogues, c’est peut-être du déjà-vu, mais pour moi cela reste extrêmement gratifiant d’avoir un impact sur le jeu, et de pouvoir décider qui est mon personnage, au-delà de sa race et son apparence.

En fait, il n’y a pas de moins.

Petit aperçu de l’interface, mode furtif avec un joli décor :

 Et pour terminer…

Il n’y a pas d’émotion, il n’y a que la paix.
Il n’y a pas d’ignorance, il n’y a que la connaissance.
Il n’y a pas de passion, il n’y a que la sérénité.
Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force.
Code Jedi

La paix est un mensonge, il n’y a que la passion.
Par la passion, j’ai la puissance.
Par la puissance, j’ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j’ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libérera.
Code Sith

Alors, quel côté de la Force te tente ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Asaly
    Asaly, Le 9 avril 2012 à 18h09

    Mon copain avait été choisi pour tester le jeu avant sa sortie (je sais plus comment il appelaient ça) mais personnellement je trouve que le jeu est super bien foutu, que ce soit au niveau graphique ou dans le déroulement, et même dans la version d'essai il n'y avait pas beaucoup de bug
    Mais bon je pense que c'est quand même vachement addictif donc je m'en approche pas pour le moment

    Sinon, super initiative, il n'y a pas beaucoup d'articles sur les jeux vidéos :)

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)