J’ai testé pour vous… la serviette hygiénique lavable

La serviette hygiénique lavable, vous connaissez ? LaFrousse l'a testée - et adoptée !

J’ai testé pour vous… la serviette hygiénique lavable

Après une promenade au Biocoop de mon quartier, je suis tombée par hasard sur un panier rempli de tissus colorés et funky, tous plus jolis les uns que les autres… c’était des serviettes hygiéniques lavables ! Je suis depuis devenue une adepte : explications.

Pendant ma période rouge, je fais un geste vert !

Pas comme Dexter qui pollue les eaux avec ses sacs pleins de cadavres.

Selon le site Planestoscope, une femme utilisera en moyenne 10 000 à 15 000 produits menstruels dans sa vie. À l’échelle mondiale nous arrivons au triste record de 45 milliards de ces déchets par an. Rajoutons-en une couche (ahah…) : il faut 500 ans à ces produits pour se dégrader.

Les serviettes hygiéniques lavables sont du coup plus écologiques car :

  • Elles ont une durée de vie de 5 à 10 ans
  • Elles sont recyclables, on ne jette rien !
  • Elles sont lavables à la main ou en machine à température faible
  • 90% des matières utilisées sont naturelles (coton, chanvre…) et le plus souvent certifiées AB.

Écologiques certes, mais sont-elles pratiques ?

(Non, nous n’irons pas jusque-là)

A force d’avoir des serviettes hygiéniques toujours plus étranges, parfumées, « fraîcheur longue durée », « technologiques », soyeuses, à l’aloe vera…On se demande ce qu’il y a vraiment dedans et si ça fait vraiment son travail. Voici quelques caractéristiques des serviettes hygéniques lavables (SHL pour les intimes).

À bas les allergies ! Plus il y a du parfum ou des technologies, plus il y a des utilisatrices qui ont le minou qui gratte – un aperçu en tapant « serviette hygiénique allergie » sur Google-est-ton-ami. Les SHL ne sont pas blanchies au chlore et sont sans parfum, donc moins de risque pour les petites madeleines sensibles !

L’odeur : sans prendre de détour, toutes les filles savent que le sang des règles ne sent pas la rose. Je pense que ceci est dû en partie aux serviettes jetables car je n’ai eu aucun souci avec les SHL.

Des clips adaptés : je ne lutte plus pour coller-décoller-recoller-et-essayer-de-redécoller ces satanées bandelettes qui ne savent jamais bien se placer ! Ça, c’est un luxe.

Explications par le site Plim

Sexy quand même : je suis moins gênée devant mon copain quand je vais me coucher avec mon t-shirt Mickey.

Et si la serviette hygiénique lavable était l’alternative à la coupe menstruelle ?

J’avais déjà testé la coupe menstruelle mais j’ai assez vite abandonné cet objet de l’espace qui aimait me faire l’effet ventouse quand j’installais/désinstallais l’engin. Assez maladroite, j’ai en plus eu la chance d’avoir plusieurs fois les doigts pleins de sang grâce à ce fourre-minou (qui a dit que je détestais les tampons aussi ?).

Bref, je pense que la serviette hygiénique lavable est une bonne solution écologique, surtout quand on n’aime pas trop l’idée de mettre quelque chose « à l’intérieur de soi » pendant les règles.

Oui, mais…

Il faut les laver et quand on part en voyage ce n’est pas spécialement l’idéal à faire sécher (quoique, accrochée à l’antenne ou au rétro de la voiture…). Au quotidien, cela demande un peu plus de temps que les jetables, mais je pense que ce sont des minutes utilisées à bon escient pour notre planète.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 126 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • KEJLA
    KEJLA, Le 31 octobre 2016 à 14h34

    Moi aussi j’ai testé les serviettes hygiéniques lavables et j’ai fait un comparatif entre les PLIM et les MAM Ecofit (achetées principalement chez Mamoulia).

    Prix : les PLIM sont 3 à 4 fois plus chères que les MAM Ecofit, ce qui explique que je n’ai que quelques PLIM et davantage de MAM Ecofit. Avantage MAM Ecofit.

    Sécurité : je n’ai pas eu de fuites sauf une fois avec une PLIM nuit. L’Extra est donnée pour pouvoir absorber 500 ml, ce qui est énorme mais d’après mon expérience c’est sans aucun poids dessus ou alors il y a une erreur de 0. A savoir qu’on dit qu’un flux est hémorragique à partir du moment où on perd plus de 80 ml lors de ses règles. Avantage MAM.

    Discrétion : les PLIM sont plus fines d’un mm environ que les MAM Ecofit sauf pour la Maxi Nuit de MAM mais là on se moque de l’aspect discret. Avantage PLIM.

    Entretien : je les rince dès que je peux en prenant soin d’exprimer tout le sang retenu entre 30 et 35 °C. Si c’est trop froid, le sang est emprisonné dans les fibres resserrées, si c’est trop chaud il cuit. Le sang part mieux s’il n’a pas eu le temps de sécher. Si je n’ai pas de machine à lancer à ce moment-là je les fais tremper dans de l’eau savonneuse que je change tous les jours. Puis lavage machine à 30 °C. Résultat les PLIM ressortent nickel. Les MAM ont généralement la couture centrale qui reste tachée et sur certaines il reste de légères taches. Avantage PLIM.

    Motifs : les PLIM existent dans d’innombrables motifs, il y en a pour tous les goûts. Les MAM sont plus classiques, blanches, couleur ou rayées. Avantage PLIM.

    Confort : la MAM Ecofit est plus douce que la PLIM, plus agréable à porter. Avantage MAM.


    Voilà à vous de faire votre choix en fonction des critères que vous privilégiez. Par rapport à des serviettes jetables, c’est le bonheur. Pas d’odeur, pas de gratouillis. Et pas de scriiiiiiiitch de l’emballage quand vous vous changez dans les toilettes !

Lire l'intégralité des 126 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)