Trois séries télé parmi les plus WTF, improbables ou surprenantes

Des séries au scénario à côté de la plaque à celles aux effets spéciaux ratés, retour sur les programmes les plus WTF des dernières décennies.

Trois séries télé parmi les plus WTF, improbables ou surprenantes

La télévision nous a offert une ribambelle de séries qui avaient tellement de défauts que le résultat devenait improbable ou même gênant… Bizarrement, elles ont connu le succès à cause de ces petites imperfections qui faisaient leur particularité. Elles rendaient même certains de ces programmes rigolos ou agréables à regarder !

À lire aussi : Sélection de séries à regarder quand on est malade

Retour sur les séries qui sont étranges, quand on y repense, mais qui ont quand même marqué leur époque.

Alf, l’extraterrestre de compagnie

Tout le monde se souvient de cet extraterrestre cynique qui avait débarqué dans une famille américaine lambda. Diffusée dans les années 1980, la sitcom Alf te vendait du rêve avec un personnage principal articulé grâce aux meilleures technologies en matière d’effets spéciaux.

alf

Ce qu’il y avait de chouette dans cette série, c’est qu’Alf avait un caractère bien trempé. Il avait ce que j’appelle l’effet Dr House (même si le célèbre médecin n’a débarqué à la télé que bien plus tard). Il était cynique et disait les choses comme il les pensait. Un extraterrestre blasé qui n’avait pas la langue dans sa poche, en somme !

Et là, vous vous dites :

« Mais que reproches-tu donc à cette série avant-gardiste qui a inventé l’effet Dr House avant qu’il n’existe ? »

À lire aussi : Les vrais noms de 12 personnages fictifs

En fait, je trouvais cette sitcom extrêmement bizarre. Pas seulement à cause de la voix de vieillard d’Alf dans la version française, ou de cette famille qui voit un être visiblement pas du tout humain et décide de l’héberger parce que « l’hospitalité »… mais aussi parce qu’Alf ressemblait d’avantage à un chien qu’à un extraterrestre.

Vous me direz qu’il faut être indulgent, qu’il s’agit d’une série des années 1980 qui n’avait pas les moyens techniques pour rendre un résultat optimal. Mais je n’arrive pas à regarder ce programme sans rire aux éclats (et pas à cause des blagues). Quand tu t’imagines un extra-terrestre, ça ne donne pas un espèce d’animal mi-chien mi-blatte, avec un museau et des poils !

Manimal, le super-héros qui donne la gerbe

Je.

Je ne sais pas comment vous décrire cette série tellement elle est spéciale… Manimal, c’était l’histoire d’un professeur d’université et zoologiste qui avait le pouvoir de se transformer en animal. En lisant ce résumé, vous vous dites :

« Chouette alors, ça a l’air sympa ! »

Ça aurait pu l’être sans compter ces scènes extrêmement gênantes où il se transformait.

Même les animaux sont mal à l’aise.

Quand j’étais petite et que je regardais les rediffusions du programmes sur M6, je courais me cacher tellement j’avais peur des transformations. À cause du manque de budget (je suppose), le héros ne se transformait qu’en aigle et en panthère. Sa peau gonflait comme si elle brûlait, il soufflait comme s’il était constipé…

Le plus étrange c’est qu’à la fin de sa métamorphose, après plein de séquences dégoûtantes, c’est comme si les réalisateurs voulaient se rattraper en faisant pousser ses griffes sur une peluche toute pipou (achetée chez GIFI).

Et puis, mettre deux minutes entières pour se transformer, c’est quand même excessivement long. Pour se défendre d’un danger imminent, c’est pas vraiment pratique. Les méchants ont le temps de vous tuer, de jouer aux cartes, de brûler votre maison et de s’enfuir avec votre petit•e ami•e !

7 à la maison, la série qui te donne des leçons

7 à la maison passait tellement souvent à la télé qu’elle faisait partie du décor, un peu comme la publicité.

La série racontait le quotidien d’Eric Camden et de sa famille. Chaque épisode nous apprenait une petite leçon sur le vivre-ensemble et l’amuuuuur familial. C’était très mignon, 7 à la maison, avec son petit générique joyeux, qui présentait même le chien nommé Happy.

sept-a-la-maison

Ah, ça mettait de bonne humeur en rentrant d’une dure journée de boulot. C’était apaisant 7 à la maison, c’était relaxant…

Je mens.

Cette série m’angoissait. Pas à cause de l’aspect religieux, plutôt bien amené je trouve, mais en raison de cette famille parfaite qui vivait une vie bien meilleure que la mienne !

À lire aussi : La religion, l’enfant que j’étais… et l’adulte que je suis devenue

Les Camden faisaient des choses qu’aucun être humain ne fait véritablement.

Par exemple, à chaque fois que quelqu’un se pointait à leur porte en affirmant être à la rue, le révérend et sa clique l’emmenaient directement dans une de leurs chambres, avec eau chaude et lit confortable. J’aimerais un monde où ce genre de scénario est possible, vraiment, mais ça n’existe pas.

À l’époque, je me disais que j’étais une mauvaise humaine, parce qu’ils arrivaient à me faire culpabiliser avec leurs beaux sourires et leur grande maison accueillante !

Et vous, quelles séries trouviez-vous complètement improbables ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elyon_64
    Elyon_64, Le 10 septembre 2015 à 17h40

    Twin Peaks ça reste aussi dans le top du top des séries qu'il faut regarder sous acide.
    Une nana qui parle à sa buche en bois, une autre qui passe sa journée à ouvrir/fermer des rideaux, un nain qui danse dans une pièce rouge... Et tout ça juste dans les premiers épisodes XD

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)