Sept morceaux pour découvrir la musique classique

Voici les conseils d'une madmoiZelle pour toutes celles qui ne savent pas par quel bout aborder la musique classique !

Sept morceaux pour découvrir la musique classique

Combien de fois ai-je entendu « Franchement, j’aimerais bien découvrir la musique classique mais je ne sais pas par où commencer » ! C’est pourquoi j’ai voulu faire une petite sélection de morceaux que, personnellement, je trouve magnifiques. J’ai essayé de prendre les plus courts possibles (ce n’est pas évident de faire découvrir le classique à quelqu’un en lui faisant écouter un trio de Tchaikovsky de 40 minutes…). Ainsi, toutes ces pièces durent entre 2 minutes 30 et 9 minutes.

Il faut savoir que la musique dite « classique » se découpe en fait en plusieurs périodes. La période baroque au XVIIe siècle (Bach, Scarlatti, Vivaldi, Rameau), la période classique au XVIIIe (Mozart, Haydn), la période romantique au XIXe (Chopin, Rachmaninov, Schumann, Brahms), la période moderne à la fin XIXe-milieu XXe (Prokofiev, Poulenc, Debussy, Ravel) et la période contemporaine actuellement (Boulez, Berio, Stockhausen).

Tous les extraits que je vous propose appartiennent au romantisme, premièrement parce que c’est la période qui me touche le plus et donc celle que je connais le mieux et deuxièmement parce que c’est celle qui, je pense, est la plus accessible (on accroche peut-être plus à un nocturne de Chopin qu’à une symphonie de Mahler ou une partita de Bach, bien que ça dépende beaucoup des gens).

1 – Un (gros) coup de coeur : le 3e mouvement de la sonate pour violoncelle et piano de Rachmaninov

Chargement du lecteur...

Le violoncelle ne fait son entrée qu’à 0:53.

2 – Le 1er des trois Märchenbilder (comptes de fées) de Schumann, pour alto et piano

Chargement du lecteur...

Le 1er s’arrête à 4:05.

3 – Le 4e mouvement du 2e quintette de Dvorak

Chargement du lecteur...

Ou comment mettre de bonne humeur en musique !

4 – Étude op.104b no.1 de Mendelssohn

Chargement du lecteur...

Je suis toujours fascinée par le fait qu’un pianiste puisse donner l’illusion d’avoir 3 mains (ici on entend les basses, les arpèges en haut ainsi que la mélodie au milieu, mais il faut savoir que la mélodie principale est jouée seulement avec les pouces de la main gauche et de la main droite successivement). Respect.

5 – La perle de la beauté et du calme : le prélude op.23 no.4 de Rachmaninov

Chargement du lecteur...

On ferme les yeux et on se laisse aller…

6 – Le 3e mouvement du 1er concerto de Chopin pour vous redonner la pêche !

Chargement du lecteur...

Sympa les « petits guilis » à 2:13. Il faut aussi aller à 9:14 pour avoir le privilège de découvrir le public en délire qui applaudit avant même la fin du morceau (et l’orchestre qui joue dans le vide).

7 – Et enfin un dernier qui prouve que la musique n’a pas besoin de mots, le 2e mouvement du 2ème concerto de Chopin

Chargement du lecteur...

Chopin a écrit ce mouvement lent à 19 ans, en souvenir de son premier amour. Les deux premières minutes suffisent pour tout comprendre.

 

J’en profite pour ajouter un bonus qui est très connu mais que l’on a peu l’occasion de voir en vidéo (période classique cette fois) : le Lacrimosa du Requiem de Mozart.

Chargement du lecteur...

À regarder en plein écran… je pense que cette oeuvre est une assez bonne conclusion pour que j’évite d’en faire une moi-même.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Valentina-
    Valentina-, Le 21 juillet 2012 à 3h39

    Article très sympa :)

    Pour ma part, la période que je préfère est aussi la romantique, mais je suis pas une grande connaisseuse en matière de classique. Parcontre, je joue du piano, donc je peux dire quels sont les morceaux que retiennent & qui marquent le + mon entourage.

    Tout d'abord la très célèbre Marche Turque de Mozart :


    Puis la Campanella de Liszt, qu'on ne peut qu'apprécier des les premières notes :d :

    Il s'agit d'une adaptation piano d'un morceau pour violon de Paganini

    Enfin, de Liszt encore, la Hungarian Rhapsody n°2 qui vend du rêve à 4:46 car impressionante, mais encore + si on l'écoute en entière :

    ( & si je peux me permettre : Tom & Jerry version )

    (Je mets les versions d'Alice Sara Ott car je l'aime bien, mais on peut trouver des vidéos d'artistes peut-être plus "légitimes" sur internet, jouant les mêmes morceaux)

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)