Sally Ride, astronaute américaine, à l’honneur dans le Google Doodle du jour

Sally Ride, la première femme américaine à voyager dans l'espace, a les honneurs d'un Google Doodle ! Zoom sur une scientifique pas comme les autres.

Google a souhaité rendre hommage à Sally Ride, à l’occasion de son 64ème anniversaire. Avec l’aide de Tam O’Shaughnessy, l’ex-partenaire de Sally, le moteur de recherche a créé cinq Doodles aussi colorés que beaux, représentant ce qu’elle a réalisé au cours de sa vie !

Sally-ride-5-google-doodle-anniversaire-64

Sally Kristen Ride s’envole dans l’espace en 1983, et c’est la première femme américaine à y accéder. Mais ce vol historique représente une des multiples facettes de son parcours. Diplômée de Stanford, astrophysicienne, astronaute, institutrice, écrivain… Cette femme étonnante multiplie les casquettes.

Sally est passionnée depuis sa tendre enfance par les sciences. Elle sort diplômée d’un master de physique à Stanford en 1975, et mène en parallèle des recherches sur l’astrologie. C’est donc tout naturellement qu’elle répond à une annonce de recrutement de la NASA, et se voit sélectionnée avec cinq autres femmes, parmi les 8900 prétendant•e•s, pour participer au programme spatial en 1978.

À lire aussi : Les premières femmes qui…

Embarquée à bord de la navette Challenger en 1983, Sally décroche le statut de première femme américaine à voyager dans l’espace. Mais elle n’est cependant pas la première femme dans le monde car elle est précédée par deux Soviétiques : Valentina Terechkova (1963) et Svetlana Savitskaïa (1982).

Elle accomplit sa mission avec brio, ce qui lui offre l’opportunité de repartir dans l’espace les deux années qui suivent (1984/85). Enfin, elle quitte la NASA en 1987, avec le poste d’assistante spéciale du directeur de l’agence pour la planification stratégique et à long terme.

Et Sally ne s’arrête pas là : elle enseigne ensuite à l’Université de Stanford puis à l’Université de Californie à San Diego, où elle finira par diriger l’Institut de l’Espace de Californie. Avec ce beau palmarès, Sally consacre le reste de sa vie à sensibiliser les enfants aux matières scientifiques. Elle crée en 2001 la Sally Ride Science, fondation dédiée à rendre accessible la science aux enfants, et écrit cinq livres dans le même but.

sally-ride-espace-nasa-amérique

Décedée en 2012 d’un cancer du pancréas, l’astronaute aura marqué l’histoire de la science mais aussi celle des femmes, car elle a lutté à sa manière pour l’égalité des genres. En remerciement de sa contribution à l’astrophysique et à la conquête spatiale, son nom est inscrit au National Women’s Hall of Fame, et un site lunaire porte également son nom.

Finissons avec cette citation :

« Quelle qu’en soit la raison, je n’ai jamais cédé au stéréotype qui veut que la science n’est pas pour les filles. Mes parents m’ont toujours soutenue. Je n’ai jamais eu de professeurs ou de conseillers qui m’ont dit que les sciences étaient pour les garçons. Mais beaucoup de mes ami-e-s étaient dans ce cas… »

À lire aussi : Les femmes qui ont marqué la science à l’honneur dans une série d’illustrations

Bravo, Sally, et merci pour tout !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bleizez
    Bleizez, Le 27 mai 2015 à 8h17

    J'allais dire la même chose @Sew' -_-

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)