Une routine beauté printanière façon ménage de printemps

Quand jeter ses cosmétiques ? Comment recycler ses produits d'hiver ? Comment alléger sa routine ? Voici les conseils de Virginie pour attaquer le printemps en beauté !

Une routine beauté printanière façon ménage de printemps

Après un hiver rigoureux, le retour du printemps est une véritable promesse d’avenir ! Pour accompagner les efforts de la nature, certain-e-s se lancent dans un grand tri pour repartir sur de nouvelles bases. Et si on faisait pareil avec notre routine beauté ? Voici quelques conseils pour faire placards et visages nets.

Jeter ses produits périmés

Le grand ménage de printemps, ce n’est pas que pour ton intérieur : ton placard de salle de bains et ton tiroir à maquillage méritent aussi un petit coup de plumeau ! Avant d’épousseter tes étagères, fais un grand tri dans tes produits et donne ou jette-les selon leur date de péremption.

addams-family-values-gif-shk1Voilà, c’est fait !

Eh oui, tes yaourts natures ne sont pas les seuls à avoir une date de consommation/utilisation butoir : tes cosmétiques aussi ! Pour connaître cette date et éviter ainsi toute infection, il suffit de bien observer le packaging de tes produits.

Il existe deux types d’indication : la DLUO et la PAO.

  • La DLUO est la date l’imite d’utilisation optimale du produit, le fameux « à utiliser de préférence avant… ». C’est un système d’indication très simple à comprendre : dès que la date spécifiée est dépassée, il faut jeter le produit, qu’il ait été ouvert ou non.
  • La PAO correspond à la période, après ouverture du produit, pendant laquelle il est utilisable. Toujours indiquée en nombre de mois, tu peux la trouver sur le petit picto représentant un pot de crème ouvert. Ce qui n’est pas très pratique avec ce style d’indication, c’est qu’on ne se souvient jamais de la première fois où on a utilisé un produit de beauté… Du coup, n’hésite pas à inscrire leur date d’ouverture avec un stylo indélébile directement sur les tubes ou les flacons de tes cosmétiques !

peremption-cosmetiques

Si tu peux tout à fait continuer d’utiliser une poudre de soleil périmée depuis plusieurs mois, fais bien attention aux produits à base d’eau (crème hydratante, mascara…) ou d’huile (rouge à lèvres, fond de teint…), compte tenu des risque de contamination bactérienne qu’ils présentent. Dès que ton produit change d’odeur ou de consistance, c’est direction la poubelle !

En général, on évalue la durée de vie d’un mascara à trois mois, celle d’un rouge à lèvres à un an et celle d’un crayon pour les yeux à deux ans. Quant au vernis à ongles, il reste utilisable un an après ouverture. Au-delà, il a tendance à se déphaser et sa texture ne ne glisse plus correctement sur l’ongle.

À lire aussi : Cosmétiques : comment lire les étiquettes ?

Recycler ses produits d’hiver

Après t’être débarrassée de tes produits périmés (bye bye, gloss à paillettes des années 2000), il est temps de redonner une seconde vie à tes cosmétiques d’hiver, souvent trop gras (ou trop épais) pour le retour des beaux jours.

À lire aussi : Détourner ses produits de beauté en sept astuces

Ton baume à lèvres, avec sa texture doudou bien nourrissante, a servi de bouclier apaisant et réparateur à la peau fine de ta bouche par les températures les plus extrêmes. Au printemps, il fait un super produit de soin nomade pour les cuticules grâce à sa texture bien riche et facile à masser.

Ta crème pour les mains, qui t’a fait la patte de velours tout l’hiver, est une arme anti-frisottis redoutable ! Grâce à sa texture onctueuse, elle lisse les petites mèches rebelles sans les alourdir ni les graisser… à condition, évidemment, de ne pas te vider le tube sur la tête. Les averses printanières n’ont qu’à bien se tenir !

Avec le retour des beaux jours, ta crème visage « doudou », si elle a parfaitement protégé ton joli minois du froid hivernal, risque de te faire la zone-T grassouillette. Pour être sûre de ne briller qu’en société, opte pour un fluide hydratant et termine ta crème en l’utilisant comme masque hydratant, une fois par semaine, ou comme crème pour le corps.

Ton fond de teint bien couvrant des mois d’hiver peut très facilement être réutilisé pour fabriquer un ersatz de BB Crème maison ! Pour cela, mélange une demi-pompe de fond de teint avec une demi-pompe de fluide hydratant. À toi d’équilibrer ton mélange selon le rendu que tu désires (plus de fond de teint pour plus de couvrance, plus de soin pour plus de transparence).

Adapter sa routine beauté

pocahontas

Faire le tri dans tes produits de beauté ? Check ! Trouver une nouvelle utilisation à tes produits d’hiver ? Check ! Je te félicite, il ne te reste plus qu’à apporter quelques petites modifications à ta routine de base et tu auras passé l’examen du changement de saison avec brio.

Les dernières salves de froid étant passées, ta peau n’a plus besoin d’être aussi cajolée. Tu peux donc troquer tes laits démaquillants et autres soins bien onctueux contre des équivalents à la texture plus légère. Vive les eaux micellaires, les gelées démaquillantes et les fluides hydratants, riches en eau et pauvres en gras !

Après avoir élu domicile près du radiateur pendant plusieurs mois, tu vas aussi pouvoir retrouver ta place en terrasse ! Pour profiter des beaux jours sans mettre en danger ton capital soleil, utilise un soin hydratant, un fond de teint ou une BB Crème avec une protection solaire (un SPF15, c’est déjà un bon début). Si tu as la peau très claire, un écran de ville (c’est le petit nom de ce type de produits, plus légers que les crèmes solaires basiques) appliqué quotidiennement après ta crème de jour évitera la formation de taches et le vieillissement prématuré de la peau.

À lire aussi : Coup de soleil : comment rattraper les dégâts ?

À la fin de l’hiver, le teint fais souvent grise mine. Pour retrouver un joli grain de peau lumineux, tu peux compter sur la vitamine C, à la fois anti-oxydante et resurfaçante. L’acide citrique, qui est un acide de fruit, est aussi recommandé pour éclairer et uniformiser le teint. Pour un résultat rapide et bien visible, opte pour un sérum à appliquer avant ta crème hydratante, matin et soir. Si tu fais partie de la team terrasse, ne sors pas sans protection solaire : la vitamine C est photosensibilisante.

Si tu peux y aller tranquillement sur les crêpes au sucre, n’hésite pas à mettre ta peau à la diète plusieurs fois par semaine et idéalement le week-end, lorsque l’organisme est en phase de repos (n’est-ce pas, Dancing Queen ?). Une goutte de gel nettoyant, une lichette de crème hydratante, et c’est tout ! Zéro maquillage : laisser sa peau tranquille de temps en temps, c’est lui permettre de s’autoréguler et de se régénérer toute seule.

À lire aussi : Comment arborer un beau teint printanier ? — Conseils soin & maquillage

Et toi, que fais-tu pour mettre ta routine beauté en mode printemps ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Angelin
    Angelin, Le 13 avril 2015 à 8h14

    Pour la contamination microbienne, je nettoie régulièrement avec un pschitt d'alcool à 90°, je sais pas si c'est réellement utile mais ça me rassure...
    Parce que j'ai quand même pas très envie de jeter une palette à 50€ juste parce qu'elle est "contaminée", même si j'ai jamais eu la moindre réaction en l'utilisant (sachant que je ne partage jamais mon maquillage, avec personne).

    Et je pense utiliser des choses bien plus colonisées par les microbes que mon maquillage, même vieux =/ (au pif : mon portable que je traîne depuis 7 ans, mes écouteurs toujours en boule au fond de mon sac, le clavier de l'ordi de bureau qui est passé sous de très multiples doigts...)
    Je suis probablement une grosse crado mais je suis pas du tout une flippée des microbes, et je pense honnêtement qu'à tout aseptiser tout le temps on finit par affaiblir nos possibilité de défenses immunitaires...

    (Et vu que ça fait plus de cinq ans que j'ai pas été malade, jusqu'à présent, rien ne m'a poussée à agir autrement...)

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)