Le revenu de base ne sera pas introduit en Finlande

Par  |  | 30 Commentaires

La Finlande ne sera pas le premier pays européen à introduire le revenu de base, une allocation financière minimum garantie à chaque habitant du pays.

Le revenu de base ne sera pas introduit en Finlande

Mise à jour du 24 avril 2018

La Finlande ne donnera pas suite à l’expérimentation du revenu universel, entamée en janvier 2017.

Pendant 2 ans, l’organisme de sécurité social finlandais versait une allocation de 560€ à 2000 personnes sans emploi, sans aucune condition de ressources, de moyens.

Elles n’avaient pas à chercher un emploi pour continuer à recevoir l’allocation, et continuaient à la percevoir même si elles trouvaient un travail et touchaient alors un salaire.

Le TIME explique que l’expérimentation ne sera pas reconduite : le gouvernement finlandais abandonne cette idée.

Au lieu de donner à chaque citoyen·ne des moyens minimum (on ne va pas loin avec 560€ selon l’endroit où l’on vit, mais c’est toujours mieux que rien du tout), le gouvernement semble choisir une politique plus « classique » de lutte contre le chômage : la chasse à l’oisiveté…

En effet, le TIME rapporte qu’en décembre 2017, le Parlement finlandais a adopté une mesure obligeant les demandeurs d’emploi à travailler au minimum 18 heures tous les trois mois pour pouvoir prétendre aux allocations chômage.

L’agence gouvernementale responsable de l’expérimentation du revenu universel avait demandé une extension budgétaire pour poursuivre l’expérimentation du système à plus grande échelle.

Cela lui a été refusé. Trop cher et pas assez efficace sont les principales critiques adressées au concept de revenu universel d’existence.

Pour aller plus loin

Si tu veux lire mon avis sur la question, rendez-vous sur cet article : Libérons-nous du « sacro-saint CDI », passons au revenu de base !

En janvier 2017, pendant les primaires du parti socialiste, j’avais interviewé Benoît Hamon, seul candidat à avoir porté l’idée d’un revenu universel d’existence pour tout le monde.

Le revenu de base expérimenté

Article publié le 8 juillet 2015

Le revenu de base, qu’est-ce que c’est ? Concrètement, c’est une allocation versée à tou·tes les habitant·es d’un pays, pour leur permettre de subvenir à leurs besoins primaires : se nourrir et se loger.

Symboliquement, c’est une remise en cause de la valeur que nous accordons au travail dans notre société.

À lire aussi : Le revenu de base, qu’est-ce que c’est ? – Le Petit Reportage

Si nous n’avions pas besoin de travailler pour vivre, est-ce qu’on travaillerait encore ?

De nombreux sondages portent à penser que oui.

En l’absence de contrainte matérielle, les gens ne travailleraient pas moins, mais mieux. On se dirigerait vers des métiers et/ou des activités à plus forte valeur ajoutée pour la société, ou qui ont davantage de sens pour les personnes.

À lire aussi : Le revenu de base présenté en BD par Nepsie

L’adoption du revenu de base au sein d’un pays modifie considérablement le rapport au travail au sein de sa société ! Et la Finlande pourrait bien être le premier pays européen à en faire l’expérience.

libre-et-assoupi-pole-emploi

Le revenu de base, bientôt une réalité en Finlande ?

Un consensus sur la question du revenu de base n’a pas encore été trouvé au sein de la classe politique finlandaise, mais un projet pilote avait reçu l’appui du Premier ministre en 2014.

Il s’était montré favorable à une expérimentation dans les régions très touchées par le chômage.

Le revenu de base doit pouvoir se substituer à toutes les diverses aides déjà existantes.

Le but est bien de donner à chacun les moyens de sa subsistance, sans se mêler de savoir ce que les gens en font ensuite. Un peu comme un RSA universel, qui remplacerait les allocations chômage, logement, parentales, etc., mais aussi les retraites par exemple !

À lire aussi : J’ai décidé de ne pas travailler – Témoignage

Reste à décider du montant que doit avoir ce revenu, afin qu’il puisse véritablement influencer la sécurité matérielle des Finlandais·es, tout en restant supportable pour les finances publiques du pays.

Et pour le moment, les estimations vont du simple au double, ainsi que le rapporte Express.be :

« Selon l’Alliance de gauche, il devrait s’établir à 620€ par mois ; les Ecologistes sont plus minimalistes, avec un montant de 440€.

Quant aux Libéraux, ce sont les plus généreux, et le député libéral Björn Wahlroos évoque une fourchette de 850 à 1 000€ par mois.

Selon David Cord, chroniqueur au Helsinki Times, le revenu de base devrait atteindre 1 166€ pour éliminer la pauvreté. »

À 440€, on est sur le même ordre de grandeur que notre RSA, mais à 1 166, on est presque au SMIC mensuel net français !

[Mise à jour] Comme le souligne @_Batou_ sur Twitter, « éliminer la pauvreté » est loin d’être un objectif atteignable, à moins de redéfinir la pauvreté !

tweet-batou-revenu-de-base-1tweet-batou-revenu-de-base-2

Que penses-tu de ce projet ? Voudrais-tu qu’il existe un revenu de base en France ? À qui l’attribuerais-tu (à partir de quel âge, et/ou jusqu’à quel âge) ? Quel métier ou quelle(s) activité(s) exercerais-tu si tu n’avais pas besoin de travailler pour vivre ?

À lire aussi : Libre et Assoupi, une comédie sur l’oisiveté et la valeur du travail

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
  • Skippy01
    Skippy01, Le 25 avril 2018 à 1h12

    Il faut toutefois préciser que le revenu de base est très loin de faire l'unanimité, y compris dans les milieux altermondialistes, certains membres de l'association Attac y sont franchement opposés, ça me paraît donc un peu naïf de penser que c'est une panacée.

    Donc est-ce vraiment une mauvaise nouvelle ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?