Le revenu de base, bientôt introduit en Finlande ?

La Finlande pourrait être le premier pays européen à introduire le revenu de base, une allocation financière minimum garantie à chaque habitant du pays.

Le revenu de base, qu’est-ce que c’est ? Concrètement, c’est une allocation versée à tou•te•s les habitant•e•s d’un pays, pour leur permettre de subvenir à leurs besoins primaires : se nourrir et se loger. Symboliquement, c’est une remise en cause de la valeur que nous accordons au travail dans notre société.

À lire aussi : Le revenu de base, qu’est-ce que c’est ? – Le Petit Reportage

Si nous n’avions pas besoin de travailler pour vivre, est-ce qu’on travaillerait encore ? De nombreux sondages portent à penser que oui. En l’absence de contrainte matérielle, les gens ne travailleraient pas moins, mais mieux. On se dirigerait vers des métiers et/ou des activités à plus forte valeur ajoutée pour la société, ou qui ont davantage de sens pour les personnes.

À lire aussi : Le revenu de base présenté en BD par Nepsie

L’adoption du revenu de base au sein d’un pays modifie considérablement le rapport au travail au sein de sa société ! Et la Finlande pourrait bien être le premier pays européen à en faire l’expérience.

libre-et-assoupi-pole-emploi

Le revenu de base, bientôt une réalité en Finlande ?

Un consensus sur la question du revenu de base n’a pas encore été trouvé au sein de la classe politique finlandaise, mais un projet pilote avait reçu l’appui du Premier ministre en 2014. Il s’était montré favorable à une expérimentation dans les régions très touchées par le chômage.

Le revenu de base doit pouvoir se substituer à toutes les diverses aides déjà existantes. Le but est bien de donner à chacun les moyens de sa subsistance, sans se mêler de savoir ce que les gens en font ensuite. Un peu comme un RSA universel, qui remplacerait les allocations chômage, logement, parentales, etc., mais aussi les retraites par exemple.

À lire aussi : J’ai décidé de ne pas travailler – Témoignage

Reste à décider du montant que doit avoir ce revenu, afin qu’il puisse véritablement influencer la sécurité matérielle des Finlandais•es, tout en restant supportable pour les finances publiques du pays. Et pour le moment, les estimations vont du simple au double, ainsi que le rapporte Express.be :

« Selon l’Alliance de gauche, il devrait s’établir à 620 euros par mois ; les Ecologistes sont plus minimalistes, avec un montant de 440 euros. Quant aux Libéraux, ce sont les plus généreux, et le député libéral Björn Wahlroos évoque une fourchette de 850 à 1 000 euros par mois. Selon David Cord, chroniqueur au Helsinki Times, le revenu de base devrait atteindre 1 166 euros pour éliminer la pauvreté. »

À 440€, on est sur le même ordre de grandeur que notre RSA, mais à 1 166, on est presque au SMIC mensuel net français ! [Mise à jour] Comme le souligne @_Batou_ sur Twitter, « éliminer la pauvreté » est loin d’être un objectif atteignable, à moins de redéfinir la pauvreté !

tweet-batou-revenu-de-base-1tweet-batou-revenu-de-base-2

Que penses-tu de ce projet ? Voudrais-tu qu’il existe un revenu de base en France ? À qui l’attribuerais-tu (à partir de quel âge, et/ou jusqu’à quel âge) ? Quel métier ou quelle(s) activité(s) exercerais-tu si tu n’avais pas besoin de travailler pour vivre ?

À lire aussi : Libre et Assoupi, une comédie sur l’oisiveté et la valeur du travail

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 29 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pinceau_
    Pinceau_, Le 15 juillet 2015 à 14h08

    @Jessie. @Lis
    Je pense qu'il faudrait nécessairement que la mise en place du RDB soit accompagnée de certaines mesures pour éviter ce genre de dérives, du genre plafonnement des loyers. Aussi il faut voir la mentalité des gens, en Finlande ça n'aura pas le même impact qu'en France ou qu'en Espagne, donc je pense aussi qu'il faut que ça s'accompagne d'un changement de mentalité. Je suis à fond pour le revenu de base (j'avais même créé un topic y'a longtemps si vous voulez de la lecture :dowant:), mais je suis à peu près sûre que si on le balançait en France comme ça sans préparation "mentale" de la population, ce serait un bordel sans nom (du genre plus personne ne bosserait pendant un certain temps ce qui paralyserait un peu le pays :lol:). Les médias commencent tout juste à parler du concept, donc on peut espérer que les gens découvrent l'idée, s'y intéressent un peu plus que "boarf encore un truc de glandeurs tiens" et finissent par s'y projeter et voir tout ce qu'ils pourraient faire si on pouvait en bénéficier.

    Pour le coût de la vie, je pense qu'il augmentera forcément un peu car une partie du financement passerait par la TVA mais ce ne serait pas forcément "grave"... :hesite:

    Après comme dit @esky on peut imaginer que les artisans vendront au "juste prix" leurs marchandises, ce qui en ferait des concurrents aux produits industriels.

Lire l'intégralité des 29 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)