Récap de l’E3 2016, entre enthousiasme et déceptions

Vous n'avez pas eu le courage de rester collé•e à votre écran tous les soirs pour suivre les conférences de l'E3 ? Pas de panique, Lise vous propose un petit récap de cette semaine de folie !

Récap de l’E3 2016, entre enthousiasme et déceptions

L’E3 2016, c’est fini ! Chaque année, cette convention est un vecteur d’excitation pour beaucoup de fans de jeux vidéo (dont moi). Vous n’avez pas trop suivi l’actu ? Vous ne savez pas quoi en penser ? Je vous propose un petit récap personnel !

L’E3, késako ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, expliquons rapidement le principe de la manifestation pour ceux et celles qui ne connaissent pas : l’E3 est une convention internationale du jeu vidéo à Los Angeles, qui se déroule tous les ans, durant trois jours, au mois de juin.

Avec la Gamescom en Allemagne et le Tokyo Game Show au Japon, l’E3 fait partie des trois grandes conférences qui donnent le ton pour les sorties et les innovations de l’année.

L’E3 est une convention internationale du jeu vidéo à Los Angeles qui se déroule tous les ans au moins de juin.

Ces événements sont suivis de près par les gamer•euses. De nombreux•ses journalistes spécialisé•es font le déplacement. À noter que chaque convention a sa particularité : la Gamescom, par exemple, a la réputation d’être pas mal ouverte au public alors que l’E3 accueille surtout des journalistes.

Avec l’avènement d’Internet, ces conventions sont peu à peu en perte de vitesse : les éditeurs peuvent organiser leurs propres événements et ne sont plus tributaires des organisateur•trices. Blizzard organise par exemple sa BlizzCon tous les ans, et Nintendo fait régulièrement de grosses annonces dans des vidéos appelées les Nintendo Treehouses.

Les joies de l’E3 2016

On commence avec les points positifs, parce que c’est important de voir le bon côté des choses : si l’E3 n’est plus le lieu des annonces majeures, on a quand même eu droit à de belles surprises.

Celle qui m’a le plus mise en joie ? The Last Guardian ! Au début de l’année, pessimiste que j’étais, je pensais qu’il était vain d’attendre des nouvelles de ce jeu. J’étais persuadée que c’était mort, tout simplement parce que sa date de sortie avait été repoussée plusieurs fois.

Pour mon plus grand bonheur, j’avais tort : on a eu droit à de magnifiques images, du gameplay et même une date de sortie définitive : le 25 octobre ! Et le plus cool, c’est que ces nouveaux visuels me donnent toujours autant envie de découvrir le jeu.

Autre bonne surprise : Abzû, jeu indépendant imaginé par l’un des créateurs de Journey. On y incarne un plongeur à la recherche d’une civilisation perdue dans les fonds marins, l’occasion de faire connaissance avec des tas de bêbêtes aquatiques dans des décors somptueux.

On ne s’attendait pas à cette sortie et c’est en partie pour ça que ça m’a plu : c’était une vraie surprise. Et en plus, il sort dans deux mois !

abzu-9

Enfin, Klei a présenté une nouvelle création ! Je rêvais d’une extension de Don’t Starve où on se baladerait dans l’espace. À la place, le studio nous a dévoilé un jeu de gestion au cœur d’un astéroïde. Connaissant l’équipe, ça risque d’être vraiment très bien ! Par contre, il faudra prendre notre mal en patience, parce que chez Klei, ils sont rarement portés sur la ponctualité…

Côté communiqués attendus mais qui font plaisir quand même, il y a eu Horizon Zero Dawn : le jeu était annoncé depuis un petit moment, et l’E3 a été l’occasion d’en dévoiler beaucoup plus sur l’histoire, l’univers et surtout le personnage principal.

Entre retour à l’âge de pierre et monstres robotsHorizon Zero Dawn s’offre un concept original et prometteur. Son héroïne est extrêmement classe, avec un design qui déchire tout (je dis pas ça juste parce qu’elle est rousse), bref, je veux ce jeu maintenant ! Mais il faudra attendre jusqu’en mars 2017

horizon-zero-dawn

Comme elle est belle ! Et comme elle a la classe !

Enfin, Nintendo m’a totalement charmée avec leur prochain Zelda. Certain•es sont peu enthousiastes, d’autres le trouvent révolutionnaire… je fais plutôt partie de la deuxième catégorie de personnes. Le problème, c’est qu’il est prévu pour le même mois que Horizon Zero Dawn ! Comment je vais faire pour avoir une vie ?

Envie de plus d’annonces réjouissantes ? Je vous ai fait une petite sélection des trailers intéressants tout au long de la semaine. Rendez-vous par ici !

Les déceptions de l’E3 2016

Vous savez, j’aime bien grogner. Et en l’occurrence, je vais pas me priver. Comme je l’expliquais plus haut, l’E3 n’est plus LE lieu des annonces marquantes. Du coup bah… on a finalement eu peu d’étoiles dans les yeux.

Nintendo n’a pas profité de l’événement pour dévoiler sa future console, la NX. Alors d’accord, c’était prévu. Mais quand même, c’est décevant !

Côté grosse surprise, Hideo Kojima a quand même fait sensation avec Death Stranding, mais ce n’était qu’un petit court-métrage et on ne sait même pas quand il sortira.

Côté jeux indépendants, on n’a pas eu grand-chose non plus. À part Abzû et Fe, peu sont sortis du lot, nous laissant sur notre faim.

Beaucoup de studios indépendants sont récupérés par les gros éditeurs et doivent suivre la même méthode de communication.

Il fut un temps où les studios indépendants installaient des camping-cars sur le parking de l’E3 et dévoilaient leurs jeux à la bonne franquette. Aujourd’hui, beaucoup d’indépendants sont récupérés par les gros éditeurs et doivent suivre la même méthode de communication. Résultat ? Beaucoup de frustration.

De manière générale, les jeux annoncés vont paraître dans beaucoup trop longtemps. L’impatiente que je suis trouve ça très énervant. Heureusement qu’en attendant, on aura Abzû.

Et puis il y a la réalité virtuelle : si ce dispositif, boosté par la sortie des casques grand public cette année, était à l’honneur durant l’E3, aucun jeu ne m’a donné envie d’investir.

Certes, Final Fantasy sera en partie adapté en réalité virtuelle, et plusieurs jeux ont eu le droit à leur version casque à l’intérieur du salon. Mais ce sont finalement des choses qui sont difficiles à promouvoir par le biais d’un simple trailer.

Le temps passe mais les choses ne changent pas : on essaye toujours d’attirer les joueur•ses avec de grosses paires de boobs.

À lire aussi : Le porno en réalité virtuelle, ou le turfu en direct dans ton slip

Bon et puis je me répète, mais je VOULAIS un Animal Crossing sur Wii U. Animal Crossing, c’est ma licence d’amour, le jeu que j’achète sans réfléchir et qui me fait trop plaisir.

À la place, Nintendo nous a sorti l’année dernière Amiibo Festival, un genre de jeu de plateau qui n’a rien à voir avec de la simulation. Cimer.

animal-crossing-amiibo-festival

Mon bilan est mitigé pour cette édition de l’E3…

Mon bilan de cet E3 est en demi-teinte : d’un côté, j’ai ajouté plein de petites croix rouges sur mon calendrier. Plusieurs annonces m’ont mise en joie. Mais d’un autre côté, j’ai eu pas mal de déceptions. Je crois qu’il vaut mieux ne pas attendre cette convention avec trop d’impatience.

Maintenant, de grosses annonces peuvent tomber n’importe quand dans l’année !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • CanetonVariable
    CanetonVariable, Le 21 juin 2016 à 11h16

    Je suis dég, tous les jeux qui m'intéressent sortent sur PS4... A part MEA, mais comme dit Lise, on a eu droit à un...making of.
    Merci les gars. Honnêtement, quand les studios ont rien à montrer, ils feraient mieux de pas faire de conférence à l'E3 sérieux, ça fait vraiment cheap. :erf:

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)