Les réalisatrices sont considérées comme moins « bankables » que les réalisateurs

Les réalisatrices ne sont pas jugées capables de créer des films « bankable », qui rapportent gros et s'adressent à la majorité des gens : c'est la conclusion d'une étude américaine s'intéressant au milieu du cinéma.

Une étude américaine intitulée Exploring the Careers of Female Directors (Étude de la carrière des femmes réalisatrices) a constaté que les femmes réalisatrices ont plus de chance de réussir dans le cinéma indépendant qu’à Hollywood, où la plupart des grandes sociétés de production pensent qu’un homme sera plus à même de réaliser une œuvre à succès. Sur 59 réalisateurs, acheteurs et vendeurs de films, 44% affirment que le monde cinéma estime que les films réalisés par les femmes sont destinés à un public plus limité.

Stacy L. Smith, à l’origine de cette étude effectuée sur trois ans, a déclaré à Variety :

« Après trois années de recherche, la question « Pourquoi les femmes ne sont pas les réalisatrices des films les plus diffusés ? » s’est transformée en « Qu’est ce qui peut-être fait pour changer les choses ? ». »

L’étude a été réalisée auprès de 39 hommes et de 20 femmes qui réalisent, produisent ou vendent des films. Voici ses principales conclusions :

  • 44% des interrogé•e•s estiment que les femmes réalisatrices sont reconnues pour faire des films qui touchent seulement une petite partie du public.
  • 25% ont cité le manque d’ambition des femmes, qui les empêche d’être aux commandes
  • 22% reconnaissent que l’absence de parité au niveau des postes décisionnels de l’industrie du cinéma est un facteur limitant les possibilités d’emploi pour les femmes
  • 12% se sont confié•e•s sur la croyance populaire selon laquelle les femmes sont incapables de gérer certains types de films, ou aspects de la production (commander une grande équipe par exemple).

Finissons avec cette déclaration de Cathy Schulman, président de Women in Film :

« Après avoir terminé cette étude de trois ans, nous avons accompli une analyse approfondie de ce problème et nous savons maintenant que les femmes cinéastes sont confrontées à de profonds préjugées de la part de l’industrie du cinéma par rapport à leur talent créatif, leur sensibilité, leur orientation et leur ambition. »

À lire aussi : Cent vingt ans de cinéma… et beaucoup d’hommes blancs

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Blade Swimmer
    Blade Swimmer, Le 24 avril 2015 à 16h47

    *attention ego surdimensionné*
    Mouahaha ben ils vont voir quand je vais arriver :frotte:
    ...
    (bon en vrai ça risque pas d'arriver mais on va dire que l'ambition fait la force)

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)