Raphael sort « Eyes on the Island », un clip mélancolique en noir et blanc

Eyes on the Island est un nouveau titre signé Raphael, qui mélange français et anglais, voix d'enfants et expérimentations du chanteur. À découvrir !

Raphael est définitivement back dans les bacs. Et s’il est toujours adepte de la nostalgie et des constats doux-amers sur l’existence, il a un peu changé ! Le chanteur a dévoilé le clip d’un nouveau titre tiré de son album Somnambules, et baptisé Eyes On the Island. Raphael y fait un bilan en demi-teinte de ce que lui ont apporté des expériences passées.

À lire aussi : Raphael dévoile « Somnambule », son nouveau clip

La vidéo qui accompagne ce titre mélancolique a été réalisée par Samuel Benchetrit en personne. Entièrement en noir et blanc, elle se concentre sur un Raphael perdu au milieu de paysages semi-urbains, avec de jolis plans graphiques sur des palettes qui s’entassent et des zones industrielles en friche. Si le principe du clip est assez classique, Eyes on the Island est plutôt surprenant musicalement — disons qu’il n’y a plus grand-chose à voir avec Caravane… Malgré la tristesse des paroles, la mélodie est plutôt entraînante.

Le titre a été écrit par Gaëtan Roussel de Louise Attaque, ce qui est déjà un gage de qualité. Mais il est aussi très travaillé : on y entend la chorale de l’école de la rue Houdon, avec qui Raphael a conçu tout son album, et la voix du chanteur y apparaît plus grave que d’habitude, presque transformée par moments. Et surtout, Raphael chante le refrain en anglais, et ça madame, c’est une vraie première !

Eyes on the Island est l’un des titres extraits de l’album Somnambules de Raphael, qui est disponible depuis le 20 avril dernier !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Azuline
    Azuline, Le 9 novembre 2015 à 19h44

    J'aime tellement ce qu'il fait <3

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)