#Askhermore et les questions stupides posées aux actrices sur le tapis rouge

Quand les superstars féminines débarquent sur les tapis rouges, on ne leur parle que de ce qu'elles portent.

« Parlez-moi de votre robe », « Qui portez-vous ? », « Qui a fait cette robe ? ». Non, ceci n’est pas le discours vaguement hystérique de quelqu’un qui essaye de te distraire pour t’éjecter du bac à soldes, mais un ensemble de questions auxquelles sont régulièrement confrontées les actrices hollywoodiennes. Le site Upworthy a publié une vidéo qui compile plusieurs passages sur le red carpet, lors desquels on voit des journalistes qui interrogent les superstars du cinéma américain sur… leurs fringues.

Oui. La seule chose qui semble intéresser les présentateurs et présentatrices est de savoir quel morceau de tissu Scarlett Johansson a enfilé, ce qui l’agace pas mal (et je te comprends, Scarlett) : « Vous êtes la cinquième personne à me poser la question ». Du côté de Zooey Deschanel et Cate Blanchett, on est tout aussi vénère, et à raison.

Comme l’explique Upworthy, les robes sont souvent prêtées gratuitement aux actrices, parce que leur image fait une publicité aux marques qui les habillent :

« Mais tout ne tourne pas autour de « qui elles portent » (ce qui, d’ailleurs, est une façon vraiment étrangement sexuelle de demander quelle marque de mode a fait leur robe. Ces tenues qui défilent sur le tapis rouge sont sur des femmes belles et extraordinaires, pas sur des cintres »

Non seulement poser ce genre de questions réduit les gens à des porte-manteaux, mais en plus, il semblerait que le problème concerne spécifiquement la gent féminine. Le Huffington Post indique ainsi que très souvent, dans les interviews, on demande aux actrices ce qu’elles portent ou des astuces pour rester mince, alors que les acteurs, eux, sont plus souvent interrogés sur leur carrière ou leurs réussites professionnelles. Tant pis si tu voulais connaître la marque du slip de Ryan Gosling.

À lire aussi : Les inégalités des sexes à Hollywood en une infographie

Pour lutter contre ce ramassis de questions sexistes, Upworthy a suggéré des pistes aux journalistes : interroger Anne Hathaway sur son activisme LGBT, ou parler de féminisme avec Cate Blanchett.

À lire aussi : Golden Globes 2015 : le palmarès !

En février 2014, déjà, The Representation Projet, une association américaine qui entend changer la manière dont les médias s’adressent aux célébrités, avait lancé sur Twitter le hashtag #Askhermore (« demandez-lui plus – que ce qu’elle porte -). Avant la cérémonie des Golden Globes 2015, la semaine dernière, Smart Girls, le projet lancé par Amy Poehler avec ses deux meilleures amies, a repris ce hashtag pour proposer des questions plus fines à poser aux actrices : sur leur carrière, leur livre préféré ou leurs inspirations.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ValouSestra
    ValouSestra, Le 27 avril 2015 à 14h21

    Oui, pour moi aussi le problème n'est pas de demander quel est le créateur / la créatrice de la tenue, mais plus la façon dont s'est posé, et le fait que ça passe avant le métier / la personnalité de l'actrice.
    On peut par exemple lui glisser un petit compliment sur sa tenue, lui dire qu'elle la porte très bien par exemple, mais sinon, les questions éludent complètement la personne qui porte la tenue quoi :')
    Puis ce sont des actrices, pas des mannequins !

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)