Et si vous proposiez un rendez-vous à votre crush, là, tout de suite ?

Par  |  | 37 Commentaires

Faire le premier pas, ça peut faire très peur. Pourtant, il n'y a pas grand-chose à perdre : dans le pire des cas, la réponse sera négative. Alors Mymy vous propose de vous lancer !

Et si vous proposiez un rendez-vous à votre crush, là, tout de suite ?

Il y a de bonnes chances que la situation suivante vous soit familière.

Quelqu’un vous plaît. Ça peut être un•e collègue, camarade de classe, un•e ami•e, un•e pote… et a priori, rien ne vous indique qu’entre vous, une romance soit IMPOSSIBLE (si la personne est mariée ça peut être chaud).

Mais vous n’osez pas tenter votre chance. Vous attendez. Vous envoyez peut-être des « signaux » si ténus qu’ils passent facilement inaperçus.

Un jour, l’objet de vos désirs vous annonce avoir trouvé l’amour. Vous souriez avec l’impression d’avoir mordu dans un citron. C’est foutu pour vous.

Vous n’avez pas essayé, et maintenant il est trop tard.

À lire aussi : Ces belles histoires qui ont commencé par un fail

Cette histoire vous laisse un sale goût dans la gorge ? Je vous comprends : je l’ai vécue aussi. C’est pour ça que j’ai choisi de vous parler d’une initiative qui m’a bien plu !

De l’intérêt d’envoyer un message à son crush

Dami Olonisakin, alias Oloni, est une bloggueuse qui parle principalement couples & sexualité.

Malheureusement, à l’heure où je tape ces lignes, son blog Simply Oloni est inaccessible, mais vous pouvez lire ses articles sur Metro UK !

Via son compte Twitter, sur lequel elle compte plus de 45 000 abonné•es, Oloni a lancé un défi aux femmes qui la suivent : envoyer un message à leur crush pour lui proposer un rendez-vous, et partager sa réponse.

Le tweet a plus de 1000 réponses et a motivé de très nombreuses femmes à faire le premier pas !

Les femmes qui obtiennent un rendez-vous

Beaucoup de ces femmes ont reçu une réponse positive et ça fait vraiment du bien à lire !

— Tu veux aller boire un verre ? C’est un rendez-vous. Rendez-vous avec moi… ça te dit ?
— Appelle-moi. Attends je t’appelle tout de suite.

C’est prévu pour dimanche 😩😩😩

— Hey, un rendez-vous avec moi ça te dit ?
— Lol vraiment ? Je savais pas que je te plaisais
— Tu me plais depuis le début, mais je voulais pas forcer les choses. Du coup… ?
— Ok mais à une condition.
— Laquelle ?
— Tu choisis l’endroit et je paie. Réglo, non ?
— N’en dis pas plus !

À lire aussi : 5 erreurs classiques du premier rendez-vous

Les femmes qui se prennent un gros râteau

Pour d’autres femmes qui ont sauté le pas… La réponse n’est pas positive. Mais elles essayent d’en rire !

À lire aussi : Ce que j’ai appris de mes plus gros râteaux — La leçon de la semaine

— Ça te dit un rendez-vous avec moi ?
— Pourquoi je ferais ça putain.

LA VIOLENCE.

— Ça te dit un rendez-vous avec moi ?
— Euh… toi et moi. Lol. Pourquoi tu voudrais un rendez-vous avec moi ?
— Pourquoi pas ?
— Ça n’irait nulle part donc je vois pas l’intérêt.
— Oh. Tu ne veux pas que ça aille quelque part ?
— Pas vraiment.
— LOOOOL… C’était pour Twitter.
— Okay
— Quelqu’un a tweeté « proposez un rendez-vous à un ami et partagez sa réaction »
— Lol

LA VIOLENCE DE CE DERNIER « lol » JE PENSE NE JAMAIS M’EN REMETTRE.

À lire aussi : Jon Hamm se prend un rateau en direct à 25 ans dans The Big Date

— Ça te dit un rendez-vous avec moi ?

Vous ne pouvez plus envoyer de messages privés à cet utilisateur.

Voilà je pense qu’elle est là la pire réaction du monde à une proposition de date.

Faire le premier pas, c’est important

Bon mais si je vous parle de tout ça, c’est pas juste pour m’amuser des histoires mignonnes ou tragiques suivant ces propositions de rendez-vous.

Non, c’est parce que je suis fatiguée de voir des amies se languir en attendant que l’autre fasse le premier pas, ou se plaindre des premiers messages nuls des mecs sur les sites de rencontres… alors qu’elles-mêmes n’osent contacter personne.

Attention, je ne blâme personne : je SAIS que ça fait super peur de se lancer ! Je suis une énorme timide dans l’âme, et j’ai déjà peur de demander un renseignement dans une boutique, alors proposer un rendez-vous…

Mais après des années à soupirer en regardant de loin des garçons qui me plaisaient, j’ai fini par me forcer à tenter ma chance. Et j’en ai appris beaucoup de choses.

Pourquoi je pense que c’est cool de faire le premier pas

J’en parlais dans le podcast sur la drague en tant que meuf : quand je fais le premier pas, c’est souvent très cash (« Du coup on baise ? »), et ça ne marche pas toujours.

C’est normal ! Je ne peux pas plaire à tout le monde et il est évident que certains mecs qui foutent le feu à ma culotte ne ressentent pour moi qu’un vague intérêt poli.

Du coup, je me suis pris des vents, ouais, et ça a parfois été gênant.

À lire aussi : L’histoire du garçon que j’aimais, mais qui m’a poussée à le quitter

Mais j’ai survécu. Et surtout, j’étais fixée ! Plus la peine de me tortiller le cerveau jour et nuit pour essayer de déterminer si je plais à tel garçon ou non, si ce frôlement de coude était aussi lourd de sens que je l’imagine…

Dans d’autres cas, j’ai eu de la chance et je plaisais aussi à ces hommes, qui n’avaient pas osé me le dire. J’ai donc vécu de jolies histoires, d’une nuit ou de plusieurs mois, tout ça parce que j’ai osé !

Pour que la drague soit aussi une affaire de meufs

Dans l’esprit de beaucoup de gens, la séduction reste un domaine dans lequel les hommes sont actifs et les femmes passives.

Alors déjà, tous les hommes n’aiment pas les femmes et inversement. Donc si on part de ce principe les lesbiennes resteront célibataires toute leur vie puisqu’elles ne peuvent pas faire le premier pas !

En plus, ça donne cette idée que la femme est une « proie », un trophée à obtenir, et ça, ça ne me plaît pas vraiment.

Faire le premier pas c’est potentiellement flippant pour tout le monde, peu importe le genre. Il n’y a pas de raison pour que seuls les mecs prennent l’initiative.

Dans une situation égalitaire, la séduction devient une danse au lieu d’un jeu de dupes. Tu m’effleures, je te souris, je te prends la main, tu la serres un peu plus fort, tu fais un sous-entendu, je te prends au mot…

À lire aussi : « Suis-moi je te fuis », la technique de séduction pourrie que j’ai bien fait d’abandonner

C’est mille fois plus amusant, et gratifiant, que d’attendre passivement qu’on vienne me proposer un rendez-vous, un verre ou un dîner. Au risque de devoir être TRÈS patiente… ou d’avoir un crush timide qui n’osera jamais se manifester.

Alors, on ose faire le premier pas ?

Du coup, j’ai envie de vous proposer… on fait pareil qu’Oloni ?

Ça vous dit de proposer un rendez-vous galant à la personne qui fait battre votre cœur, et de venir me raconter la suite ?

J’attends vos commentaires, courage, vous pouvez y arriver !

À lire aussi : Je n’aime pas les sites de rencontre… Je vais où pour pécho ?

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu’elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.


Tous ses articles

Commentaires
Forum (37) Facebook ()
  • Irene Adler
    Irene Adler, Le 17 novembre 2017 à 8h48

    D'accord merci

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!