Par  |  | Aucun Commentaire

Queen Camille n'a pas toujours un langage châtié et ce n'est pas bien grave, si l'on considère que les femmes sont aussi des êtres humains qui ont droit de montrer leur cul pour rire.

Ma chaine YouTube !

Abonne-toi bb <3

N’hésite pas une seconde à t’abonner à ma chaîne, ce serait une seconde de trop.

— Mise à jour du 7 juin 2019

La youtubeuse Gaëlle Garcia Diaz vient de sortir une nouvelle vidéo suite aux nombreuses critiques lui reprochant d’être vulgaire…

Une femme qui dit des gros mots, c’est problématique ?

J’ai moi-même donné mon avis sur le sujet sur ma chaîne il y a quelques mois, pour conseiller aux haterz d’aller bien se faire… une raison.

— Article publié le 10 octobre 2018

Salut mes petits fils de chats !

Suite à ma vidéo test de la culotte menstruelle FEMPO, des commentaires ont souligné que j’employais parfois des GROS MOTS, une passion que je n’ai jamais cachée. 

Ce n’est ni la première et assurément pas la dernière fois que l’on me reprochera d’être vulgaire.

Ça veut dire quoi, être vulgaire ?

Journaliste sexo de mon état, je sais que le simple fait de parler publiquement de bite et de chatte peut froisser la sensibilité des plus hypocrites sensibles d’entre nous.

Mais j’avais cette intuition étrange que ce genre de remarques ne me seraient pas adressées si j’étais un homme… 

Impossible de trouver un équivalent féminin à Jean-Marie Bigarre ou Michaël Youn dont la grivoiserie est (heureusement) pardonnée au nom du rire.

Je me suis donc penchée sur cette question de la vulgarité, notamment à travers cet article de Mircea Austen, pour vous livrer ma vision de la chose… et plus encore.

Enjoy !

Ma chaine YouTube !

Abonne-toi bb <3

N’hésite pas une seconde à t’abonner à ma chaîne, ce serait une seconde de trop.

À lire aussi : Comment trouver un plan cul ?

 

 

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Iridescent

J'ai beaucoup de mal avec la vulgarité, que je définis comme le fait de parler crûment dans le but de choquer ou de se donner un style.
La grossièreté, j'ai rien contre, parce que ça reste occasionnel (la personne sort pas un gros mot toutes les trois secondes). Homme ou femme, ça m'agace la vulgarité. Surtout quand les femmes sont vulgaires pour "faire comme les hommes" (j'ai beaucoup d'amies qui deviennent hyper vulgaires dans un groupe d'hommes).
Après je suis une grosse férue de mots, donc la vulgarité constante pour moi c'est un peu le recours de ceux qui trouvent pas leurs mots...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!